La Société calaisienne de réparation navale et mécanique, plus connue comme la Socarenam, est une société française de construction navale, présente dans plusieurs ports du Nord et de l'Ouest de la France.

HistoriqueModifier

Créé en 1961, le chantier était basé à Calais à l'origine. Son activité première était l'entretien des navires de commerce de la société navale caennaise qui a fondé la Socarenam. En 1969, un second site s'installe à Boulogne-sur-Mer, à la place des chantiers Baheux qui construisaient des navires de pêche en acier au début du XXe siècle. En 1973, la Socarenam implante un troisième atelier à Dunkerque.

La société navale caennaise qui dirige la Socarenam depuis ses débuts décide de vendre ses filiales en 1989. Les employés organisés au sein d'une reprise d'entreprise rachètent leur chantier qui appartient depuis à 100 % à Socalliance.

ImplantationsModifier

La Socarenam est présente[1] :

  • Boulogne-sur-Mer : construction navale, aujourd'hui le principal site
  • Calais : chaudronnerie off-shore
  • Dunkerque : maintenance industrielle
  • Saint-Malo : construction navale de grandes unités
  • Étaples : construction navale de petites unités et menuiserie

Savoir-faireModifier

Fort d'une équipe de 250 personnes[1] regroupant des ouvriers qualifiés, des techniciens spécialisés et des ingénieurs, le chantier est agréé par différents organismes de contrôle reconnus au sein de la marine marchande tels que le Bureau Veritas.

L'entreprise est certifiée ISO 9001 version 2008.

Construction navaleModifier

Navire de pêcheModifier

Le chantier construit des navires de pêche de 17 à 40 mètres tel que des trémailleurs, des chalutiers pêche en arrière et des chalutiers à tangon.

Navire spéciaux, de servitudes civils et militairesModifier

Le chantier a construit des navires allant de 16 à 75 mètres. Les deux plus gros navires sortis du chantier sont les MPSV Enterprise et Supporter du groupe Bourbon dont les coques ont été réalisées en Pologne.

Quelques réalisations:

  • Ponton grue automoteur.
  • Navires multifonctions assistance de drague.
  • Yacht charteur.
  • Baliseurs océanique.
  • Bac à passagers.
  • Navires de recherches scientifiques.
Navire militaireModifier

La Socarenam a reçu le prix spécial aux trophées de la qualité de la Direction générale de l'Armement, avec la réalisation pour le compte de la Marine nationale française de nombreux bâtiments de servitude et d'instruction dont :

Concernant les bâtiments de combat, deux patrouilleurs légers guyanais de la Classe La Confiance sont commandés fin 2014, auquel s'est ajouté un troisième (La Combattante) fin 2018[3]. Le 3 novembre 2019, Emmanuel Macron annonce que le Ministère des Armées a passé officiellement commande de six patrouilleurs Outre-Mer au chantier naval Socarenam de Boulogne-sur-Mer[4],[5],[6].

Réparation navale et transformation de navireModifier

Différents travaux de carénage sont possibles via un slipway, roue lève[Quoi ?]… ainsi que tous les travaux d'écale de cargo.

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier