Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanquet.
Stéphane Blanquet
Stéphane Blanquet (artist).jpg
Stéphane Blanquet en 2012.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Artiste multimédiaVoir et modifier les données sur Wikidata

Stéphane Blanquet, né en 1973, est un artiste plasticien et dessinateur français.

BiographieModifier

Né en 1973, Stéphane Blanquet est actif sur la scène plastique depuis la fin des années 1980[1]. Son travail comprend, entre autres, la conception et réalisation d'installations, la réalisation d’œuvre d'art, l'art urbain, le cinéma, le théâtre, l'édition indépendante, la direction artistique...

Il cite souvent un souvenir[2] : enfant, il a regardé à la télévision avec ses grands-parents le film L'Étrange Créature du lac noir en 3D. C'est le début de son intérêt pour la culture populaire[3] : illustrés, farces et attrapes, tours de magie, art forain et illusions d'optique.

Très jeune, Blanquet devient « l’un des graphzinistes les plus typiques et les plus éminents »[4]. Ses œuvres graphiques sont exposées au Regard Moderne (1993 et 1996, Paris, France)[5], aux USA au Cartoon Art Museum (San Francisco)[6]… et sont publiées par de nombreuses revues[7]: Atomix, Le Dernier Cri, BLAB! (en), Ax… Son travail d’éditeur avec Chacal Puant et La Monstrueuse est également reconnu : en 1996, il reçoit l'Alph Art du fanzine à Angoulême. Il est édité aux États-Unis par Monte Beauchamp, les éditions Last Gasp et les éditions Fantagraphics Books.

Dès 1997, il s’implique dans la réalisation de films d’animation et crée un premier court métrage Le Mélange des couleurs pour Canal +. En 2005, un DVD Les Réanimations[8] présente tous ses courts métrages. En 2012, il est invité par SupInfoCom Arles[9] à réaliser un court métrage avec une équipe d’étudiants. Ce film La Cornée est présenté dans de nombreux festivals et expositions[10]. Il a été présenté au Musée des beaux-arts de Boston[11] (USA).

En 2001, son travail fait l’objet d’une première rétrospective à la Maison de la culture à Tournai, (Belgique). Les années suivantes, son travail est présenté dans de nombreux festivals et dans des expositions : exposition Blab ! à San Diego (USA) et au Marianna Kistler Beach Museum of Art[12], exposition organisée par Paul Gravett "Cult Fiction" à la Hayward Gallery (Londres) et 6 lieux en GB, exposition à Fumetto (Lucerne, Suisse)....

En 2001 également, parait chez Cornélius son roman graphique La nouvelle aux pis, suivi par la publication d’autres ouvrages : Le Noir Seigneur, Bouquet Bonheur, Chochottes… En 2007, Cornélius publie le roman graphique La Vénéneuse aux deux éperons[13] qui sera un des lauréats du Concours des plus beaux livres français[14]. Ses livres ont été publiés au Japon, aux USA, en Espagne, en Italie, au Brésil…

En 2003, il fait la connaissance de Jean Lambert-wild. Ce sera d'abord la réalisation de l'affiche et de la poupée "Médusine, l'urticante de votre lit" dans le cadre de la création de "Crise de Nerfs - Parlez-mois d'amour[15]", puis, en 2006, "Sade Songs[16]". A la comédie de Caen, Blanquet participe à la création de pièces de théâtre et s’implique dans la réalisation, la scénographie, la création des costumes de scènes et l’écriture. En 2010, la pièce "Comment ai-je pu tenir là-dedans ?[17]" est présentée au festival d’Avignon, au Palais de Chaillot, au Théâtre national de Corée à Séoul et dans plusieurs villes au Japon[18](plus de 370 dates à ce jour). Elle est nominée au Molières. Il travaille également sur les pièces "War Sweet War[19]" (2012) et "mon amoureux noueux pommier[20]" (2012). Aujourd'hui, Ils travaillent ensemble à la création de "Richard III - Loyaulté me Lie[21]" qui sera présentée en Janvier 2016 au Théâtre de l'Union à Limoges puis partira en tournée en France, Suisse, Belgique, Canada, Angleterre, USA...

En 2007, il relance sa maison d’édition United Dead Artists. Les publications sont centrées sur l’image. Des monographies (Topor, Gary Panter, Keiichi Tanaami…), des revues (Tendon Revolver, Muscle Carabine et Tranchée racine) et des objets sous la marque « United Dead Toys » voient le jour. Il a ainsi publié le travail de près de 200 artistes et une centaine de publications. La Tranchée Racine est aujourd’hui tirée à 4.000 exemplaires. Il a créé un kiosque pour présenter les publications de « United Dead Artists » qui est régulièrement exposé dans des musées et centres culturels comme une installation.

En 2008, il fait une première incursion dans l’art urbain et crée une grande peinture murale pour le Kabinett Passage au Museumsquartier en Autriche.

En 2009, Il prend part à l’exposition « Quintet »[22],[23] au Musée d'art contemporain de Lyon où il présente une grande installation remarquée par le critique d’art du Monde Philippe Dagen[24] qui en parle en termes élogieux. En 2010, il est au Japon où il participe à différents évènement et présente une exposition[25] à la Span Art Gallery. Il renouvellera cette expérience à Singapour en 2012 où il présente une installation nocturne pour les Nuits Blanches [26]et, en 2013, lorsqu’il expose au Singapore Art Museum, l’installation « Glossy Dreams in Depths » sur 250 m2, elle sera vue par 100,000 visiteurs.

Son travail a été exposé à Reims dans quatre lieux différents dont les médiathèques Jean Falala et Croix Rouge, au WHARF (Centre d’art contemporain de Basse Normandie) et à la maison de la culture d’Évreux. Il a également réalisé une œuvre pour Paramount Pictures pour la promotion du récent film Teenage Mutant Ninja Turtles et a mis un pied dans le monde de la mode avec une première collaboration avec la marque belge KRJST.

Ses œuvres font partie de collections privées en France, en Europe, aux USA, aux Philippines et au Japon.

Elles sont présentes dans des collections publiques, par exemple :

RéalisationsModifier

Principales expositions et installationsModifier

  • New Lung Seeded Inside, expo personnelle, Fürstenfeldbruck Kunshaus, Allemagne, 2017
  • Zoocryptage, expo collective, Crypte Sainte Eugénie, Biarritz, 2017
  • Hors Cases, expo collective, Maison de la culture, Amiens, 2017
  • Musique à voir, expo collective, LAAC, Dunkerque, 2017
  • MAD, évènement, Maison Rouge, Paris, 2016
  • Goudron Pressage - Sillon Tympan, expo personnelle, Centre Georges Pompidou, Paris, 2016
  • L’Esprit Singulier, expo collective, Halle St Pierre, Paris, 2016
  • Maison de la culture, Evreux, France, 2014
  • Vide point . rose trou, arts factory Bastille, France, 2014
  • Wharf, Centre d'art contemporain de Basse-Normandie, Caen, France, 2013
  • Glossy Dreams in Depths, Singapore Art Museum, Singapour, 2013
  • Machoires Noires, médiathèques de Reims, Block 450, PommeZ, France , 2012
  • Distorted Forest, Night Lights Festival, Singapour, 2012
  • Blanquet gangrène Tokyo – Acte 1er, Span Art Gallery, Tokyo, 2010
  • Quintet, Musée d'art contemporain de Lyon, 2009 ;
  • Blanquet s'ouvre la panse, Espace beaurepaire + Arts factory, Paris, 2007 ;
  • Labyrinthique intestin, Rencontres du 9e Art, Aix, 2006
  • Exposition Blanquet aux Ateliers du Vent, Périscopages, Rennes, 2005
  • Chambre avec vue sur mes cauchemars (première version), festival international de BD de Sierre, 2004
  • Rétrographie, Maison de la culture de Tournai, 2001
  • Exposition posthume, Un Regard moderne, Paris, 1993

OuvragesModifier

  • Vide Point Rose Trou, livre en sérigraphie, en collaboration avec Gfeller + Hellsgård, Re:Surgo!, 2014
  • Rendez vous Moi en Toi, United Dead Artists, 2013[27]
  • Miel de Fond, livre en sérigraphie, mise en couleur et impression: Gfeller + Hellsgård, Bongoût, 2010
  • La chair nue s'articule, Alain Beaulet éditeur, 2009
  • Participation au tome 7 des albums collectifs « Kramers Ergot », 2008
  • Ratures 02, Alain Beaulet éditeur, 2007
  • Ratures 01, Alain Beaulet éditeur, 2006
  • La Vénéneuse aux deux éperons, Cornélius, 2006[28]
  • Chocottes au sous-sol !, La Joie de lire, 2005
  • Troubles sur l'oreiller, Alain Beaulet éditeur, 2004
  • Donjon Monsters t4 : Le noir seigneur, avec Joann Sfar et Lewis Trondheim, Delcourt, 2003
  • Sur l'épiderme, Alain Beaulet éditeur, 2003
  • Bouquet bonheur, Cornelius, 2002[29]
  • Bourrelet Comics, Les loups sont fâchés, 2002
  • La nouvelle aux pis, Cornélius, 2001, (ISBN 2-909990-61-3)
  • Morphologie variable, L'Association, 2001
  • Le Fantôme des autres, Drozophile, 2000[30]
  • Le Lombric, Cornélius, 1999
  • Mon placard, Schokoriegel, 1997, nouvelle édition Cornélius, 2008
  • Guimauve 1, ed Cornélius, 1997
  • Viande froide et cie, L'Association, 1997
  • Les Gens des Bois, Le dernier cri, 1996, réed. United Dead Artists, 2003
  • Mon méchant moi, Chacal Puant, 1996
  • Badadaboum, Istvan Vamos Agudo Apdo, 1996
  • À l'intérieur... des têtes, Mille Putois 1995, réed. l'Association, 1998
  • Canned monster, Chacal Puant, 1995
  • Harr, Chacal Puant, 1994
  • L'Elastoc, Chacal Puant, 1994
  • Le petit livre, Chacal Puant, 1994
  • Ça va mal, Chacal Puant, 1994
  • Ultimatum gangster poche, Chacal Puant, 1994
  • Salive, Chacal Puant, 1993
  • Sketch-Book, Chacal Puant, 1992
  • Caveman, Chacal Puant, 1992

MonographiesModifier

Films d'animationModifier

  • Cornée (2012)
  • Mauvaise graine (2004, 4 min), pilote pour un projet de long métrage
  • La Peau de chagrin (2003, 10 min)
  • L'Épine de succession (2001)[31]
  • Histoire muette (2000, 26x1 min)
  • Mon placard (1999, 8 min)
  • Vivement l'an 2000 (1998, 4x25 s)
  • Le Mélange des couleurs (1997, 2 min)

Albums illustrés | Livres jeunesse (sélection)Modifier

FanzinesModifier

  • Chacal Puant
  • La Monstrueuse
  • ...

Théâtre et danse contemporaineModifier

  • Richard III - Loyaulté me lie, 2016
  • Mon amoureux noueux pommier, 2012
  • War Sweet War, 2012
  • Comment ai-je pu tenir là dedans, 2010
  • Sade Songs, 2006
  • En sourdine, 2006

Notes et référencesModifier

  1. Florence Beaugier, « Exposition Blanquet - 2004 »,
  2. Blanquet, Monographie lacrymale, Édition de l'An 02, , 128 p. (ISBN 978-2848560304)
  3. Eric Loret, « Vie d'un homme illustrée », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. « Vitrine 5 : Stéphane Blanquet »
  5. En 2014, Jacques Noël, qui anime la galerie/librairie Le Regard Moderne depuis de nombreuses années, confirme à l'oral que ces deux expositions se sont bien tenues dans son établissement.
  6. En attente de précisions de la part du musée concerné.
  7. « Détails de publications incluant Stéphane Blanquet »
  8. Jypegue, « Les Réanimations en DVD », Première,‎ (lire en ligne)
  9. « Le Laboratoire d'images »
  10. « LA Cornée - Stéphane Blanquet »
  11. (en) « Heebie Jeebies Spooky freaky bizarre »
  12. (en) Mark Frauenfelder, « Blab! Retrospective », sur http://boingboing.net,
  13. « Au sujet de la Vénéneuse aux Deux Eperons »
  14. « Laureat du concours des plus beaux livres français »
  15. « Crise de Nerfs - Parlez-moi d'amour », sur www.lambert-wild.com
  16. « Sade Songs », sur www.lambert-wild.com
  17. « Comment ai-je pu tenir là-dedans? », sur www.lambert-wild.com
  18. (ja + en) « Comment ai-je pu tenir la-dedans? - Blanquet au Japon », sur www.spac.or.jp,
  19. « War Sweet War », sur www.lambert-wild.com
  20. « Mon amoureux noueux pommier », sur www.lambert-wild.com
  21. « Richard III - Loyauté me lie », sur www.lambert-wild.com
  22. « Blanquet au MAC Lyon, exposition Quintet »
  23. (en) ES, « Quintet », Domus Web,‎ (lire en ligne)
  24. Philippe Dagen, « Mocquet et le défi des grandes toiles », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  25. (en) « Metropolis - Arts & Entertainment | Stéphane Blanquet », sur metropolis.co.jp
  26. « Blanquet - Nuits Blanches - Singapour - 2012 »
  27. Kubikat
  28. Kubikat
  29. Kubikat
  30. Kubikat
  31. « feuilleton au format flash ».

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

DocumentationModifier

Liens externesModifier