Soso (langue)

langue mandée parlée en Sierra Leone et en Guinée

Soso, soussou
sosoxui
Pays Guinée, Sierra Leone, Guinée-Bissau
Nombre de locuteurs 4 millions
Typologie SOV[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 sus
ISO 639-3 sus
IETF sus
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme (voir le texte en français)

Adamadie birin barixinɛ e lan yɛtɛralui kui, yɛtɛ kolonyi nun yɛtɛ suxu kima. Fondoe nun faxamui na e bɛ boresuxu kima bariboreya fanyi kui.

Le soso, aussi parfois appelé soussou ou susu, est une langue mandée parlée en Afrique de l’ouest, notamment en Sierra Leone et en Guinée dans la région de la Guinée maritime.

En Guinée, le soso est l’une des trois langues nationales les plus parlées avec le pular et le malinké.

ClassificationModifier

Le soso est une langue mandé du sous groupe soso-jalonké. Elle est proche mais distincte du jalonké[2].

ÉcritureModifier

Le soso est écrit à l’aide de l’alphabet latin depuis le XIXe siècle. Une nouvelle orthographe a été adoptée lors du Séminaire sur la réforme du système de transcription des langues guinéennes (-)[3].

L’alphabet arabe (adjami) est aussi utilisé pour écrire le soso de façon élaborée[4].

Alphabet latinModifier

Ordre alphabétique et valeur des graphèmesModifier

Lettres de l’alphabet[5],[3] :

Nouvel alphabet (après 1988)
a b d nd e ɛ f g gb h i k x l m n ɲ o ɔ p r s t u v w y
Ancien alphabet (avant 1988)
a b d nd e ë f g gb h i k kh l m n ny o ö p r s t u v w y
Valeur phonétique (API)
a b d nd e ɛ f ɡ ɡ͡b h i k χ l m n ɲ o ɔ p r s t u v w j

Combinaisons de lettres :

  • Voyelles longues : aa, ee, ɛɛ, ii, oo, ɔɔ, uu
  • Voyelles nasales : an, en, ɛn, in, on, ɔn, un

Les tons ne sont habituellement pas indiqués, mais peuvent l’être à l’aide des accents :

PrononciationModifier

Voyelles courtes[6]
Prononciations Graphies
(1988)
Exemples
(1988)
Sens de
l’exemple
/a/ a xamɛ homme
/e/ e bere amusement
/ɛ/ ɛ xɛma or
/i/ i firi liana
/o/ o kote bagage
/ɔ/ ɔ bɔrɛ sauce
/u/ u luti corde
Voyelles longues[6]
Prononciations Graphies
(1988)
Exemples
(1988)
Sens de
l’exemple
// aa baare taro
// ee deeli fausse graine
/ɛː/ ɛɛ kɛɛ héritage
// ii tiide fonction
// oo boote tam-tam
/ɔː/ ɔɔ sɔɔri soldat
// uu fuuti éponge
Voyelles nasales[6]
Prononciations Graphies
(1988)
Exemples
(1988)
Sens de
l’exemple
/ã/ an banxi maison
// en tenge sorgho
/ɛ̃/ ɛn bɛndɛ Terre
/ĩ/ in kinsi mangrove
/õ/ on tondi refuse
/ɔ̃/ ɔn kɔntɔfili embarras
/ũ/ un xunɲi tête
Consonnes[6]
Prononciations Graphies
(1988)
Exemples
(1988)
Sens de
l’exemple
/b/ b bare chien
/d/ d bouche
/f/ f fale pont
/g/ g gaxui peur
/h/ h hakɛ péché
/k/ k keri houe
/l/ l luxui nuage
/m/ m male riz
/n/ n neri néré
/ɲ/ ɲ ɲoge ordure
/p/ p pini épingle
/r/ r ragi faire courir
/s/ s sɔɔri soldat
/t/ t tela tailleur
/w/ w wuri bois
/x/ ([ç], [x]) x xabi igname
/y/ y yere lapin
/ɡ͡b/ gb gbeli rouge
/ⁿɡ/ ng ngɛ source
/ⁿd/ nd nde qui, lequel

GrammaireModifier

La morphologie soso utilise uniquement un suffixe (-e) pour les noms qui indiquant le pluriel. Les verbes utilisent 4 affixes (-ma, -xi, -fe et -∅) et 6 marqueurs d’objet (bara, naxaa, xa, naxab, nu, na) indiquant le temps ou l’aspect[7].

La structure de phrase suit l’ordre sujet-objet-verbe (SOV)[1],[7].

PrésentModifier

Le présent progressif, l’action est en train de se passer :

  • na et -fe
    • S + na + V-fe + C
    • A na sigafe makiti.
    • Il est en train d’aller au marché.

Le présent ponctuel, l’action se passe maintenant :

  • -fe
    • S + V-fe + C
    • A sigafe makiti.
    • Il va au marché (maintenant).

Le présent habituel, l’action est une habitude :

  • -ma
    • S + V-ma + C
    • A sigama makiti.
    • Il a l’habitude d’aller au marché.

Le présent successif, plusieurs action se déroulent successivement :

  • répétition du pronon personnel
    • A nu xunun, a na a maxa.
    • Il se lève et il se lave.

FuturModifier

  • -ma futur
    • S + V-ma + C
    • A sigama makiti.
    • Il ira au marché.

PasséModifier

Le passé de narration, action complété :

  • naxa
    • S + naxa + V + C
    • A  naxa siga makiti.
    • Il alla au marché.

Le passé non fini :

  • bara
    • S + bara + V + C
    • A bara siga makiti.
    • Il est déjà parti au marché.

Le passé fini :

    • S + V + nɛ + C
    • A siga nɛ makiti.
    • Il est allé au marché.

Le passé imparfait :

  • nu et -ma
    • S + nu + V-ma + C
    • A nu sigama makiti.
    • Il allait au marché (habituellement).

Le passé imparfait progressif :

  • nu, na et -fr
    • S + nu + na + V-fe + C
    • A nu na sigafe makiti.
    • Il était en train d’aller au marché.

LexiqueModifier

Femme : Guinèe

Homme : khamè

Maman : N'nah / N'gah/Iyah

Papa : M'ba / M'baba

Pain : Tâami

Viens-ici : Fabé

Oui : Iyô

Non : adé

Danse : faré

Va : Siga

Ecole : kharandé

En haut : Fougué

En bas : Labé / lambagni

Travail : Wali

Chien : Baré

Arachide : Kansi

Rue : kira

Soleil : Sogué

Amour: Khanounteya / Marafangni

Oncle : Sokho

Président(Chef) / Présidente: Manga / Manga guinè

C'est bien /C'est pas bien : A fan / A mou fan

Tu es beau (belle) : I to fan

Tu es pas beau (belle) : i to gnaroun

Je t'aime bien : i rafan m'ma

Tu as raison : I nondi


Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Soussou : profil typologique selon The World Atlas of Language Structures Online
  2. (en) Fiche langue[sus]dans la base de données linguistique Ethnologue., consulté le 4 décembre 2009
  3. a et b Enguehard et Kané 2004
  4. Vydrine 1998
  5. Bah 1998
  6. a b c et d IRLA 2015.
  7. a et b Willits 2007

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Fory Bah, Sosoxui, Livre du stagiaire, Corps de la Paix, (lire en ligne)
  • Chantal Enguehard et Soumana Kané, « Langues africaines et communication électronique : développement de correcteurs orthographiques », dans Collectif, Penser la Francophonie Concepts, Actions et Outils linguistiques, AUF, Éditions des Archives Contemporaines (EAC), (ISBN 2-914610-25-4, lire en ligne)
  • Maurice Houis, Étude descriptive de la langue susu, Dakar, Ifan, (lire en ligne)
  • Institut de recherches linguistiques appliquées, Le nouvel alphabet des langues guinéennes, Conakry, Institut de recherches linguistiques appliquées, [2015]
  • Ph. Lacan, Grammaire et dictionnaire français-soussou et soussou-français, Conakry et Bordeaux, Adrien Maisonneuve pour la Mission Catholique et Procure des Pères du Saint-Esprit, , 404 p.
  • Aboubacar Touré, Parlons soso : langue et culture du peuple de la Guinée maritime, Éditions l’Harmattan, (ISBN 978-2-7475-6764-0)
  • Valentin Vydrine, « Sur l’écriture mandingue et mandé en caractères arabes (mandinka, bambara, soussou, mogofin) », Bulletin d’Études Linguistiques Mandé, no 33,‎ (lire en ligne)
  • (en) Brad Willits, « A Grammar of a Susu Xutuba », Rivista annuale dell’associazione Ethnorêma, anno III no 3,‎ , p. 1-45 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :