Spurius Carvilius Maximus Ruga

consul romain

Spurius Carvilius Maximus Ruga est un homme politique de la République romaine.

Spurius Carvilius Maximus Ruga
Fonctions
Sénateur romain, consul en 234 av. J.-C.
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Rome antique
Décès
Nom dans la langue maternelle
Sp. Carvilius Sp.f.C.n. Maximus RugaVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine moyenne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Homme politique de la Rome antique, militaire
Père
Spurius Carvilius Maximus
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Gens
Carvilii (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Noble (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Il est en 234 av. J.-C. consul de la Rome antique. Il est le chef de la cinquième expédition envoyée par le Sénat en Corse, mais il est mis en difficulté par une tempête.

En 233 av. J.-C., il oblige tous les navires carthaginois à quitter les îles de la Méditerranée (Corse, Sardaigne), puisque dorénavant elles appartiennent aux Romains.

En 232 av. J.-C., c'est Cristinus qui donne la victoire à son consul par sa vaillance sur les Corses.

En 235 ou 231 av. J.-C. Spurius Carvilius divorce de sa femme, en raison de l'impossibilité physique de procréer de son épouse ; c'est le premier cas de divorce attesté à Rome[1],[2].

En 228 av. J.-C., il est consul pour la seconde fois.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Alan Watson, « The Divorce of Carvilius Ruga », Tijdschrift voor Rechtsgeschiedenis,‎ , p. 38-45.
  2. (en) Annalize Jacobs, « "Carvilius Ruga v Uxor: a famous Roman divorce », Fundamina: A Journal of Legal History, vol. 15,‎ , p. 92-111 (lire en ligne).

BibliographieModifier

  • (de) Friedrich Münzer, « Carvilius 10 », dans Paulys Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft (RE), Stuttgart, (lire en ligne), .vol. III, 2, col. 1630-1631.