Spoutnik 4

satellite soviétique
Spoutnik 4
Description de cette image, également commentée ci-après
Ce disque marque l'endroit de l'impact d'une pièce du satellite à Manitowoc.
Données générales
Organisation Drapeau de l'URSS Union soviétique
Constructeur OKB-1
Programme Programme Vostok
Domaine Technologie spatiale
Type de mission Orbiteur
Statut Mission achevée
Autres noms Korabl-Sputnik 1
Lancement h 0 min 5 s UTC
Lanceur Vostok-L 8K72 L1-11
Fin de mission
Durée 4 jours
Désorbitage [1]
Identifiant COSPAR 1960-005A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 1 477 kg[1]
Satellite de Terre
Orbite Orbite terrestre basse
Périgée 280 km
Apogée 675 km
Période 94,25 minutes
Inclinaison 65.02°

Spoutnik 4, également connu sous Korabl-Sputnik 1 (Russe: Корабль Спутник 1 signifiant Navire Satellite 1, Bateau Satellite 1, ou Vaisseau Satellite 1), est le nom d'un satellite artificiel non habité lancé par l'URSS dans le cadre du programme Spoutnik. Il fut conçu comme un test pour le programme de vols habités Vostok.

Après son lancement, le , du Cosmodrome de Baïkonour, un défaut dans le système de guidage lui fit prendre une orbite trop élevée. Il rentra dans l'atmosphère le avant de se désintégrer au-dessus de Manitowoc, dans le Wisconsin, aux États-Unis, où une pièce de l'appareil a été retrouvée.

Bien que Spoutnik 4 ait été inhabité, c'était un précurseur du premier vol spatial humain, Vostok 1, et le premier d'une série d'engins spatiaux utilisés pour enquêter sur les moyens de vol spatial habité, contenait des instruments scientifiques, un système de télévision, et une cabine biologique auto-entretenue avec un mannequin d'humain. L'engin a été conçu pour étudier le fonctionnement du système de support de vie et les contraintes de vol. Il a transmis par radio à la fois une vaste télémétrie et des communications vocales préenregistrées. Après quatre jours de vol, le module de descente a été séparé de son module d'équipement et les rétrofusées ont été tirées, mais en raison d'une attitude incorrecte, le vaisseau spatial n'a pas rentré dans l'atmosphère comme prévu. Le module de descente est rentré dans l'atmosphère le alors que le module d'équipement est rentré le [réf. nécessaire].

Giambatista Judica-Cordiglia, qui a installé sa propre station d'écoute amateur à Torre Bert, près de Turin, aurait déclaré que des signaux radio avaient été reçus le , qui auraient pu provenir de Spoutnik 4, qui contenait des communications vocales préenregistrées par radio. Cela a conduit certains à croire en une théorie du complot selon laquelle le vaisseau spatial aurait pu être piloté par les Cosmonautes fantômes.[réf. nécessaire]

RéférencesModifier

  1. a et b NASA, « Sputnik 4 - NSSDC ID: 1960-005A », sur nasa.gov (consulté le 29 mars 2018)