Socotec

groupe français spécialisé dans le conseil et l'évaluation des risques

SOCOTEC
logo de Socotec

Création 1928/1953
Forme juridique S.A.S. au capital de 89 346 480 euros
Slogan Le pouvoir d'anticiper
Siège social Saint-Quentin-en-Yvelines
Drapeau de la France France
Direction Hervé Montjotin, Président Exécutif
Activité TIC / Testing - inspection - Certification
Effectif 8000 (2019)
SIREN 508402450[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.socotec.com

Chiffre d'affaires 1000 M€ CA (2021)

SOCOTEC est un groupe spécialisé dans le conseil en maîtrise des risques et en amélioration des performances.

Le Groupe compte 200 000 clients. Il est présent dans 26 pays, avec plus de 150 implantations en France, 32 centres de formation et il bénéficie de plus de 250 reconnaissances externes (accréditations Cofrac, agréments, certifications, qualifications)[2].

HistoireModifier

Créé en 1929, dans le cadre de la reconstruction de l’après Première Guerre mondiale et après l’effondrement de nombreux immeubles en chantier à la fin de 1928, le Bureau Securitas fut le premier organisme de contrôle de la construction en France, avec deux types de missions : contrôler la solidité des ouvrages et mener des études pour améliorer les techniques de construction[3].

Issu du Bureau Securitas, le groupe SOCOTEC (SOciété de COntrôle TEChnique et d’expertise de la construction) est fondé en 1953. Il a bâti sa réputation en tant qu’organisme tierce partie de confiance, dans les domaines de la qualité, de la sécurité, de la santé et de l’environnement. Il est N°1 du contrôle construction en France et intervient aujourd’hui en Inspection et Mesure, Assistance et Conseil, Formation et Certification.

De sa création en 1953 jusqu’en 2008, le capital de SOCOTEC est détenu par ses collaborateurs.

Fin 2008, Pour faire face aux nouveaux enjeux de croissance, Qualium, Investissement est entré dans le capital par LBO.

En , le Groupe est détenu par Cobepa, actionnaire majoritaire à hauteur de 63%, avec à ses côtés Five Arrows Principal Investments (FAPI) avec 20%. Le reste de l’actionnariat est salarié et représente 7%.

En , Five Arrows cède sa participation, la société de capital-investissement Clayton, Dubilier & Rice[4] a accepté d’acquérir une participation significative dans Socotec Group SA, dans le cadre d’une transaction valorisant la société à 1,8 milliard d’euros (1,98 milliard de dollars), y compris dette, familier avec le sujet.

AcquisitionsModifier

En 2017, SOCOTEC a procédé à l’acquisition de plusieurs entreprises européennes pour un montant de 130 M € : ESG, devenu SOCOTEC UK, leader des TIC[5] dans les secteurs Construction-Infrastructures au Royaume-Uni, ZPP Ingenieure et Pielok Marquardt en Allemagne, ce qui porte à 30 % la part de son chiffre d'affaires réalisé hors de France.

En 2019, le groupe SOCOTEC continue son expansion à l'international et annonce le rachat de Vidaris Inc. outre-Atlantique[6]. Acteur important du conseil, de la gestion de la performance des actifs et du risk management dans la construction, l’immobilier et les infrastructures, Vidaris Inc. est basé à New York, à Boston, en Floride, au Texas et sur la côte Ouest des USA.

Avec 300 employés, 1 100 clients outre Atlantique et 100 M de dollars de chiffre d’affaires, Vidaris Inc. acteur tierce partie est un spécialiste de l’inspection des façades, et plus généralement un expert technique du bâtiment et des infrastructures dans un marché new-yorkais et américain très exigeant. Vidaris intervient aussi bien dans des constructions existantes que dans le neuf, dans l’immobilier résidentiel et commercial, l’industrie, les stades et lieux dédiés aux loisirs, les infrastructures – autoroutes, aéroports, ponts et tunnels et enfin dans le secteur énergétique notamment nucléaire.

Porté par un marché dynamique, dans un contexte d’infrastructures vieillissantes et d’immeubles toujours plus complexes, au cœur des enjeux de la ville de demain, Vidaris accompagne ses clients durant tout le cycle de vie des actifs qu’ils soient constructeurs, promoteurs, propriétaires immobiliers, institutions publiques, bureaux d’études, industriels ou architectes.

Pluridisciplinaire, l’entreprise rassemble une équipe d’architectes, ingénieurs et experts techniques de la construction de l’immobilier et de l’industrie. Elle est organisée en 3 business lignes.

Cette acquisition porte le chiffre d’affaires du groupe SOCOTEC à 900 M d'euros fin 2019, avec plus de 8 000 collaborateurs et un chiffre d’affaires hors de France de l’ordre de 43 %. C’est la 6e acquisition du groupe depuis le début de l’année 2019 et l’une des plus significatives depuis 2 ans.

ActivitésModifier

Les savoir-faire et les compétences des équipes de SOCOTEC sont organisés autour de 6 branches d'activités : Construction & Immobilier, Installations & Équipements, Infrastructures & Énergie, Environnement & Sécurité, Formation et Certification.

Dans le cadre des avancées en BIM[7], qui permet le travail de tous les acteurs de la construction en mode collaboratif sur une maquette numérique, SOCOTEC a publié sous forme de livre blanc le premier protocole d’intervention BIM, élaboré en partenariat avec le CSTB[8].

Notes et référencesModifier

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données) 
  2. Chiffres issus du site internet SOCOTEC.com
  3. Ouvrage : SOCOTEC 1953 – 2003 « Le temps de bâtir le contrôle technique »
  4. Julien Beauvieux, « Five Arrows Principal Investments acte sa sortie du capital de Socotec », sur agefi.fr, Agefi,
  5. TIC : Testing, Inspection, Certification
  6. Antoine Boudet, « Socotec, le champion français de la certification de bâtiment, s'offre le roi des gratte-ciel new-yorkais : Socotec s'implante outre-Atlantique par le rachat de Vidaris, spécialiste de l'inspection des façades, qui a construit son succès sur les « skyscrappers » de New-York. Avec cette opération, le groupe français, détenu majoritairement par l'investisseur belge Cobepa, ouvre une nouvelle phase de son développement. », Les échos,‎ (lire en ligne)
  7. BIM : Building Information Modeling : modélisation des données du bâtiment
  8. CSTB : Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier