Ouvrir le menu principal

Sogeti
logo de Sogeti

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 2003 : Rachat et fusion avec Transiciel
2005 : Sogeti-Transiciel prend le nom Sogeti
Fondateurs Serge KampfVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration
Slogan Local Touch, Global Reach
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Hans van Waayenburg (PDG du groupe)
Olivier Lepick (secrétaire général)
Christophe Bonnard (directeur général France)
Actionnaires CapgeminiVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Entreprise de services du numérique
Produits Conseil, intégration de systèmes, infogérance, services informatiques de proximité, Collaboration & Optimisation, Testing, Programme Agile, Sécurité, Virtualisation, Cloud Computing...
Société mère Capgemini
Effectif 20 000 dont 6 000 en France
SIREN 444495774Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web Sogeti

Chiffre d'affaires en augmentation 1,6 Md € (2011)
Résultat net 29 000 000 €

Sogeti est une entreprise de services du numérique (ESN), filiale à 100 % de Capgemini.

La marque Sogeti - acronyme de « société pour la gestion de l'entreprise et traitement de l'information » - a été initialement le nom de la maison mère Capgemini dans les années 1970 (Serge Kampf a créé Sogeti avec trois collègues en 1967 à Grenoble). La marque disparaît au profit de Capgemini (et des variantes de ce même nom) avant d'être réutilisée à partir du pour la filiale des services de proximité du groupe qui regroupe les activités d'assistance technique autrefois intégrées complètement à Capgemini, la maison mère. Sogeti s'est développé principalement via l'OPE en 2003 sur Transiciel, pour former l'entité Sogeti-Transiciel, devenue Sogeti en 2006.

Sommaire

HistoriqueModifier

  Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques. Mais les listes peuvent demeurer, si elles sont introduites par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items. Par défaut de sourçage d'ensemble, ce sont chacun des items qui devront être sourcés  (juin 2014).
  • 1991 : fondation de l'ESN Transiciel (contraction de Transformation et logiciel) par Georges Cohen ;
  • 2003 : OPE de Sogeti sur Transiciel ;
  • 2006 : acquisition de la SSII suisse Ad-hoc Management ;
  • 2007 : acquisition de la société InQA.labs ;
  • 2007 : acquisition de la société Software Architects ;
  • 2008 : acquisition de la société Insight Test Services ;
  • 2008 : acquisition de la société Euratec, société d'études de conception mécanique ;
  • 2008 : acquisition de la société Vizuri (testing - Royaume-Uni) ;
  • 2009 : Sogeti vend la BU Desktop à PC30. En France, Sogeti AS fusionne avec Sogeti IS, entrainant d'importantes restructurations[C'est-à-dire ?].
  • 2019 : La structure Sogeti France fusionne avec Capgemini TS France (publication de l'avis de fusion)

Informations économiquesModifier

Sogeti opère dans les services informatiques et d’ingénierie de proximité, en particulier dans la gestion des applicatifs et des infrastructures (application and infrastructure management), le conseil en technologies (high-tech engineering) et le testing. Sogeti est une filiale à 100 % de Cap Gemini S.A., coté à la Bourse de Paris.

DirigeantsModifier

Hans van Waayenburg est le président-directeur général du groupe Sogeti. Christophe Bonnard est le directeur général de Sogeti France. Jean-Pierre Petit est le directeur général de Sogeti High Tech.[Quand ?]

PrestationsModifier

Le groupe propose des prestations aux entreprises :

  • Le conseil en haute-technologie, l'informatique embarquée et la R&D externalisée (HTC : « High Tech Consulting »), qui représente 17 % du CA
  • L’intégration et le développement de systèmes de gestion (AS : « Application services »), qui représente 58 % du CA.
  • L’infogérance et l’administration de systèmes et réseaux d'une part, l'activité Consulting de la Sécurité des Systèmes d'Information, de la Convergence mobile/VoIP et des solutions IT d'autre part (IS : « Infrastructure services » incluant respectivement IMS : « Infrastructure Managed Service » et ICS : « Infrastructure Consulting Service »), qui représente 25 % du CA.

BibliographieModifier

RéférencesModifier