Ouvrir le menu principal
Siyar-I Nabi
The Prophet Muhammad and the Muslim Army at the Battle of Uhud, from the Siyer-i Nebi, 1595.jpg
Le prophète et l'armée musulmane à la bataille de Uhud
Artiste
Lütfi Abdullah et atelier
Date
vers 1595
Technique
enluminures sur papier
Dimensions (H × L)
35,5 × 27 cm
Format
Autrefois 6 volumes
Collection
N° d’inventaire
Hazine 1523-1524, Spencer 157 et T 419
Localisation
Palais de Topkapi, New York Public Library, bibliothèque Chester-Beatty et autres collections publiques et privées

Le Siyar-I Nabi ou Histoire du prophète est un récit épique en turc mettant en scène la vie de Mahomet rédigée vers 1377-1388 par Mustafa Darir au Caire. Cette histoire est surtout connue pour le manuscrit illustré sur commande du sultan Mourad III. À l'origine composé de 814 miniatures exécutées par l'atelier impérial, 3 des 6 tomes originels sont encore conservés au palais de Topkapi à Istanbul. Les autres sont dispersés dans plusieurs collections publiques et privées à travers le monde. Il s'agit du plus grand cycle de peinture religieuse des arts de l'Islam.

Origine du texteModifier

Le manuscrit est rédigé vers 1377-1381 par le poète et savant aveugle turc originaire d'Anatolie Mustafa Darir d'Erzurum, alors qu'il se trouve au Caire pour le sultan mamelouk Al-Mansûr Alâ ad-Dîn Ali. Il reprend son texte qu'il achève en 1388 et l'aurait présenté au nouveau sultan Az-Zâhir Sayf ad-Dîn Barquq. Plusieurs manuscrits du texte sont diffusés en Anatolie et notamment à Bursa[1]. Le texte est basé sur des récits de l'historien arabe Al-Waqidi, assimilant par ailleurs des légendes pré-islamiques, ainsi que des sourates du Coran[2].

Histoire du manuscritModifier

En 1595, Mourad III passe commande auprès de son atelier personnel, alors dirigé par Lütfi Abdullah, d'un manuscrit enluminé du texte de Mustafa Darir. L'ouvrage est achevé sous le règne de Mehmet III. Il contient alors 6 volumes et 814 miniatures. Par la suite, le manuscrit est dispersés : les volumes I, II et VI sont toujours conservés au palais de Topkapi (Hazine 1221-1223), le volume III est conservé à la New York Public Library (Spencer Collection 157)[3]. Le volume V a disparu. Il a été émis l'hypothèse qu'il a été conservé un temps à la Bibliothèque universitaire et d'État de Dresde (en) mais aucune trace du manuscrit n'a été retrouvée sur place[4].

Au début du XXe siècle, le tome IV appartient à une princesse ottomane qui tente de le vendre au Caire. Ne parvenant pas à trouver d'acheteur, elle le vend finalement en plusieurs morceaux. La majeure partie (490 folios, 136 miniatures sont acquises par Alfred Chester Beatty, aujourd'hui conservés à la Bibliothèque Chester Beatty de Dublin (T 419)[5]. 53 feuillets sont achetés par le Major R.G. Gayer-Anderson[6]. Après la vente de sa collection, ceux-ci sont de nouveaux dispersés. Quatre d'entre eux sont vendus à Drouot en 1984 dont l'un est acquis par le musée du Louvre, lequel conserve au total 3 pages[7]. D'autres sont conservés :

Description du manuscritModifier

Les archives du palais de Topkapi conservent les dépenses liées à la réalisation de l'ouvrage. 814 miniatures ont été réalisées au total dont 200 ont aujourd'hui totalement disparu[13] :

  • le volume 1 contient 416 folios et 139 miniatures. Il présente l'histoire des prophètes, la naissance de Mahomet et sa jeunesse.
  • Le volume 2 contient 506 folios et 85 miniatures. Il raconte l'histoire de Mahomet de sa première épouse Khadija et Mahomet jusqu'à la conversion des sept clans des Quraych.
  • Le volume 3 contient 465 folios et 128 miniatures, et raconte les épisodes d'Isra et Miraj.
  • Le volume 4 contient, d'après les éléments restant de la Chester Beatty Library, 490 folios et 136 miniatures, et racontent les épisodes du mariage de Fatima Zahra avec Ali ibn Abi Talib jusqu'à la présentation de la tête d'Abu Sufjan par Abd Allah à Mahomet. Il s'achève par un colophon indiquant qu'il a été copié vers 1594-1595 par le scribe Mustapha b. Vali.
  • Le volume 6 contient 420 folios et 125 miniatures. Il commence par le mariage de Sa'd ibn Mu'adh et s'achève par la mort du prophète.

Toutes les pages mesurent environ 35,5 cm sur 27 cm pour une partie écrite de 29 sur 17 cm. L'ouvrage est écrit en naskh de 13 lignes par page. Les miniatures occupent la même surface de page, laissant parfois 3 à 6 lignes en bas de page[14].

Autres manuscritsModifier

D'autres manuscrits ottomans illustrés sont exécutés à la suite de l'exemplaire de Mourad III. L'un d'entre eux daté du XVIIe siècle est conservé partiellement au musée d'art turc et islamique d'Istanbul, constituant la copie du volume IV de la Chester Beatty[15].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (tr) Zeren Tanindi, Siyer-i Nebi: İslam Tasvir Sanatında Hz.Muhammed’in Hayatı, Istanbul: Hürriyet Foundation 1984
  • (en) « Siyer-i Nebi: The Life of the Prophet », Antika, The Turkish Journal Of Collectable Art, June 1986, Issue:15 [lire en ligne]
  • (en) Carol Garrett Fisher, « A Reconstruction of the Pictorial Cycle of the "Siyar-i Nabī" of Murād III », Ars Orientalis, vol. 14,‎ , p. 75-94 (JSTOR 4629330)

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Doris Behrens-Abouseif, The Arts of the Mamluks in Egypt and Syria: Evolution and Impact, V&R unipress GmbH, , 351 p. (ISBN 9783899719154, lire en ligne), p. 267
  2. Antika, n°15
  3. Reproduction du manuscrit sur le site de la NYPL
  4. Garrett Fisher 1984, p. 84
  5. Page du manuscrit sur le site de la Chester Beatty
  6. a et b Newsletter du musée d'art islamique de Kuala Lumpur
  7. Notice des 3 feuillets : Notice MAO927 de la base Atlas, MAO928, MAO708
  8. notice sur le site du MBA de Houston
  9. Notice de la page sur le site de la Collection David
  10. Notice sur le site du BM
  11. Notice sur le site des musées d'Harvard
  12. Notice sur le site du musée
  13. Garrett Fisher 1984, p. 75-76
  14. Garrett Fisher 1984, p. 76
  15. Notice du manuscrit sur le site Museum with no frontier]