Sources thermales d'Aix-la-Chapelle

sources thermales à Aix-la-Chapelle
Sources thermales d'Aix-la-Chapelle
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
Land
Regierungsbezirk (district)
Special municipality association of Germany
Grande ville
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Identifiants
Site web

Les sources thermales d'Aix-la-Chapelle (allemand : Aachener Thermalquellen) (plus de 30) comptent parmi les sources thermales les plus abondantes d'Allemagne ; elles apparaissent à la surface à deux lieux d'arrivée dans la zone urbaine d'Aix-la-Chapelle. Celui du centre-ville d'Aix-la-Chapelle est long de 500 mètre, large de 50 au maximum et se caractérise par de nombreuses résurgences, dont quatre sont encore accessibles aujourd'hui, deux d'entre elles étant exploitées.

Le lieu d'arrivée des sources de Burtscheid - un quartier actuel d'Aix-la-Chapelle - est long de 2 200 mètre et se caractérise par de nombreuses ébauches de sources qui se concentrent dans un groupe de sources inférieures et un groupe de sources supérieures. Onze sources y sont encore accessibles, dont quatre sont encore exploitées aujourd'hui. Avec une température pouvant dépasser 72 °C, elles comptent, avec les sources thermales de Karlovy Vary, parmi les sources les plus chaudes d'Europe centrale.

Les sources thermales étaient déjà utilisées à des fins thérapeutiques depuis la colonisation romaine. Elles ont constitué l'un des facteurs essentiels du développement politique et économique d'Aix-la-Chapelle, notamment en ce qui concerne les cures et les bains, l'industrie du drap et des aiguilles ainsi que la production d'eau minérale naturelle.

Situation géographiqueModifier

Géologie des sources thermales d'Aix-la-Chapelle et de BurtscheidModifier

Propriétés physico-chimiques de l'eau thermale d'Aix-la-Chapelle et de BurtscheidModifier

Histoire du thermalisme à Aix-la-Chapelle et BurtscheidModifier

Développement des cures et des bains à Aix-la-ChapelleModifier

Période romaineModifier

Le site est occupé depuis le néolithique. La cuvette d'Aix-la-Chapelle, drainée par le ruisseau Wurm, présente de nombreuses sources qui en font une zone marécageuse. Aussi, ce sont les hauteurs (le Lousberg) qui sont occupées par les premiers hommes. Des carrières attestent de leur présence. Les Celtes et les Romains s'intéressèrent aux sources chaudes : selon la tradition, la ville fut fondée par le Romain Grenus, sous Hadrien, vers l'an 124. Des bains d'un camp militaire romain du Ier siècle y ont été découverts. Le mot latin aquis est devenu en français aix (Aix-en-Provence et Aix-les-Bains étant aussi des villes d'eaux romaines).

De l'époque carolingienne à la fin du Moyen ÂgeModifier

Période d'apogée des bains d'Aix-la-ChapelleModifier

Les cures et les bains à Aix-la-Chapelle après la Seconde Guerre mondialeModifier

Histoire des bains de BurtscheidModifier

Les débuts des bains de BurtscheidModifier

L'apogée du thermalisme à BurtscheidModifier

Développement du thermalisme à Burtscheid après la Seconde Guerre mondialeModifier

Utilisation de l'eau thermale d'Aix-la-Chapelle autrefois et aujourd'huiModifier

Les sources d'Aix-la-ChapelleModifier

Les sources de BurtscheidModifier

Route des eaux thermales d'Aix-la-ChapelleModifier

Célèbres curistesModifier

Scientifiques et médecins thermaux importantsModifier

Légendes et histoiresModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier