Ouvrir le menu principal

Sorex coronatus, est appelée Musaraigne couronnée, Musette ou Rat aveugle[1] ou encore Musaraigne de Millet[2], du nom de son auteur Pierre-Aimé Millet, et n'a été réellement distinguée de la Musaraigne carrelet (Sorex araneus) qu'en 1978, soit 150 ans après sa description. Cette espèce de musaraignes fait partie de la famille des Soricidae.

DescriptionModifier

Cette espèce est un peu plus petite que la Musaraigne carrelet (Sorex araneus), qui lui est apparentée et qui est par son apparence difficile à distinguer, puisque tête et corps mesurent 5,6 à 7,7 cm (au lieu de 5,6 à 8,5 cm), la queue 3 à 4,5 cm (au lieu de 3,2 à 5,6 cm) et le pied postérieur 11 à 12,5 mm (au lieu de 12 à 14 mm)[3]. On les différencie bien, toutefois, d'après la base du crâne. Sur l'île de Jersey elle est au contraire plus grande que les musaraignes carrelets d'Angleterre. L'animal pèse entre 6,5 et 11,5 grammes. Les musaraignes couronnées ont, tout comme d'autres soricinés, des dents et des molaires avec des points orange. La fourrure sur le dos est brun foncé, et claire sur le ventre. Sur les côtés du corps, on voit nettement la transition entre les deux couleurs comme chez la Musaraigne bicolore.

RépartitionModifier

La Musaraigne couronnée peuple l'ouest de l'Europe, du nord de l'Espagne à la Suisse et au sud-ouest de l'Allemagne, en passant par la France et le Benelux. Elle semble progresser vers l'est et repousser la Musaraigne carrelet à la limite ouest de son aire de répartition.

En France, elle est absente de la région méditerranéenne, de Corse, des montagnes et du nord-est. En plaine, les musaraignes identifiées jusqu'alors comme musaraignes carrelets sont en réalité des musaraignes couronnées, l'espèce de Soricidae la plus fréquente dans ce pays[3].

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Pierre-Aimé Millet, Faune de Maine et Loire, ou, Description méthodique des animaux qu'on rencontre dans toute l'étendue du département de Maine et Loire, t. I, , 379 p. (lire en ligne), p. 18

Références taxinomiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. (ISBN 0-444-51877-0), 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  2. Nom attesté par exemple sur le site belge du SIBW : « Sorex coronatus »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. a et b Schilling D., Singer D. & Diller H. (1986) Guide des Mammifères d'Europe. Delachaux & Niestlé, Lausanne, Paris, 280 p.