Snøhetta

Etude internationale d'architecture, d'aménagement paysager et de design d'intérieur avec siège à Oslo, Norvège

Snøhetta
illustration de Snøhetta

Création 1989
Fondateurs Kjetil Thorsen TrædalVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Aksjeselskap (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Oslo
Drapeau de Norvège Norvège
Président Olav Hindahl Selvaag (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Cabinet d'architecture
Effectif 240 [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisation norvégienne 998597013Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web snohetta.com/

Snøhetta, officiellement Snøhetta arkitektur landskap AS, est une agence norvégienne d'architecture basée à Oslo et New York. Craig Dykers et Kjetil Thorsen Trædal en sont les deux directeurs et principaux architectes[2]. Le bureau était fondé en 1989 par les absolvés d'architecture de Technische Universität Graz Autriche: Christoph Kapeller (Autriche), Kjetil Thorsen Trædal (Norvège) et Craig Dykers (USA).

L'entreprise a reçu le prix Aga Khan d'architecture en 2004 pour la Bibliotheca Alexandrina et le prix de l'Union européenne pour l'architecture contemporaine Mies van der Rohe en 2009 pour l'Opéra d'Oslo. Elle est aussi connue pour le musée d'art de Lillehammer et une partie du Mémorial du World Trade Center. En 2010, Snøhetta reçoit un Global Award for Sustainable Architecture en la personne de Kjetil Thorsen Trædal, pour sa pratique en cohérence avec le contexte de ses projets, à grande ou petite échelle.[3]

En France, le cabinet Snøhetta réalise dès 2003 l'Institut de Neurologie de la Méditerranée (INMed) à Marseille. Le , il est retenu pour la création de Lascaux 4, un centre d'art pariétal ouvert au public fin 2016 à côté de la célèbre grotte ornée[4]. À Paris, il a également été choisi pour la construction du nouveau siège du journal Le Monde, devant la gare d'Austerlitz, et la rénovation du musée national de la Marine, du musée Carnavalet et du théâtre des Amandiers de Nanterre, tandis qu'en 2017, le parc et les immeubles des lots L8 et R3 du nouveau quartier « Les Lumières Pleyel » à Saint-Denis lui sont confiés dans le cadre de l'appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris »[5]. Le , la construction du centre des congrès d'Annecy sur la presqu'île d'Albigny est en revanche abandonné suite à des recours d'associations écologistes[6].

En , l'agence a également dévoilé un projet de restaurant sous-marin, dénommé « Under », au large de la ville de Båly en Norvège[7].

Notes et référencesModifier

  1. « https://snohetta.com/about »
  2. « Snøhetta, architectes à la productivité impressionnante », The Good Life,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  3. Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, Sustainable design II, Vers une nouvelle éthique pour l'architecture et la ville, Actes Sud, (ISBN 978-2-330-00052-3)
  4. Hervé Chassain, Le Lascaux de l'avenir, Sud Ouest édition Dordogne du 19 octobre 2012.
  5. Projets du cabinet Snøhetta, site snohetta.com.
  6. Centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny : Jean-Luc Rigaut jette l'éponge, Alixan Lavorel, Le Dauphiné, 1er août 2019, site ledauphine.com.
  7. Steve Tenre, « En Norvège, vous pourrez bientôt dîner dans le restaurant sous-marin le plus grand d’Europe », Daily Geek Show,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :