Société des vingt-et-un

groupe d'investisseurs et pionniers originaires de La Malbaie dans Charlevoi
Monument des Vingt et un à Grande-Baie

La Société des vingt-et-un[1] (initialement Société des Pinières du Saguenay) est un groupe de 21 investisseurs et pionniers, originaires de La Malbaie dans Charlevoix.

Lorsque le rapport des Commissaires pour explorer le Saguenay est publié en 1828, il suscite l'enthousiasme chez les habitants de Charlevoix. En effet, ce rapport confirme que la région du Saguenay a bel et bien des atouts forestiers et agricoles. Aussi ce groupe d'investisseurs[2], dont Alexis Tremblay[3] et Thomas Simard, créent la Société des Pinières du Saguenay le , afin de pouvoir exploiter ces arbres. À cette époque, l’Angleterre a grand besoin de ses colonies pour s'approvisionner en bois.

Ces pinières font partie des postes du Roi[4]. Et c'est la Compagnie de la Baie d'Hudson qui a alors l'exclusivité des ressources du territoire. La Compagnie se résigne finalement à vendre à ces investisseurs sa licence d'exploitation forestière.

En 1838, Ils s'installent à Grande-Baie (aujourd'hui arrondissement La Baie de Saguenay) pour l'exploitation du pin blanc et du même coup lancent la colonisation de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La société est achetée par William Price en 1842.

Événement historiqueModifier

L'arrivée de la Société des vingt-et-un au Saguenay est un événement historique désigné par le Ministère de la Culture et des Communications, le [5]. »

Monument des vingt-et-unModifier

 
Inauguration du monument des 21 en 1924
 
Monument des 21 à Grande-Baie vers 1925
 
Arrivée de la Société des vingt-et-un au Saguenay, monument photographié par J. E. Chabot vers 1930

En 1924, un monument des vingt-et-un est érigé à Grande-Baie[6]. Est ajoutée par la suite[n 1] à son sommet, la sculpture d'un semeur, réalisée par Rodolphe Goffin et Anselme Delwaide, d'après les croquis de l'architecte Armand Gravel[8].

Le , soit 175 ans après l'arrivée de la Société des vingt-et-un au Saguenay, une cérémonie protocolaire a lieu au pied du monument[9],[10].

Les Vingt-et-unModifier

Liste dressée selon l'article de Éric Tremblay ; La Société des Vingt-et-Un et la colonisation du Saguenay–Lac-Saint-Jean[11].

  • David Blackburn
  • Pierre Boudreault
  • François Boulianne
  • Louis Desgagnés
  • Michel Gagné
  • Benjamin Gaudrault
  • André Harvey
  • Jean Harvey
  • Joseph Harvey
  • Joseph Audet dit Lapointe
  • François Maltais
  • Ignace Murray
  • Alexis Simard
  • Thomas Simard
  • Alexis Tremblay Picoté
  • Georges Tremblay
  • Jérôme Tremblay Romaine
  • Joseph Tremblay Picoté
  • Louis Tremblay Picoté
  • Bazile Villeneuve
  • Louis Villeneuve Pitou

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Probablement en 1929[7].

RéférencesModifier

  1. Éric Tremblay, « La Société des Vingt-et-Un et la colonisation du Saguenay–Lac-Saint-Jean », Histoire Québec, vol. 19 « La relève dans les organismes en patrimoine », no 1,‎ , p. 13-15 (lire en ligne [PDF]).
  2. POTVIN, Damase, « BAnQ numérique », « Copie de la minute déposée au Greffe de la Cour supérieure pour le district du Saguenay collationnée par le sous-signé protonotaire de ladite cour » dans Plaisant pays de Saguenay, sur numerique.banq.qc.ca, (consulté le 6 février 2020)
  3. « Biographie – TREMBLAY, Picoté, ALEXIS – Volume VIII (1851-1860) – Dictionnaire biographique du Canada », sur www.biographi.ca (consulté le 6 février 2020)
  4. « Postes du roi | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le 6 février 2020)
  5. patrimoine-culturel.gouv.qc.ca
  6. patrimoine-culturel.gouv.qc.ca
  7. Éric Tremblay, p. 15.
  8. dictionnaire.espaceartactuel.com
  9. radio-canada.ca
  10. journaldequebec.com
  11. Éric Tremblay, p. 13.