Société européenne de propulsion

La Société européenne de propulsion ou SEP est le nom d'une ancienne société française incorporée au groupe Safran. Ses activités principales concernent la propulsion par moteur-fusée, les mécanismes pour satellites, et les matériaux thermo-structuraux (notamment composites carbone-carbone).

HistoriqueModifier

La SEP est créée en 1969 fusion de la Société d'Études de la Propulsion par Réaction (SEPR) et de la division Engins Espace de la SNECMA. S'y adjoint en 1971 les activités industrielles du Laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques (LRBA) du ministère de la défense à Vernon, qui avait développé la propulsion de la fusée Véronique.

La SEP est incorporée en 1997 à la société Snecma, jusque-là son actionnaire principal avec l'État français, sous la forme d'une division (« SEP Division de SNECMA »). Elle disparait en tant que telle lors de la transformation de la société Snecma en holding. Ses activités sont alors distribuées dans les sociétés Snecma Moteurs (petite et grosse propulsions liquides et équipements satellites) et Snecma Propulsion Solide (moteurs à propergols solides, matériaux composites). Lors de la fusion des groupes Snecma et SAGEM, Snecma Moteurs reprend son nom de Snecma. En 2002, Snecma Propulsion Solide fusionne avec le fabricant de propergol solide SNPE Matériaux énergétiques pour constituer la société Herakles.

La société (Siren 692-023-278) a été immatriculée au registre du commerce le et radiée le [1].

SitesModifier

Les activités de la SEP étaient implantées sur quatre sites :

Le site de Villaroche a été fermé en 2006. Les activités de mécanismes pour satellites ont été cédées à la société Oerlikon Contraves AG. Les activités de propulsion de satellites ont été déplacées sur le site de Vernon.

Principales productionsModifier

 
Maquette de la première version du moteur Vulcain.

RéférencesModifier