Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soria (homonymie).

Soria
Blason de Soria
Héraldique
Drapeau de Soria
Drapeau
Soria
Soria : la Plaza Mayor
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Castille-et-León Castille-et-León
Province Province de Soria Province de Soria
Comarque Soria
District judic. Soria
Maire
Mandat
Carlos Martínez (PSOE)
2015-2019
Code postal 42.001 à 42.005
Démographie
Gentilé Soriano/a
Population 38 004 hab. (2006)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 46′ 00″ nord, 2° 28′ 00″ ouest
Altitude 1 063 m
Superficie 27 177 ha = 271,77 km2
Distance de Madrid 183 km
Rivière(s) Le Duero
Divers
Saint patron San Saturio (2 octobre)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León

Voir sur la carte administrative de Castille-et-León
City locator 14.svg
Soria

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Soria

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Soria
Liens
Site web http://www.soria.es/

Soria est une municipalité et une ville espagnole, dans l'est de la communauté autonome de Castille-et-León et la capitale de la province homonyme. Elle est située au bord de la rivière Duero, dans son cours haut. À environ 1063 mètres au-dessus du niveau de la mer, Soria est la deuxième plus élevée capitale provinciale d'Espagne. Sa population est de 38 881 habitants (2017). La municipalité a une superficie de 271,77 km²[1], avec une densité de 144,13 habitants/km². Malgré ce nombre modeste, cela représente 40 % de la population de la Province de Soria. Celle-ci est la moins peuplée d'Espagne avec seulement 9 habitants au km². Située

Bien qu'il y ait des signes de peuplement de l'âge du fer et de l'époque celtique, Soria entre dans l'histoire avec son repeuplement entre 1109 et 1114, par Alphonse Ier d'Aragon. Enclave stratégique en raison des luttes territoriales entre les royaumes de Castille, de Navarre et d'Aragon, Soria fait définitivement partie de la Castille en 1134, sous le règne d'Alphonse VIII de Castille. Alphonse VIII de Castille est né à Soria, et Alphonse X de Castille avait établie sa cour en Soria quand il a reçu l'offre au trône de Saint-Empire romain germanique. A Soria, le roi Jacques IV de Majorque mourut, et Jean Ier de Castille se maria dans les premiers noces. En plein essor au Moyen Âge tardif grâce à sa situation frontalière et à son importante population ovine, Soria a connu un lent déclin au cours des siècles suivants. Il a été endommagé pendant la Guerre d'Indépendance. La ville conserve un important patrimoine architectural (murs médiévaux, palais de la Renaissance et églises romanes) et abrite le musée numantin (avec des pièces de la ville celtibère voisine de Numancia).

Aujourd'hui, sa population de 38 881 habitants fait de Soria la capitale provinciale la moins peuplée de la région et la deuxième moins peuplée d'Espagne (après Teruel). L'industrie agroalimentaire est particulièrement importante dans son économie, et le tourisme en pleine croissance est attiré par son patrimoine culturel. Soria a été citée par UNESCO comme un bon exemple en incluant le régime méditerranéen dans sa Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Sommaire

ClimatModifier

Le climat de la ville est de type semi-méditerranéen à tendance continentale. L’hiver est long et froid (janvier –2,9 °C), le nombre de jours de gelée peut atteindre 90. L'été est chaud (20 °C en juillet et août) avec des températures maximales atteignant 28 voire 35 °C les jours de canicule ; toutefois les nuits sont fraiches, la température pouvant descendre à 10 °C. Les précipitations sont modestes (570 mm par an) et sont plus importantes en avril et en mai. L'hiver il peut neiger. Soria est le chef-lieu de province le plus froid de toute l'Espagne.

DémographieModifier

La ville compte 39 344 habitants (2008) ce qui en fait la capitale de province la moins peuplée d’Espagne après Teruel.

Évolution démographique
1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970 1980
7 1517 5357 61910 09813 05416 87819 30025 03032 039
1990 2000 - - - - - - -
32 60934 088-------

AdministrationModifier

Conseil municipalModifier

La ville de Soria comptait 39 516 habitants aux élections municipales du . Son conseil municipal (en espagnol : Pleno del Ayuntamiento) se compose donc de 21 élus.

Parti Tête de liste Voix % Élus
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) Carlos Martínez 8 654 47,98 %
11 / 21
Parti populaire (PP) Adolfo Saínz Ruiz 5 352 29,67 %
7 / 21
Parti populaire (PP) Jesús de Lózar 1 501 8,32 %
1 / 21
Groupe d'électeurs de Soria (Sorian@s) Luis Alberto Romero 1 369 7,59 %
1 / 21
Gauche unie (IU) Enrique García 1 161 6,44 %
1 / 21

Liste des mairesModifier

Mandat Maire Parti Majorité
1979-1983 José Luis Liso UCD
8 / 21
1983-1987 José Luis Liso AP
12 / 21
1987-1991 Virgilio Velasco AP
10 / 21
1991-1995 Virgilio Velasco PP
12 / 21
1995-1999 Javier Jiménez Vivar PP
11 / 21
1999-2003 Eloisa Álvarez PSOE
6 / 21
2003-2007 Encarnación Redondo PP
10 / 21
2007-2011 Carlos Martínez PSOE
9 / 21
2011-2015 Carlos Martínez PSOE
12 / 21
2015-2019 Carlos Martínez PSOE
11 / 21

HistoireModifier

Les Lignages de SoriaModifier

Tout comme la ville de Bruxelles, la ville de Soria fut dirigée par des Lignages, au nombre de douze, comme l'explique María Asenjo González (Espacio y sociedad en la Soria medieval, siglos XIII-XV, Soria, Ediciones de la Excma, Diputación Provincial de Soria, 1999, 607 p.): La prospérité de Soria à la fin du Moyen Âge est donc très inégalement partagée entre ses habitants. Elle renforce une tendance à une plus grande hiérarchisation sociale dont se faisait déjà écho le fuero concédé par Alphonse X et lui donne un tour définitif en consacrant au sein de la ville le primat d'une élite, les caballeros villanos, qui parviennent peu à peu à se déprendre du jeu contraignant des parentèles pour asseoir le pouvoir de leur groupe (p. 435). Passé le milieu du XVe siècle, ils s'imposent ainsi à la tête de la ville dont ils confisquent le gouvernement, désormais confié chaque année à 6 regidores, choisis en alternance dans les 12 lignages principaux et réforment même l’espace qu'ils partagent en 12 cuadrillas, renfermant chacune plusieurs églises des anciennes collaciones dont la trace disparaît progressivement dans un paysage urbain appelé à se perpétuer tout au long de l'époque moderne (p. 587).

Histoire de l'artModifier

Le peintre de la Renaissance Juan Soreda y travailla dans les deux premières décennies du XVIe siècle[2]. Il a dû faire son apprentissage dans cette région et se former au contact de Pablo de San Leocadio, Osona et Yanez dont on retrouve l'influence dans ses œuvres de Burgo de Osma et de Soria[3],[4].

Lieux et MonumentsModifier

 
Monastère San Juan de Duero à Soria. Mai 2017.
 
Le château Montuenga de Soria, fortification du XIe siècle, sur la ligne de défense de la rivière Jalón, vu depuis l'Autoroute espagnole A-2
  • La co-cathédrale du XVIe siècle, qui partage le siège du diocèse.
Article détaillé : Cathédrale de Soria.
 
L'hermitage de San Bartolomé, dans le parc naturel del Cañón del Río Lobos, Soria. Mai 2017.

UniversitéModifier

Soria est une des quatre antennes de l'Université de Valladolid (avec Palence, Ségovie et donc Valladolid). À Soria, jusqu'en 2005, l'université était répartie un peu partout, aux quatre coins de la ville, la Faculté de Traduction était le long du jardin public La Dehesa, la faculté de Commerce était accolée à la résidence universitaire Duques de Soria, etc.

Depuis 2005, un seul bâtiment regroupe toutes les facultés sur le lieu-dit Los Pajaritos, en périphérie de centre-ville, mais accessible à pied d'où que l'on soit dans la ville, vu la taille de Soria.

Patrimoine de l'UnescoModifier

Le , avec trois autres communautés méditerranéennes (Coron en Grèce, Chefchaouen au Maroc et Cilento en Italie), la ville de Soria a été inscrite[6] sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO. Cette inscription a été rendue possible grâce à sa pratique alimentaire emblématique de la diète méditerranéenne : « Celle-ci se caractérise par un modèle nutritionnel demeuré constant dans le temps et dont les principaux ingrédients sont l’huile d’olive, les céréales, les fruits et légumes frais ou séchés, une proportion limitée de poisson, des produits laitiers et viande, et de nombreux condiments et épices ».

SportsModifier

Soria a beaucoup de traditions sportives, puisque parmi les personnes qui ont pratiqué quelque sport, il y a Fermín Cacho, champion olympique de 1 500 mètres (athlétisme), et Abel Anton, champion du monde du marathon.

En plus de cela, à Soria joue une équipe de foot en 2e division espagnole, le Club Deportivo Numancia.

Il y a une équipe de volley en première division, le Numancia CMA Soria, de même que l'Aranga qui joue au handball.

En Espagne, on ne pratique pas beaucoup le rugby, mais ici on compte avec deux équipes de ce sport. Elles s’appellent "Ingenieros" et elles jouent en Castille et León et comptent une équipe masculine, et une autre féminine, de rugby à 7.

Il y a une équipe de basket féminin, qui a joué dans la première division d'Aragon (bien que Soria appartienne à la Castille et León).

RéférencesModifier

  1. Soria, Espagne, enEuropan. Accédé le 9-5-2008
  2. Catalogue Tajan 2014
  3. A. Avila, "Juan Soreda y no Juan de Pereda" in Archivo Español de Arte, 52, 1979 pp. 405-24
  4. A. Avila, "El pintor Juan Soreda, estudio de su obra" in Goya 1979, n° 153, pp. 136-145
  5. (es) Olga Pérez Mónzon, « La presencia sanjuanista en la provincia de Soria », Celtiberia, no 76,‎ , p. 215-235
    Maison de l'Hôpital qui appartenait au grand prieuré de Castille-et-León et qui dépendait de la commanderie d'Almazán.
  6. Site de l’Unesco

Voir aussiModifier