Ouvrir le menu principal

Sophie Basch

romaniste franco-belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basch.
Sophie Basch
Sophie Basch, Académie royale de Belgique.png
Fonction
Présidente
Société des études renaniennes (d)
depuis
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université libre de Bruxelles
Université libre de Bruxelles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Sophie Basch, née le à Bruxelles (Belgique), est une universitaire franco-belge, spécialiste de l'orientalisme littéraire, artistique et scientifique, de la littérature fin-de-siècle et de l'histoire culturelle, professeur de littérature française à l'université Paris-Sorbonne (désormais Faculté des Lettres de Sorbonne Université).

Elle préside, depuis 2014, la Société des études renaniennes, consacrée à l'étude de l'œuvre du philosophe et orientaliste Ernest Renan[1].

BiographieModifier

Docteur en philosophie et lettres de l'université libre de Bruxelles (ULB), avec une thèse intitulée La crise du philhellénisme ou L’image de la Grèce moderne dans la littérature française, depuis la création de l'École française d'Athènes jusqu'à la guerre civile grecque : 1846-1946 (1994), Sophie Basch a été professeur à l'université de Haute-Alsace à Mulhouse (1998-2002) et à l'université de Poitiers (2002-2007). Elle est depuis 2007 professeur de classe exceptionnelle à l'université Paris-Sorbonne, membre de l'UMR 8599 du CNRS et de Sorbonne Université (CELLF, Centre d'étude de la langue et des littératures françaises), où elle est responsable de l'axe XIXe siècle. Elle a été membre du Conseil national des Universités (CNU) et du Comité National du CNRS (CoNRS).

Le 12 mars 2016 elle est élue comme membre belge philologue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique où elle succède à Roland Mortier au fauteuil 4.

Les recherches de Sophie Basch, qui a consacré de nombreuses études à l'orientalisme littéraire et artistique aux XIXe et XXe siècles, depuis le romantisme jusqu'à l'entre-deux-guerres ainsi qu'aux relations entre littérature et archéologie, portent également sur les spectacles populaires et sur le cirque (versant littéraire du Portrait de l'artiste en saltimbanque de Jean Starobinski), sur l'image de Venise dans la littérature romanesque et sur la culture matérielle dans l’œuvre de Marcel Proust. Elle a contribué à plusieurs catalogues d'exposition, au Grand Palais, au Centre Pompidou, au Musée Delacroix, au Musée des Impressionismes à Giverny et au musée d'art contemporain Goulandris.

Bibliographie sélectiveModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :