Ouvrir le menu principal

Soupir du Maure
Image illustrative de l’article Soupir du Maure
Le soupir du Maure par Francisco Pradilla y Ortiz, 1879-1892.
Altitude 860 m
Massif Sierra Nevada
Coordonnées 37° 04′ 14″ nord, 3° 39′ 04″ ouest
PaysDrapeau de l'Espagne Espagne
ValléeVallée du Genil
(nord)
Vallée du Guadalfeo
(sud)
Ascension depuisGrenade Motril
AccèsA 44 A 44

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Soupir du Maure

Le Soupir du Maure (Suspiro del Moro) est un col à 860 m d'altitude, point de passage principal entre Grenade et la côte méditerranéenne (par la vallée du Guadalfeo) à Motril, sur l'autoroute A44.

En 1492, au moment de la chute de Grenade, son ultime souverain nasride, Boabdil, aurait connu à cet endroit des instants dépressifs de mélancolie en jetant un dernier regard sur la ville qu'il quittait, distante de quelques kilomètres mais tombée entre les mains des rois catholiques. Sa mère, Aïcha (Aixa), lui aurait alors dit « Tu pleures comme une femme ce que tu n'as pas su défendre comme un homme[1]. », c'est du moins ce que raconte l'hagiographie populaire.

Localement, c'est incontournable : le moindre bar, ferme (granja) ou complexe hôtelier affiche le nom Suspiro del Moro, Suspiro ou Moro, rappelant ce détail.

Une peinture de Francisco Pradilla y Ortiz montre également l'exilé en présence de sa famille, en train de verser des larmes sur sa cité, surplombée du joyau fantastique qu'est l'Alhambra à jamais perdue pour lui, bien qu'il en ait connu intimement les raffinements palatins.

NotesModifier

  1. espagnol : Lloras como una mujer, lo que no supiste defender como un hombre.

Voir aussiModifier