Sophie-Hedwige de Brunswick-Wolfenbüttel

princesse allemande

Sophie-Hedwige de Brunswick-Wolfenbüttel ( à Wolfenbüttel à Arnhem), était une duchesse de Brunswick et de Lunebourg, par la naissance et par le mariage, comtesse de Nassau-Dietz.

BiographieModifier

Sophie est la fille du duc Henri-Jules de Brunswick-Wolfenbüttel (1564-1613) et de sa seconde épouse, Élisabeth de Danemark (1573-1625), la fille aînée du roi Frédéric II de Danemark.

Sophie s'établit après son veuvage au château de Dietz, et réussit à minimiser les dommages causés pendant la Guerre de Trente Ans. Elle a empêché le pillage et le déploiement de troupes dans la ville et le comté de Dietz par la négociation avec les commandants de l'armée. Sophie s'est fait un nom par elle-même à l'extérieur du comté quand elle se tourna vers Axel Oxenstierna en 1633 et exigea une compensation pour les dommages que ses troupes avaient fait à son territoire. Au niveau national, elle s'est occupée de la population rurale, et il y avait suffisamment de nourriture et d'eau. Lorsque Dietz a été touchée par la peste de l'épidémie en 1635, elle était prête à soulager les souffrances de la population.

Sophie était calviniste, mais cela ne l'empêcha pas de bénéficier de la collaboration de son beau-frère Jean-Louis de Nassau-Hadamar, qui était retourné vers le catholicisme.

Mariage descendanceModifier

Le , Sophie-Hedwige a épousé le comte Ernest-Casimir de Nassau-Dietz (1573-1632). Seuls deux de ses enfants ont atteint l'âge adulte :