Ouvrir le menu principal

Squid (logiciel)

serveur mandataire et de mise en cache
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Squid.
Squid
Description de l'image Squid-cache logo.jpg.

Informations
Développé par Les développeurs Squid
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 4.6 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Version avancée 5.0[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt github.com/squid-cache/squidVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet Actif
Écrit en C++Voir et modifier les données sur Wikidata
Environnement BSD, Linux, Unix, Windows[3]
Type Serveur mandataire, Reverse proxy
Licence GPLv2Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.squid-cache.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

Un serveur Squid est un serveur mandataire (proxy) et un mandataire inverse conçu pour relayer les protocoles FTP, HTTP, Gopher, et HTTPS. Contrairement aux serveurs proxy classiques, un serveur Squid gère toutes les requêtes en un seul processus d'entrée/sortie asynchrone.

C'est un logiciel libre distribué sous licence GNU GPL.

Squid garde les meta-données et plus particulièrement les données les plus fréquemment utilisées en mémoire. Il conserve aussi en mémoire les requêtes DNS, ainsi que les requêtes ayant échoué. Les requêtes DNS sont non bloquantes.

Les données mémorisées peuvent être rangées en hiérarchies ou en mailles pour utiliser moins de bande passante.

Squid est inspiré du projet Harvest[4]. Il est compatible avec IPv6 à partir de sa version 3.

Le mandataire Squid est utilisé par Wikimedia Foundation pour supporter le projet Wikipédia [5],[6], ainsi que par Flickr[7].

Sommaire

SpécificationsModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier