Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Modifications

Tisha Beav

1 octet ajouté, il y a 5 ans
m
typo
Pour la seconde, elle est déduite de la résolution d'une apparente contradiction sur les dates dans les Livres contemporains : le Livre des Rois indique que la ville et le Temple ont brûlé le 7 ''av''<ref>2 Rois 25:8-10</ref> tandis que Jérémie indique le 10 ''av'' pour les mêmes évènements<ref>Jérémie 52:12-14</ref> ; selon les Sages, le 7 (et le 8) ''av'', des étrangers sont entrés dans le sanctuaire et l'ont profané ; ils y ont mis le feu le 9 ''av'' et le 10 ''av''<ref>2 Rois 25:8 & Jérémie 52:12-13</ref>, le Temple a fini de brûler. Selon [[Rabbi Yohanan]], c'est cette date du 10 ''av'' qui aurait dû être choisie pour le jeûne mais les Sages lui ont préféré le 9 parce que l'affliction est plus importante au moment où elle se déclenche qu'à celui où elle se termine<ref>T.B. ''Ta'anit'' 29b</ref>. Plusieurs [[Amoraïm|docteurs du Talmud]] jeûnaient d'ailleurs le 9 et le 10 ''av'' ou, au moins, la nuit du 10 ''av''<ref name="TJT46"/>.<br />Selon une autre opinion, consignée dans le ''scholion'' à la ''[[Meguilat Taanit]]'', le jour joyeux du ''korban etzim'', fixé à l'époque de la Mishna au [[15 av]]<ref>Mishna ''Ta'anit'' 4:7</ref>, l'avait été originellement au 9 ''av'' par la génération du [[retour à Sion]] ; d'aucuns en déduisent que cette date avait été choisie pour exaucer la prophétie de Zacharie (« les jeûnes ... se changeront en jours d'allégresse et de joie ») et qu'en conséquence, le jeûne du cinquième mois avait bien lieu le 9 ''av''<ref>{{he}} [http://lexicon.cet.ac.il/wf/wfTerm.aspx?id=560 ''Tisha bèav''] in ''Lexicon lètarbout Israël''</ref>.
 
En ce qui concerne la destruction du second Temple, [[Flavius Josèphe]], contemporain des évènements, écrit que « Dieu avait, depuis longtemps, condamné le Temple au feu. La succession des temps amenait le jour fatal, qui fut le dixième du mois de Loos. AÀ cette même date le Temple avait autrefois été brûlé par le roi de Babylone<ref>''Guerre des Juifs'' vi. 4, § 5</ref> ». Qu'il s'agisse du 9 ou du 10 ''av'', l'idée qu'il puisse s'agir d'un jour fatal se retrouve également dans l'enseignement des Sages qui y commémorent aussi les autres calamités mentionnées dans la Mishna (chacune signant une perte de repères nationaux de plus en plus définitive). Ils rappellent par ailleurs que cette datation se fonde sur la tradition ; en d'autres termes, ces catastrophes ont « dû » avoir lieu le 9 ''av'', car ce jour, assombri par des évènements funestes, est propice à d'autres calamités similaires<ref name="T29"/>.
 
=== Un jour de pleurs pour les générations ===
226 164
modifications