Soumray

langue

Soumray
bii gə chibne
Pays Tchad
Région Tandjilé Est
Nombre de locuteurs 7 410 (en 1993)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 sor
IETF sor
Glottolog somr1248

Le soumray (ou sumray, somray, somré, sibine) est une langue tchadique parlée au Tchad, dans le département de Tandjilé Est, au Nord-Est de Laï.

Les SoumrayModifier

Les Soumray se désignent eux-mêmes comme les Sə́mray. La forme au singulier, est pour une femme Sìmrí, et pour un homme Sə̌mrà. La langue est appelée différemment bii gə chibne [bǐ gə́ sìbínè], littéralement « la langue sibine »[2].

ClassificationModifier

Le soumray fait partie des langues tchadiques orientales. Les langues tchadiques sont une des branches de la famille afro-asiatique.

PhonologieModifier

Les tableaux présentent l'inventaire phonémique du soumray: les voyelles[3] et les consonnes[4].

VoyellesModifier

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées   i [i]   u [u]
Mi-fermées   e [e   ə[ə]  ʌ [ʌ]   o [o]
Ouvertes   a [a]

ConsonnesModifier

  Labiales   Dentales   Alv.-palat.   Rétroflexes   Palatales   Vélaires   Glottales
Occlusives sourdes   p [p]   t [t]   k [k]   ʔ [ʔ]
sonores   b [b]   d [d]   g [g]
implosives   ɓ [ɓ]   ɗ [ɗ]   ’y [ʔj]
Fricatives   s [s]   h [h]
Affriquées sourdes   c []
sonores   j []
Nasales   m [m]   n [n]   ɲ [ɲ]   ŋ [ŋ]
Liquides   l [l]
Roulées   r [r]   ɽ [ɽ]
Semi-voyelles  w [w]  y [j]

Consonnes labiales et palatalesModifier

Au début du mot de nombreuses consonnes apparaissent labialisées, par exemple, tw [], ɗw [ɗʷ], ou palatalisées, par exemple, ty [], ɗy [ɗʲ].

Une langue tonaleModifier

Le soumray est une langue à tons qui compte trois tons pontuels, haut, moyen et bas. De plus, on trouve deux tons complexes, bas-haut et haut-bas[5].

NotesModifier

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Barreteau et Jungraithmayr, 1882, p. 193.
  3. Barreteau et Jungraithmayr, 1982, p. 197.
  4. Barreteau et Jungraithmayr, 1982, p. 196.
  5. Barreteau et Jungraithmayr, 1982, pp. 197-198.

SourcesModifier

  • (fr) Barreteau, Daniel et Hermann Jungraithmayr, Le verbe en sibine, dans The Tchad Languages in the Hamitosemitic-Nigritic Border Area (Hermann Jungrauthmayr, éd.) pp. 192-229, Marburger Studien zur Afrika- und Asienkunde, Serie A: Afrika, Band 27, Berlin, Dietrich Reimer Verlag, 1982, (ISBN 3-496-00596-4) édité erroné, [PDF] [lire en ligne]

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier