Lemouzi est une revue régionaliste et félibréenne trimestrielle française, fondée en 1893, et éditée par la société historique et régionaliste du Bas-Limousin[1].

Lemouzi
Image illustrative de l’article Lemouzi

Pays Drapeau de la France France
Langue Français et occitan
Périodicité Trimestrielle
Genre Presse régionale
Fondateur Louis de Nussac
Date de fondation 1893
Ville d’édition Tulle

Propriétaire Société historique et régionaliste du Bas-Limousin
Directeur de publication Robert Joudoux
Rédacteur en chef Robert Joudoux
ISSN 0024-0761
Site web Site de la revue

Historique

modifier

La fondation de la revue en est parallèle à la naissance du Félibrige en Limousin[2]. Louis de Nussac en est le véritable fondateur et il en imagine la création dès 1888[2].

À l'origine, elle se présente comme l'organe du Mouvement félibréen limousin qui vient de se créer sous l'impulsion du chanoine Joseph Roux, initiateur en Limousin de ce mouvement de renaissance littéraire de la langue d'Oc[2]. Sa rédaction est alors installée à Brive-la-Gaillarde, rue Bertrand de Born.

Dans les mois qui suivent, s'associe à la revue la Ruche corrézienne de Paris, association d'originaires qui prend en charge plusieurs rubriques de la revue, puis, de façon éphémère, l'Association amicale des Limousins de Paris.

Les premiers numéros sont presque totalement consacrés à la publication, chapitre par chapitre, de la Grammaire Limousine, grand œuvre de Joseph Roux, finalement publié en livre à Brive en 1895. Plusieurs des membres de la Ruche (Louis de Nussac, René Fage, Johannès Plantadis, secrétaire général de la Ruche, ...) contribuent à l'élargissement du champ de la revue, qui consacre désormais de nombreux articles à l'ethnographie et à l'histoire locales, sans ignorer les créations littéraires en langue limousine. La rédaction a alors deux adresses, à Brive et au siège de la Ruche, à Paris.

La revue change à plusieurs reprises de titre :

  • Lemouzi. Organe mensuel de l'École Limousine Félibréenne (1893) ;
  • Lemouzi. Organe mensuel de la Fédération provinciale des Écoles félibréennes du Limousin et de la Ruche Corrézienne de Paris (1896) ;
  • Lemouzi. Revue franco-limousine, Organe mensuel de la Fédération provinciale des Écoles félibréennes du Limousin, de la Ruche Corrézienne de Paris et de l'Association amicale des Limousins de Paris (1899) ;
  • Lemouzi. Revue franco-limousine, Organe mensuel du Félibrige limousin et de la Ruche Limousine de Paris (1910).

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la publication reprend, avec une rédaction désormais totalement parisienne, avec pour titre Lemouzi. Littéraire, Artistique, Historique, et Traditionniste. Revue félibréenne et régionaliste du Limousin (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne, Nontronnais et Confolentais) (1920), qui devient quelques années plus tard Lemouzi. Revue mensuelle régionaliste et félibréenne du Haut et Bas-Limousin, de la Haute et de la Basse Marche, du Pays de Combraille, du Nontronnais et du Confolentais (1931).

La publication cesse en 1931.

Elle reprend en 1961, comme bulletin de la « Société d'études historiques et archéologiques de la Moyenne Corrèze ». Cette société avait été fondée en septembre 1959 par la réunion de deux sociétés antérieures, la « Société des amis de Corrèze et de son canton » (crée en 1930) et la « Société d'archéologie et d'études historiques de Marcillac-la-Croisille », toutes deux fondées par Jean-Baptiste Brunie (1879-1966). C'est ce dernier, président-fondateur de la nouvelle société, qui invite à redonner vie à Lemouzi pour en faire le bulletin de la nouvelle société. Le siège de la nouvelle société est le domicile de Jean-Baptiste Brunie, le Chateau d'Uzerche, porte Barrachaude, Uzerche (Corrèze) [3]. Lors de son assemblée générale du 25 février 1962, la société prend le nom de « Société historique, archéologique et régionaliste de la Haute et Moyenne Corrèze » [4]. Sous la présidence de Robert Joudoux[5], elle devient la « Société historique et régionaliste du Bas-Limousin » (SHRBL), reconnue établissement d'utilité publique par décret du Premier ministre Jacques Chirac du . Cette société est présidée par Ghislaine Boudrie actuellement.

En 2023, cette revue trimestrielle est toujours active. Elle a collaboré en octobre 2023 avec la biennale européenne d'histoire locale organisée par Jean Boutier à Tulle.

Présentation

modifier

Ce bulletin propose des articles ayant comme thèmes d'études :

  • Littérature : prose et poésies françaises et occitanes limousines
  • Traditions - Archéologie - Ethnographie - Folklore - Bio-Bibliographie - Démographie - Onomastique - Généalogie
  • Toponymie - Histoire - Géographie - Sciences naturelles - Agronomie - Économie
  • Arts et Illustrations
  • Histoire locale

Suppléments

modifier

Chaque année, un ou plusieurs numéros spéciaux sont annoncés et mis en souscription quelques mois avant leur parution. Ces numéros sont également vendus dans certaines librairies limousines.

Quelques numéros spéciaux :

  • Les paysages du bassin de Brive (n° 131 bis, )
  • Les vignes de la basse-Corrèze (n° 148 bis, )
  • Saint-Yrieix et le pays arédien (n° 154 bis, )
  • Histoire de l'église d'Argentat (n° 158 bis, )
  • Les châtaigniers du Limousin (n° 161 bis, )
  • Dictionnaire limousin-français (n° 169 bis, )
  • Rêveries d'un enfant de Laguenne ou le Mahabharata guennois[6] (n° 170, )
  • Nouveaux contes et proverbes limousins[7] (n° 174 bis, )
  • Dictionnaire français-limousin (n° 178 ter, )
  • L'agriculture limousine des origines au milieu du XXe siècle (n° 185 bis, )
  • Histoire du pays de Saint-Viance (n° 191 bis, 2009)

Directeurs et rédacteurs en chef

modifier

Diffusion

modifier

Le bulletin est disponible par abonnement, avec une cotisation à la Société historique et régionaliste du Bas-Limousin.

Notes et références

modifier
  1. « Revue Lemouzi sur Gallica » (consulté le ).
  2. a b et c Ouvrage Le Limousin, pays et identités, p. 249
  3. (Cf. Robert Joudoux, "In memoriam Jean-Baptiste Bruinie (1979-1966), Revue archéologique du Centre de la France, 1966, p. 50)
  4. (Lemouzi, NS, n°4, octobre 1962, p. 92)
  5. Robert Joudoux, fondateur de Lemouzi, passionné d’histoire et de langue d’Oc
  6. Rêveries d’un enfant de Laguenne ou le Mahabharata guennois
  7. Nouveaux contes & proverbes limousins / Lemouzi N° 174 bis

Voir aussi

modifier

Sources et bibliographie

modifier

Articles connexes

modifier

Lien externe

modifier