Ouvrir le menu principal

Soucy (Yonne)

commune française du département de l'Yonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soucy.

Soucy
Soucy (Yonne)
La mairie.
Blason de Soucy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Thorigny-sur-Oreuse
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Sénonais
Maire
Mandat
Pascal Rolland
2014-2020
Code postal 89100
Code commune 89399
Démographie
Population
municipale
1 581 hab. (2016 en augmentation de 4,49 % par rapport à 2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 01″ nord, 3° 19′ 30″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 205 m
Superficie 21,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soucy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soucy
Liens
Site web www.mairie-soucy.fr

Soucy est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Soucy est à 6,5 km au nord-est de Sens.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Moyen ÂgeModifier

Soucy est un village qui est mentionné au VIe siècle sous le nom de Sauciacus. La paroisse relève du diocèse de Sens.

Il est la propriété du Chapitre de la cathédrale de Sens du XIIe siècle jusqu'à la Révolution. De ce fait, les chanoines y nomment les officiers de justice (lieutenant et procureur fiscal).

Dans le hameau du Grand-Béon, il y avait une léproserie (lieu d'isolement pour les malades de la lèpre).

Au XIVe siècle, les Anglais détruisirent le village pendant la guerre de Cent Ans.

L'église est fortifiée. Son clocher est couronné par de magnifiques hourds. En principe, ces travaux dateraient des années qui ont suivi le traité de Brétigny (1360) et le licenciement des armées françaises et anglaise.

Époque moderneModifier

Le village est fortifié, comme au moins soixante cinq villages des pays de l'Yonne, sous le règne de François Ier. Après le désastre de Pavie, l'armée licenciée rentre en France et la soldatesque sans ressource menace la sécurité des campagnes. La proximité de Sens limite l'essor urbain. Le grand chemin de Sens à Nogent-sur-Seine passe par Soucy. Le bourg est dominé par une population de laboureurs et de vignerons.

Le hameau de Jouancy devient le siège d'un fief détenu par des bourgeois de Sens. Il abrite depuis le XIIe siècle un moulin à eau donné à l'abbaye de Sainte-Colombe.

Les fiefs de Joinville, et des Pelletiers n'altèrent pas la domination des chanoines.

Le fief de Monthard appartiendra à la famille d'Étienne Bouvier, gendre du peintre de Sens Jean Cousin. Alors que les Bouvier procèdent de vignerons de Soucy devenus apothicaires à Sens, aucun document ne relie le peintre à Soucy. La confusion naît d'une autre famille Cousin identifiée parmi les vignerons du bourg. Le même phénomène touche le musicien Dassoucy. Ce nom d'artiste a fait songer au village. Mais ses ancêtres paternels originaires de Sens (les sergents au bailliage Coypeault et Connard) n'ont pas de liens avec Soucy.

Le village est alors dominé par les Store (issus du tuiliers, devenus lieutenants et sires des Pelletiers.

Durant les guerres civiles dites de Religion, un couple réfugié de Saint-Clément, est menacé. Il est incarcéré, ce qui en principe aurait dû assurer sa sécurité. La populace se porte sur la prison, et en extirpe le couple pour le massacrer. Le corps du mari est jeté dans un terrier à blaireau. Les chanoines font enquêter sur ce crime.

La métairie de Béon fournit des revenus au collège de Sens tenu par les Jésuites.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 mars 2014 Mireille Ladrange[1] PCF  
mars 2014 sept 2014 Francis Catalan    
sept 2014 En cours Pascal Rolland[2]    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 1 581 habitants[Note 1], en augmentation de 4,49 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
677798798722735718749773760
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
750730776775742709684645612
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
551532520499501505503524520
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6015988071 1871 3161 3391 3461 5131 581
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Les édifices de la commune à l'architecture remarquable sont les suivants :

  • l'église Saint-Étienne qui fut reconstruite au XVe siècle,
  • le château de Monthard qui date de la fin du XVIe siècle,
  • l'auberge du Regain,
  • l'aqueduc de la Vanne, construit pour l'alimentation de Paris en eau potable,
  • un lavoir utilisé jusqu'en 1980.

Personnalités liées à la communeModifier

JumelagesModifier

Depuis l'année 2006, le village de Soucy est jumelé avec Göcklingen (Allemagne).

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier