Soledad Miranda

actrice espagnole
Soledad Miranda
Nom de naissance Soledad Rendón Bueno
Surnom Susan Korda, Susann Korda,
Susan Korday
Naissance
Séville (Espagne)
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 27 ans)
Lisbonne (Portugal)
Profession Actrice,
chanteuse, danseuse
Films notables Les Nuits de Dracula,
Vampyros Lesbos,
Eugénie de Sade

Soledad Rendón Bueno, le à Séville et morte le à Lisbonne, plus connue sous le nom de Soledad Miranda ou Susann Korda (ou parfois Susan Korday), était une actrice et une chanteuse[1] qui s’est distinguée dans les années 1960 et plus particulièrement au début des années 1970 où elle a participé à plusieurs films dirigés par Jesús Franco. Dans plusieurs films, elle est apparue sous le nom de Suzann Korda ou de Suzan Corday.

BiographieModifier

Fille ainée de Mercedes Bueno et de Juan Antón Rendón, cousin germain de l’actrice et chanteuse Paquita Rico, elle avait cinq frères : Ana, Armando, Carmen, Mercedes et María Elena.

Elle fit ses débuts au cinéma très jeune, alors qu’elle n’avait que 17 ans, dans un petit rôle du film La Belle de Tabarin sous la direction de celui qui devait être son principal réalisateur Jesús Franco.

Ses débuts au cinéma furent assez inaperçus, bien qu’elle eût participé à une vingtaine de films qui comprenaient des comédies de l’époque, jusqu’à des westerns spaghetti et des péplums tournés en Italie. Sa carrière devait changer radicalement lorsque Jésus Franco rentra à nouveau dans sa vie et lui proposa de jouer le rôle principal féminin dans Les Nuits de Dracula (1970) aux côtés de Christopher Lee.

Elle joua ensuite dans un petit nombre de films où un mélange de séduction, de vampirisme et de terreur fit d’elle l’une des muses du genre.

Elle mourut dans un accident de voiture sur une route de Lisbonne alors qu’elle était avec son mari au Portugal. Peu avant sa mort, on lui avait proposé un contrat avec Artur Brauner, un producteur allemand.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

  • 1965 : La vida de Cole Porter, téléfilm
  • 1969 : Lola la piconera, téléfilm de Fernando García de la Vega : Rosariyo
  • 1969 : Las ratas, épisode de la série Estudio 1 : Walpurga Hassenrevter
  • 1969 : La última moda, téléfilm de Valerio Lazarov :

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Tim Lucas, The Black Stare of Soledad Miranda, European Trash Cinema, 1991
  • Amy Brown, Soledad Miranda : A Treasure Lost, Sirens of Cinema Magazine, 2003
  • Gregor Overzier, article Soledad Miranda/Susann Korda, Enzyklopädie des phantastischen Films, 70. Ergänzungslieferung, éditions Corian, Meitingen, 2004
  • Robert de Laroche, article Soledad Miranda, Dictionnaire du cinéma d'épouvante, éditions Scali, Paris, 2007

RéférencesModifier