Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Songs of Innocence (album de U2)

album de U2
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Songs of Innocence.
Songs of Innocence
Album de U2
Sortie (téléchargement digital)
(CD)
Enregistré Drapeau de l'IrlandeDublin, Drapeau du Royaume-UniLondres, Drapeau des États-UnisNew York, Drapeau des États-UnisLos Angeles
Durée 48:11
Genre Rock
Format Téléchargement digital, CD
Producteur Danger Mouse, Flood, Paul Epworth, Ryan Tedder, Declan Gaffney
Label Island[1]

Albums de U2

Singles

  1. The Miracle (of Joey Ramone)
    Sortie : 15 septembre 2014
  2. Every Breaking Wave
    Sortie : 9 décembre 2014
  3. Song for Someone
    Sortie : 11 mai 2015

Critiques presse

Score cumulé
Site Note
Metacritic 64/100 (30 Critiques)[2]
Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3/5 étoiles[3]
Chicago Tribune 2/4 stars[4]
The Daily Telegraph 4/5 stars[5]
The Guardian 3/5 stars[6]
Mojo 4.5/5 stars[7]
NME 4/10[8]
Pitchfork Media 4.6/10[9]
Rolling Stone 5/5 étoiles[10]
Slant Magazine 3/5 stars[11]
Q 4/5 étoiles
Spin 7/10[12]

Songs of Innocence est le treizième album studio du groupe U2, sorti le à l'occasion d'une keynote d'Apple qui présentait les nouveaux modèles d'iPhone 6 et de l'Apple Watch[13]. L'album est exclusivement mis en ligne gratuitement sur iTunes, iTunes Radio, et Beats Music jusqu'au 10 octobre 2014, où il paraît sur support physique en magasin[14],[15].

Songs of Innocence a été enregistré à Dublin, Londres, New York et Los Angeles. Il est produit principalement par Danger Mouse, aidé de Paul Epworth, Ryan Tedder, Declan Gaffney et Flood. Le premier single de Songs of Innocence est The Miracle (of Joey Ramone) qui ouvre l'album.

Le groupe Irlandais signe avec cet opus l'œuvre la plus personnelle de sa carrière. Le disque fait ressortir les premières influences de U2, en l'occurrence le punk-rock des années 1970 et la musique électronique des années 1980[16].

L'album a reçu des jugements contrastés de la presse avec une note globale de 64/100 rassemblée par Metacritic sur la base de 32 critiques mondiales[17]. Il a aussi été N°1 des ventes dans plusieurs pays européens notamment en France et N°9 seulement à sa sortie aux États-Unis.

Compte tenu du fait que dans sa période de gratuité, ce disque arrive directement sur les différents appareils Apple des utilisateurs possédant un compte iTunes, il détient un record inédit, puisqu'il est ainsi proposé à plus de 500 millions d'utilisateurs. Selon Bono, 38 millions de personnes ont écouté l'album depuis sa sortie, un chiffre important invérifiable[18]. Apple révèle en début octobre 2014 que 81 millions d'internautes auraient "expérimenté" le disque du groupe U2 et que 26 millions d'entre eux ont déjà téléchargé l'album[19].

L'album est suivi par la tournée Innocence + Experience Tour qui a eu lieu du 14 mai 2015 au 7 décembre 2015.

Sommaire

Le disqueModifier

Succédant plus de cinq ans après No Line on the Horizon, Songs of Innocence est le treizième album studio de U2. Il est composé de 11 chansons, de genre rock et d'une durée de 48 minutes environ.

Une journée avant le lancement de l'opus, Bono s'entretient avec Gus Wenner de Rolling Stone. « Nous avons cherché à créer un album personnel », explique la star de U2. « Tenter de comprendre plus en détail la formation de notre groupe, les relations liées au groupe, notre amitié, nos amours, nos familles (...)[20]. »

Songs Of Innocence s’inspire donc de la jeunesse des membres de U2 à Dublin, les endroits où ils déambulaient, les amis qu’ils se sont faits, les artistes et la musique qu'ils ont écoutés. Ainsi, The Miracle (of Joey Ramone) et l'électro rock This is Where You Can Reach Me Now[21] rendent hommage à Joey Ramone et Joe Strummer[22] tandis que Sleep like a baby tonight démarre par un son très new wave[23].

Marqué par les envolées lyriques du groupe irlandais, The Miracle (of Joey Ramone) témoignent à coup sûr de l'admiration de U2 pour Joey Ramone et ses frères depuis leur adolescence. Dans la chanson, Bono définit Joey comme « un miracle » auteur du « son le plus beau qui il n'ait jamais entendu »[24].

Deuxième single de Songs Of Innocence, Every Breaking Wave est une chanson issue des sessions de No Line on the Horizon, mais qui a été retravaillée. C'est un titre pop comme U2 sait en écrire, avec en introduction, des notes de guitare de The Edge qui renvoient au début de With or Without You. Le thème central des paroles est la difficulté à « se donner complètement à l'autre »[25].

Dans California (There Is No End To Love), U2 marche sur les traces des Beach Boys avec du piano, des claviers, des chœurs et un refrain très pop avec des "oh oh oh" à la Coldplay.

Troisième single de l'album, Song For Someone est une ballade introduite par une guitare acoustique avec beaucoup d'émotion dans la voix de Bono. Dans une interview accordée en 2014 au magazine Rolling Stone, ce dernier a expliqué qu’il avait écrit ce morceau pour son épouse Ali, qu’il avait rencontrée, alors adolescent[26]. Quant au clip vidéo, il retrace la sortie de prison d’un homme libéré (joué par Woody Harrelson) après de longues années derrière les barreaux.

Écrite en hommage à la maman de Bono décédée d'une hémorragie cérébrale en 1974, Iris (Hold Me Close) voit The Edge imposer toute sa singularité sur cette chanson, qui confirme le format pop de Songs Of Innocence et le son plus propre imposé par Danger Mouse.

Volcano est un titre new wave[27] revival, où l'on sent au début du morceau, l'influence de Chrissie Hynde des Pretenders.

Raised By Wolves est une autre réussite avec une intro très rock où les notes de claviers et la guitare de The Edge plantent des atmosphères épiques et un refrain imparable proche de l'époque October-War. Le thème de la chanson est une voiture piégée par des terroristes à Dublin qui a fait 33 morts le 17 mai 1974[28].

Cedarwood Road est plus agressif, avec en ouverture, un riff rageur de The Edge proche du hard rock des années 1970 avant que Bono n'emmène la chanson sur des territoires moins hostiles, celles des rues de son enfance.

Radicalement différente, Sleep like a baby tonight est une plage ambiente sur laquelle Bono chante d'une voix falsetto sur le refrain. Une mélodie lancinante avec des notes entêtantes de The Edge au piano et un « pont » presque expérimental sur la fin du titre[29]. Au niveau des paroles, Sleep like a baby tonight, dérangeante comptine susurrée par un prêtre, nous expose les abus sur enfants qui ont secoué l’Église catholique à cette époque[30].

Sur This is Where You Can Reach Me Now, un reggae/pop à la Clash[31], on retrouve la jeunesse de U2 mêlée au style si reconnaissable du producteur Danger Mouse[32].

En conclusion du disque, The Troubles est une jolie chanson aux atmosphères troublantes. Sur le refrain, Bono est accompagné par une mélodie légèrement orientale aux claviers et un chœur féminin assuré par Lykke Li.

Clip Every Breaking WaveModifier

Pour son second single, U2 propose plus qu’un simple clip, mais un court-métrage émouvant au cœur de l’Irlande du nord des années 80 et des terribles batailles liées à l’indépendance et aux affrontements entre communautés religieuses. Nous plongeons au beau milieu d’une histoire d’amour entre une catholique et un protestant, punk et skinhead, le tout entouré d’attentats et d’échauffourées qui ont touché durement le pays[33].

Pochette de l'albumModifier

La pochette de Songs of Innocence a été réalisée par le photographe Glen Luchford. On y voit Larry Mullen Jr., le batteur du groupe, enlaçant son fils de 18 ans, Elvis. Cette couverture est un clin d’œil à Boy et à War, le premier et troisième album des Irlandais. Larry Mullen explique ce choix en interview au Parisien : « Moi qui ai toujours voulu rester en retrait et modeste... Sa mère n'aime pas trop d'ailleurs [rires]. Mais ce fut un moment fort pour nous deux et l'image est belle, s'accrocher à son enfance, à son innocence. Mais qui s'accroche à qui, le fils ou le père, je ne sais pas [rires][34]. »

Fin avril 2015, un politicien russe a qualifié la pochette du dernier album de U2 de « propagande gay ». Ce parlementaire accuse Apple et le groupe d'avoir violé la loi russe interdisant « la propagande gay en direction des mineurs ». L'homme politique ignore sans doute ce que représente la pochette[réf. nécessaire].

CritiquesModifier

A la sortie de l'album, les avis sont mitigés. Dans un article au NME, Ben Patashnik estime qu' : « il ne contient que quelques moments forts. Iris (Hold Me Close), sur la mère de Bono, est de loin le meilleur morceau, une ode mélancolique qui refond les plus beaux moments du groupe en sonorités intemporelles... C'est l'un des rares moments où Bono n'a pas l'air d'en faire trop. La tendre Song For Someone parvient à rester sobre comme Every Breaking Wave. Elle est subtile et sensible et montre que U2 est encore capable de miracle. The Troubles est parcouru de paranoïa, mais rate l'occasion de s'épanouir en quelque chose de superbement noir... »[35]

Dans une chronique positive du disque, le 10 septembre 2014, Olivier Nuc journaliste au Figaro dit notamment ceci : « Si l'on retrouve la patte caractéristique de The Edge sur plusieurs titres, ses guitares empruntent parfois les textures de Jack White, en particulier sur les morceaux les plus dépouillés, qui constituent la plus grande réussite de ce disque. U2 n'avait pas sonné aussi inspiré depuis bien longtemps, comme si ce retour aux sources avait permis au groupe de mesurer ses forces. Pendant la conception du disque, Bono et The Edge nous avaient confié chercher toutes les bonnes raisons de continuer l'aventure. Il semblerait que ce voyage dans leur passé leur ait permis de trouver la clé. »[36]

SortieModifier

Mis en ligne gratuitement sur iTunes, iTunes Radio, et Beats Music le 6 septembre 2014, l'album paraît 10 octobre 2014 sur support physique en magasin[14],[15].

Formats disponiblesModifier

Le 10 octobre 2014, l'album est disponible en trois formats :

  • Format Digipack 2 CD : avec 2 livrets de 16 pages, l’album de 11 chansons sur le CD1 plus des chansons bonus sur le CD2, y compris une session acoustique de 6 chansons.
  • Format double vinyle blanc de 180g comprenant l’album de 11 chansons sur les faces 1, 2 et 3 avec le titre bonus The Crystal Ballroom 12" Mix sur la face 4.
  • Format CD simple avec un livret de 24 pages qui accompagne l’album de 11 chansons.

VentesModifier

Après cinq semaines de téléchargement gratuit, l'album est entré directement à la place de numéro 1 en France lors de sa sortie en début octobre 2014[37]. U2 a détrôné Kendji Girac, lauréat de la saison 3 de The Voice, la plus belle voix et son album éponyme, qui occupait la première place depuis quatre semaines consécutives. Songs of Innocence est resté deux semaines no 1 en France. Au 10 décembre 2015, le disque s'est vendu à 185 000 exemplaires environ dans le pays[38]. L'album est entré aussi à la première place aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie, au Portugal (ou il est resté no 1 trois semaines[39]), en Pologne et en Croatie. Pour le reste, il s'est classé à la 2e place en Irlande, en Belgique[40], en Allemagne et en Suède, au 4e rang en Écosse, à la 5e place au Canada, au 6e rang au Royaume-Uni, en Norvège et en Nouvelle-Zélande, en 7e position en Australie, à la 10e place en Finlande, et au 13e rang en Hongrie. Enfin, il est entré à la 9e place aux États-Unis, le moins bon score pour un album de U2 dans ce pays depuis The Unforgettable Fire (13e) en 1984.

Suite de l'albumModifier

À peine Songs of Innocence sorti, Bono annonce la publication dans un avenir proche d'un nouveau disque appelé Songs of Experience[41]. Il explique que les titres de ces deux albums sont des références au poète britannique William Blake qui a écrit « Songs of Innocence and of Experience »[34]. L'album devrait sortir en décembre 2017.

Liste des titresModifier

Toutes les paroles sont écrites par Bono et The Edge, toute la musique est composée par U2.

No Titre Producteur(s) Durée
1. The Miracle (of Joey Ramone) Danger Mouse, Paul Epworth, Ryan Tedder 4:16
2. Every Breaking Wave Danger Mouse, Tedder, Declan Gaffney 4:13
3. California (There is No End to Love) Gaffney, Epworth, Danger Mouse 4:00
4. Song for Someone Tedder, Flood 3:47
5. Iris (Hold Me Close) Epworth, Tedder, Danger Mouse 5:20
6. Volcano Gaffney, Epworth 3:15
7. Raised by Wolves Gaffney, Danger Mouse 4:06
8. Cedarwood Road Danger Mouse, Epworth 4:26
9. Sleep Like a Baby Tonight Danger Mouse 5:02
10. This Is Where You Can Reach Me Now Danger Mouse 5:06
11. The Troubles (featuring Lykke Li) Danger Mouse, Gaffney 4:46
48:11

CréditsModifier

U2
Personnel technique
  • Danger Mouse – production (1 à 3, 7 à 11), production additionnelle (5)
  • Paul Epworth – production (1, 3, 5, 8), production additionnelle (6)
  • Flood – production (4)
  • Declan Gaffney – production (3, 6, 7), production additionnelle (2, 11)
  • Ryan Tedder – production (1, 2, 4, 5)
Musiciens additionnels
  • Brian Burton – claviers (pistes 1, 2, 7 à 11), programmation (7), percussions additionnelles (10), arrangements des chœurs (6)
  • Ryan Tedder – claviers (1, 2, 4, 5), programmation (1), guitare acoustique (1)
  • Paul Epworth – claviers (1, 3, 8), programmation (1), percussions additionnelles (1), claps (6), slide guitar (8)
  • Flood – claviers (4)
  • Declan Gaffney – guitare acoustique (1, 6), claviers (2 à 8, 10, 11), programmation (3, 7, 9), choriste (3, 10), claps (6), percussions additionnelles (7), effets vocaux (7)
  • Lykke Li – chant (11)
  • "Classy" Joe Visciano – claps (6), chœurs (10)
  • Leo Pearson – claviers (9)
  • Caroline Dale – violoncelle (11), arrangement des cordes (11)
  • Natalia Bonner – violon (11)
  • Greg Clark – chœurs (1, 6)
  • Carlos Ricketts – chœurs (1, 6)
  • Tabitha Fair – chœurs (1, 6)
  • Kim Hill – chœurs (1, 6)
  • Quiona McCollum – chœurs (1, 6)
  • Nicki Richards – chœurs (1, 6)
  • Everett Bradley – chœurs (1, 6)
  • Bobby Harden – chœurs (1, 6)
  • Ada Dyer – chœurs (1, 6)

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Songs of Innocence U2 », sur iTunes
  2. (en) « Critic reviews for Songs of Innocence - U2 », sur Metacritic (consulté le 30 septembre 2014).
  3. (en) « Songs of Innocence – U2 », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2014)
  4. (en) Greg Kot, « It's pro-Bono: U2's new album invades your iTunes », sur Chicago Tribune, (consulté le 30 septembre 2014)
  5. (en) Neil McCormick, « U2, Songs of Innocence: first review », sur The Daily Telegraph, (consulté le 30 septembre 2014)
  6. (en) Caspar Llewellyn Smith, « U2: Songs of Innocence – first listen review », sur The Guardian, Guardian News and Media, (consulté le 30 septembre 2014)
  7. (en) Tom Doyle, « U2′s Songs Of Innocence: First Review! », sur Mojo, Bauer Consumer Media, (consulté le 30 septembre 2014)
  8. (en) Ben Patashnik, « NME Reviews - U2 - 'Songs Of Innocence' », sur NME, IPC Media, (consulté le 30 septembre 2014)
  9. (en) Rob Mitchum, « U2: Songs of Innocence », sur Pitchfork Media, (consulté le 30 septembre 2014)
  10. (en) U2 - Songs of Innocence review
  11. (en) Sal Cinquemani, « U2: Songs of Innocence | Album Review », sur Slant Magazine, (consulté le 30 septembre 2014)
  12. (en) Carl Wilson, « 'Songs of Innocence' Review: U2 Talk to Ghosts and Avoid Becoming One », sur Spin, SpinMedia, (consulté le 30 septembre 2014)
  13. « Apple & U2 Release “Songs of Innocence” Exclusively for iTunes Store Customers », sur Business Wire (consulté le 9 septembre 2014).
  14. a, b, c et d Jeremy Gordon, « U2 Surprise Release New Album Songs of Innocence for Free on iTunes », Pitchfork Media, (consulté le 9 septembre 2014).
  15. a et b Nathan Ingraham, « U2 releases its new album for free today exclusively on iTunes », The Verge, Vox Media, (consulté le 9 septembre 2014).
  16. Guide Fnac, l'ultra sélection, musique variété internationale, page 45, novembre 2014
  17. http://www.metacritic.com/music/songs-of-innocence/u2/critic-reviews
  18. site internet : http://www.lefigaro.fr, rubrique musique par Cyril Coantiec, analyse de Songs of Innocence, propos de Bono, 19/09/2014
  19. site internet : http://www.generation-nt.com/, informations sur Songs of Innocence, octobre 2014
  20. name=rollingstone>« Exclusive: Bono Reveals Secrets of U2's Surprise Album Songs of Innocence », Rolling Stone, (consulté le 9 septembre 2014).
  21. site internet : www.amazon.fr, François Alvarez, analyse de This is where you can reach me, Songs of Innocence, octobre 2014
  22. http://www.u2france.com, Songs Of Innocence, Récits d’Innocence
  23. site internet : www.u2achtung.com, l'avis des fans, 2014
  24. http://www.virginradio.fr/u2-the-miracle-of-joey-ramone-la-video-version-itunes-a342603.html
  25. http://mediatheques-bassinpam.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=395:songs-of-innocence-u2&catid=48&Itemid=450
  26. site internet : www.u2achtung.com, le nouveau clip de Song for Someone, Corine Dead, 11 juillet 2015
  27. site internet : www.amazon.fr, François Alvarez, analyse de Volcano, Songs of Innocence, octobre 2014
  28. site internet : www.u2france.com, Jon Pareles, article du New York Times, 3 mai 2015
  29. site internet : www.moustique.be, analyse de Songs Of Innocence, 09 septembre 2014
  30. http://www.francenetinfos.com/u2-rapporte-linnocence-europe-116925/
  31. http://www.u2srnr.com/actualites/u2-va-de-lavant-en-regardant-en-arriere/2233/, sucking rocknroll, 23 septembre 2014
  32. http://musikplease.com/u2-songs-of-innocence-chronique-titre-titre-43107/, critique du disque par RodnRock, Musik Please
  33. site internet : le-bouzin.com, U2, Every Breaking Wave, analyse et paroles de la chanson, Patrice, mars 2015
  34. a et b « Bono : « U2 ne veut pas sauver le monde » », sur Le Parisien, (consulté le 23 octobre 2014)
  35. Hors-série collection rock'folk, N°2, introduction BP Fallon, U2, l'histoire complète, éditions Larivière, 2ème trimestre 2017, page 137 (Song of Innocence)
  36. http://www.lefigaro.fr/culture/2014/09/10/03004-20140910ARTFIG00323-u2-va-de-l-avant-en-regardant-en-arriere.php
  37. site internet : http://www.chartsinfrance.net, chiffres de vente de Songs of Innocence, octobre 2014
  38. site internet : http://www.chartsinfrance.net, chiffres de vente en France de Songs of Innocence
  39. site internet : http://www.chartsinfrance.net, classement de Songs of Innocence au Portugal, milieu novembre 2014
  40. site internet : www.chartsinfrance.net, classement de Songs of Innocence en Belgique, octobre 2014
  41. site internet : U2achtung, analyse de Songs of Innocence, propos de Bono