Soyouz 8
image
Données de la mission
Vaisseau Soyouz
Équipage 2
Indicatif radio Гранит Granit (Granite)
Masse 6 646 kg
Date de lancement
10:19:09 UTC
Site de lancement Cosmodrome de Baïkonour 31/6
Date d'atterrissage
09:09:58 UTC
Durée 4 jours 22 heures 50 minutes et 49 secondes
Orbites 80
Navigation

Soyouz 8 est un vol du programme spatial de l'Union soviétique lancé le .

Il fait partie de la mission commune avec Soyouz 6 et Soyouz 7 : faire évoluer ensemble trois vaisseaux spatiaux emportant sept cosmonautes en tout, ce qui constitue à l'époque un double record.

ÉquipageModifier

Les nombres entre parenthèses indiquent le nombre de vol spatiaux effectués par chaque individu jusqu'à cette mission incluse.

Initialement, il était prévu que Nikolaïev et Sevastianov constituent l'équipage de Soyouz 8. En , toutefois, Nikolaïev a dû déclarer forfait. Chatalov et Yeliseyev, qui étaient doublures à la fois sur Soyouz 6, 7 et 8, ont finalement constitué l'équipage principal. Nikolaïev et Sevastianov voleront l'année suivante sur Soyouz 9.

ContexteModifier

Voir article Soyouz 6.

Paramètres de la missionModifier

  • Périgée : 201 km
  • Apogée : 227 km
  • Inclinaison : 51.7°
  • Période : 88.7 minutes

DéroulementModifier

Soyouz 8 est lancé le 13 octobre, deux jour après Soyouz 6 et un après Soyouz 7. Les trois vaisseaux évolueront simultanément pendant deux jours, les 14 et 15 octobre. Durant cette phase, Soyouz 7 sert de cible aux deux autres vaisseaux, en particulier à Soyouz 8 qui doit venir s'amarrer à lui.

Mais le système Igla ne fonctionne pas et les deux pilotes ne peuvent pas mesurer leur distance relative. Ils recourrent alors à une méthode optique consistant à utiliser des signaux lumineux à 1500m et 500m de distance mais sans davantage de succès. La jonction n'aura pas lieu[1].

Cependant, pendant tout le temps où les trois vaisseaux volent de concert, leurs pilotes opèrent trente et une corrections d'orbite et sept rendez-vous. Chonine (Soyouz 6) en effectue trois et Chatalov (Soyouz 8) quatre.

A deux reprises ces rendez-vous sont simultanés, le vol groupé durant en tout 4h24m. Soyouz 8 vole pendant 35h 19m en compagnie de Soyouz 7.

Pour la première fois, une liaison radio est établie entre quatre points : un vaisseau habité (Soyouz 8), un navire (le Vladimir-Komarov), un satellite de communication (Molnia) et le centre de direction des vols. Si bien que les contacts avec Soyouz 8 peuvent être établis hors de visibilité du territoire soviétique[2].

Notes et référencesModifier

  1. Christian Lardier, L'astronautique soviétique, Armand Colin, 1992, p. 188
  2. Ibid. p. 188-189

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier