Ouvrir le menu principal

Sith

groupe religio-politico-culturel dans l'univers Star Wars
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Sith (moteur de jeu).
Cosplay de Dark Revan, un sith.

Les Sith[1] sont des personnages de l'univers de fiction de Star Wars.

Les Sith sont les principaux antagonistes de l'ordre Jedi : ils sont en effet les ennemis jurés des Jedi, dont ils constituent une branche schismatique, et une menace pour la République galactique. Ils revendiquent leur maîtrise du « côté obscur de la Force », ce à quoi le protagoniste Jedi répond qu'ils en sont seulement les esclaves.

Le terme Sith est d'ailleurs ambigu puisqu'il peut à la fois désigner la race native de Korriban (dans l'univers Légendes), l'organisation politico-religieuse (souvent sous la forme d'un Empire) ou la pensée philosophique. On englobe alors toutes ces catégories sous le nom de Sith. Malgré tout, sa « facette » la plus connue est celle visitée dans les films : la conspiration puis le règne de Palpatine alias Dark Sidious.

Le mot Sith, bien qu'absent de la trilogie originale, apparaît pour la première fois dans la novélisation de l'épisode IV en 1976. Il faut pourtant attendre la prélogie et l'épisode I en 1999 pour entendre pour la première fois le nom de « Sith » au cinéma.

Au fil des sorties de nombreux romans, comics, et jeux-vidéo l'histoire des Sith s'est largement étoffée pour couvrir une ère d'environ 7000 ans, qui n'est cependant plus considérée comme canonique depuis le rachat de la franchise par Disney en 2012.

Histoire évènementielleModifier

Dans l'univers officielModifier

Apparition des Sith et conflit contre les JediModifier

Les Sith naissent environ deux mille ans avant les événements de La Menace fantôme. Leur croyance est formalisée par un Jedi renégat, persuadé que le pouvoir de la Force se situe dans son côté obscur ; devant le refus du Conseil d'adhérer à cette doctrine, ce Jedi décide de quitter l'Ordre. Il est alors rapidement suivi par quelques autres Jedi, formant une base pour l'Ordre Sith, comprenant alors une cinquantaine de membres. Le culte des Sith est construit en opposition totale avec celui des Jedi, fondé sur l'idée que "tout pouvoir nié est un pouvoir gaspillé". En effet, ils considèrent que c'est par l'acquisition de pouvoir que la puissance se crée, cette même puissance étant la seule à même de donner de l'autorité. Ainsi, leur ordre a pour objectif de dominer et non de servir[2].

Les Sith ne tardent pas à entrer en conflit ouvert avec les Jedi ; à leur apogée, ils parviennent même à dominer la galaxie[3]. Mais l'ambition du Jedi dévoyé excluant toute forme de partage, ses disciples commencent à comploter contre lui, et les uns contre les autres. La guerre qu'ils déclenchent contre les Jedi se mue en une guerre civile, et ils finissent par s'autodétruire, tuant d'abord leur chef avant de s'entre-tuer. Les derniers survivants du massacre sont abattus par les Jedi eux-mêmes, et finalement, la quasi-totalité des représentants de l'Ordre Sith disparaît en l'espace de quelques semaines[2].

Renaissance et ascension secrète de l'OrdreModifier

Un seul Sith réchappe de la guerre les ayant opposés aux Jedi : il s'agit de Dark Bane. Ce dernier a en effet choisi de se cacher les guerres civiles au sein de l'ordre. Il comprend alors que seule la patience lui donnera la victoire sur l'Ordre Jedi. Vieillissant, le dernier sith se met en tête de trouver un apprenti pour en faire son élève puis un Maître à son tour. Pour ne pas réitérer les erreurs de l'ancien Ordre, Bane met en place la Règle de Deux : il ne peut y avoir que deux Sith, un Maître et un apprenti ; leur ennemi commun est l'Ordre Jedi et non eux-mêmes. Les Jedi étant en connaissance de la Règle de Deux, il est probable qu'ils se soient fait remarquer après cette période. Pendant mille ans, l'Ordre Sith monte secrètement en puissance et étudie le côté obscur de la Force. Un Seigneur Noir du nom de Dark Plagueis serait même parvenu à empêcher des personnes de mourir. Son élève, Dark Sidious, le tue dans son sommeil et prépare son plan pour permettre aux Sith de dominer à nouveau la galaxie[2].

Dark Sidious, de son nom de naissance Sheev Palpatine, originaire de la planète Naboo, en devient le représentant au sein de la République Galactique. Sous l'identité de Dark Sidious, il passe un marché avec la Fédération du Commerce pour mettre en place un blocus militaire de la planète Naboo en réaction à la taxation des routes commerciales votée par le Sénat. Ce blocus, devant susciter un vote de sympathie envers sa planète, lui permet d'accéder au poste de Chancelier de la République, ce qu'il parvient à faire malgré l'échec du blocus, au cours duquel son premier apprenti, Dark Maul, est vaincu par le Jedi Obi-Wan Kenobi[4]. Néanmoins, l'Ordre Jedi, alors à son apogée, assure la protection de la démocratie, et il doit se débarrasser d'eux s'il veut prendre le contrôle de la galaxie[5].

Il prend un second apprenti, un ancien Jedi du nom de Dooku, qui devient Dark Tyranus. Ce dernier entreprend pour lui plusieurs missions : d'un côté, il engage secrètement la construction d'une Armée de Clones pour la République en la commandant aux habitants de la planète Kamino, clonant le chasseur de primes Jango Fett ; de l'autre, il prend la tête d'un mouvement séparatiste rapidement rejoint par la Fédération du Commerce, la Confédération des Systèmes Indépendants, qui prend directement ses ordres de Dark Sidious lui-même, et d'une gigantesque armée de droïdes. Profitant de la série de crises, Palpatine, qui a pourtant dépassé la limite de son mandat de Chancelier Suprême, se fait octroyer les pleins pouvoirs. La Guerre des Clones, commencée en 22 ABY, dure trois ans.

Les Sith sont désormais révélés. La Règle de Deux instaurée par Dark Bane est contournée par Dark Tyranus, qui prend en effet différents apprentis au cours de la guerre, comme Asajj Ventress ou encore Quinlan Vos. Tous deux se retourneront par la suite contre lui et chercheront à le tuer, sans y parvenir. Dark Maul, que l'on croyait mort, réapparaît durant la guerre et s'auto-proclame Seigneur des Sith, en concurrence avec Dark Sidious, avec l'aide de son frère Savage Opress, pour mettre en place un véritable empire du crime dans la Bordure Extérieure. Dark Sidious, sentant la puissance de son ancien apprenti, l'affronte victorieusement, tuant Savage Opress. Maul est alors emprisonné mais parvient à s'enfuir[6].

Afin de relancer le conflit, Palpatine organise son propre enlèvement lors de la Bataille de Coruscant; il est sauvé par les Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi. Anakin décapite Dark Tyranus devant les yeux de son maître, dont l'identité demeure encore secrète. En effet, Dark Sidious cherche à corrompre Anakin pour en faire son nouvel apprenti, bien plus fort que le précédent, exploitant des visions cauchemardesques d'Anakin annonçant la mort de sa femme, Padmé et allant jusqu'à se révéler aux Jedi pour le mettre face à un dilemme. Le Maître Jedi Mace Windu, accompagné de plusieurs autres Chevaliers, manque de tuer Sidious, mais Anakin Skywalker le sauve finalement en tranchant la main de Windu.

Il devient alors le nouvel apprenti Sith de Sidious, Dark Vador. Palpatine lance alors la dernière étape de son plan : déclencher l'Ordre 66 qui contraint les Clones à se retourner contre les Généraux Jedi, tandis que Vador prend le Temple Jedi d'assaut puis part mettre un terme à la Guerre des Clones en tuant les dirigeants de la CSI sur Mustafar. La majorité des Jedi sont tués lors de cette purge, et Sidious, au motif d'un coup d'État soi-disant orchestré par les Jedi, modifie la République en vue de former le premier Empire Galactique. L'Ordre Jedi est détruit et les Sith à nouveau au pouvoir dans la galaxie[3].

Empire Galactique et domination SithModifier

À la tête d'un Empire totalement sous son contrôle, Dark Sidious utilise Dark Vador pour faire vivre l'Ordre. En parallèle, il ordonne la construction de l'Étoile de la mort, dont il confie le projet au Grand Moff Tarkin. Mais les deux derniers Jedi survivants, Obi-Wan Kenobi et Yoda, préparent le retour des Jedi tandis que l'Alliance Rebelle se constitue pour mener la résistance. L'Étoile de la Mort est détruite à la Bataille de Yavin, au cours de laquelle Dark Vador affronte pour la première fois son fils, Luke Skywalker[7].

Vador découvre son identité peu après la Bataille de Hoth, et cherche à le rallier à sa cause en lui tendant un piège dans la Cité des Nuages, sans succès[8]. Lui et Sidious mettent alors en place un plan pour attirer Luke sur la lune forestière d'Endor. Il se retrouve à bord de la nouvelle Étoile de la Mort, tandis que l'Alliance Rebelle est conduite dans un piège pour être détruite sous les yeux de l'aspirant Jedi. Luke combat Dark Vador sous les yeux de Dark Sidious, mais parvient à résister à l'attrait du côté obscur.

Sidious cherche alors à tuer Luke grâce à ses éclairs de Force, mais Vador, ne pouvant laisser son fils souffrir, se retourne contre l'Empereur. Par cet acte protecteur, Anakin Skywalker revient de fait du côté lumineux de la Force, avant de mourir à son tour. La Bataille d'Endor scelle la défaite de l'Empire dans la Guerre Civile Galactique, et surtout, la fin des Sith, dont les deux derniers représentants, Sidious et Vador, sont morts[9].

HéritageModifier

La disparition de l'Ordre Sith ne scelle pas la fin de la pratique du côté obscur. En effet, un humanoïde du nom de Snoke, manieur expérimenté de la Force, fonde les chevaliers de Ren, à la tête desquels il met le petit-fils de Dark Vador, Ben Solo alias Kylo Ren. Ce dernier cherche à marcher dans les traces de Vador, et Snoke veut que son apprenti en devienne le véritable héritier. Il utilise également les restes de l'armée de l'Empire pour fonder le Premier Ordre et tenter de prendre le contrôle de la galaxie. Malgré leurs points communs, les chevaliers de Ren ne sont a priori pas des Sith[10],[11].

Dans l'univers LégendesModifier

On peut distinguer plusieurs grandes périodes de l'Histoire Sith où l'organisation politique est différente.

Fondation de la race SithModifier

Vers 25 000 av. BY, un groupe de Jedi, guidés par un chevalier du nom de Xendor, fut le premier à succomber au Côté Obscur de la Force. Formant une armée sous la bannière des légions de Lettow, ils furent défaits par les Jedi durant le conflit connu comme le Premier Grand Schisme.

Vers 7000 av. BY, un second groupe de Jedi suit le même chemin au cours d'expérimentations sur des utilisations alternatives de la Force. La découverte que cette énergie vitale pouvant transformer les êtres vivants et même créer la vie suscita l'appréhension des autres Jedi, les souvenirs du Grand Schisme étant toujours présents.

Se sentant menacés, les déviants furent chassés de l'Ordre Jedi. Disposant de leurs nouveaux enseignements, ils se firent connaître sous le nom de Jedi noirs et lancèrent une guerre contre l'Ordre Jedi qui dura près de cent ans. Finalement défaits à la bataille de Corbos, les Jedi noirs furent bannis de l'espace républicain.

Égarés, errant dans un espace qui leur était inconnu, les Exilés dérivèrent durant une centaine d'années. Parmi eux se trouvaient XoXaan, Ajunta Pall, Karness Muur, Sorsus Zyn, et le Baron Dreypa. Guidés par la Force, ils arrivèrent alors sur une planète désertique nommée Korriban en 6900 av. BY. Cette planète était habitée par les membres d'une espèce humanoïde à la peau écarlate : les Sith.

À l'aide du pouvoir du Côté Obscur de la Force, ils asservirent les Sith, en firent des esclaves et se nommèrent « Seigneur des Sith », puis par la suite, Sith tout court. Ils s'aperçurent bien vite du don qu'avait cette espèce : chaque membre était doté de la maîtrise naturelle de la Force, mais qui ne penchait d'aucun côté, ni clair, ni obscur. Sentant le bénéfice qu'ils pourraient tirer de cette situation, les Jedi obscurs arrivèrent à corrompre l'espèce Sith et en firent des maîtres du Côté Obscur. Par la suite, les Jedi déchus et les Sith se mélangèrent pour ne faire qu’une seule race et devenir la race Sith telle qu’elle est connue dans la Galaxie.

L'ancien Empire Sith à son apogée[12]Modifier

Les Sith sont organisés en un Empire dont le dirigeant est le « Seigneur Noir des Sith (ou l'Empereur) ». À la mort d’un Seigneur Noir des Sith, un autre prend sa place. Le plus souvent, il s’agit de l’apprenti du Seigneur décédé mais il peut aussi s’agir d’un autre Sith qui aurait éliminé ses opposants. Il est alors reconnu par l’ensemble des Seigneurs Sith qui devront lui obéir jusqu’à sa mort.

La tradition veut que l’apprenti du Seigneur Noir tue celui-ci pour prendre sa place lorsqu’il devient assez puissant. Cela permet de conserver toujours le plus puissant des Sith au poste de chef. Mais il n'est pas rare que plusieurs prétendants se disputent le pouvoir ; dans ce cas, le problème est réglé soit par un duel au sabre laser (souvent à mort), soit par l'assassinat des rivaux par le plus fourbe.

La rivalité la plus célèbre est celle qui opposa Ludo Kressh, conservateur soucieux de la consolidation de l'Empire, à Naga Sadow, partisan d'une expansion des Sith, après la mort du Seigneur Noir Marka Ragnos en -5000. L'arrivée d'explorateurs de la République sur Korriban donne à Naga Sadow l'avantage. En effet Sadow organise une fausse attaque au cœur de l'Empire, accuse la République et récolte les fruits de la fureur belliciste qui s'empare des Sith.

Après avoir recueilli les coordonnées permettant d'accéder à la République grâce aux explorateurs captifs, le nouveau Seigneur Noir Naga Sadow, avide de pouvoir, lance une attaque dévastatrice. Ainsi se termine l'âge d'Or des Sith et commence la Grande Guerre de l'Hyperespace.

La fin de l'Ancien Empire Sith et l'ascension de Dark Vitiate[13]Modifier

Après le début de guerre à son avantage, Naga Sadow est trahi par son nouvel apprenti et la Guerre tourne au désastre ; Naga est contraint de fuir vers Korriban, il y trouve une rébellion de son ancien adversaire Ludo Kressh. Sadow sort vainqueur mais la guerre achève de détruire l'armée Sith. Comprenant que la fin est proche, Naga Sadow fuit vers Yavin IV. Pendant ce temps la République arrive dans l'espace Sith et décide de détruire toute trace de la civilisation Sith, semant la peur dans les restes du peuple Sith qui se tourne alors vers un Seigneur Sith prometteur, mais peu connu jusqu'alors, qui leur promet la survie, Tenebrae. Prenant alors le nom de Dark Vitiate, Tenebrae mène les Sith en exil jusqu'à s'établir sur Dromuund Kaas où il est proclamé Empereur de l'Empire Sith ressuscité qui se reconstruit en secret en marge de la République[14].

De Freedon Nadd à Exar Kun[15]Modifier

Près de 600 ans après la fin de la Grande Guerre de l'Hyperespace, un Jedi prometteur, Freedon Nadd se passionne pour l'histoire des Sith après s'être senti trahi par son Ordre qui avait révélé l'arrogance du Jedi. Il parcourt ainsi les mondes de l'Ancien Empire, déjà aux limites de l'obscurité. Nadd finit par succomber quand il découvre Yavin IV et l'esprit de Naga Sadow. L'ancien Seigneur Noir en fait son apprenti et lui apprend tous les secrets des Sith, mais quand sa formation est achevée, Freedon Nadd renvoie l'esprit de son maître dans le Chaos et se drape du titre de Seigneur Noir. Fort de son nouveau pouvoir, il trouve en marge de la République la planète Oderon et s'en proclame Roi en bannissant ses opposants sur la lune sauvage voisine de Dxun.

400 ans plus tard, les héritiers de Nadd règnent toujours sur Onderon, mais une guerre fait rage entre la cité d'Iziz, cœur du royaume, et les bestiaires de Dxun, descendants des opposants au Seigneur Sith. C'est à ce moment que la République découvre Ondéron et lui propose de la rejoindre. La Reine accepte de recevoir des Jedi comme diplomates, mais lors de l'entretien, la princesse est enlevée par des bestiaires. Les Jedi, dirigés par le padawan Ulic Qel-Droma, retrouvent la captive mais celle-ci explique qu'elle veut rester avec le chef des bestiaires dont elle est amoureuse et fait aux Jedi le récit obscur de la planète. Les Jedi décident donc de renverser le pouvoir noir de la reine, et avec l'aide du maitre Jedi Arca Jeth, ils rétablissent la paix sur la planète maintenant unifiée.

Pour en terminer avec l'héritage Sith, les Jedi placent le sarcophage de Freedon Nadd dans un tombeau sur Dxun. Mais bientôt les adeptes du Seigneur Sith, les Naddistes, se soulèvent et plongent à nouveau la planète dans le chaos. Les yeux de la République sont tournés vers Ondéron, et ce sont deux nobles du système Téta, Aleema et Satal Keto, intrigués par l'héritage Sith de la planète, qui s'y posent et profitent de l'affrontement pour subtiliser des artefacts Sith. Finalement les Naddistes sont vaincus mais un nouveau problème va bientôt se lever…

Pendant ces troubles, un padawan promis à un grand avenir, Exar Kun, se plonge à corps perdu dans l'étude de la Force, une soif de connaissance qui tourne rapidement à une soif de pouvoir. Contre l'avis de ses maîtres, Exar Kun se rend à Ondéron pour étudier l'Histoire des Sith, c'est sur Dxun qu'il fait la rencontre de l'esprit de Freedon Nadd et profite de son enseignement en pensant rester maître de ses actes ; sous la tutelle de l'ancien Seigneur Noir il visite Korriban. Dans les tombeaux des anciens Sith, Kun en apprend beaucoup sur le pouvoir de la Force. Après s'en être finalement sorti, Exar Kun, refusant encore de comprendre qu'il a déjà basculé, prend la route de Yavin IV où il est capturé par les Massassis, les guerriers transformés par les pouvoirs de Naga Sadow.

De son côté Exar Kun utilise à nouveau le Côté Obscur pour sortir de sa captivité et asservir les Massassis ; il assume alors son héritage, détruit l'esprit de Freedon Nadd et se déclare alors Seigneur Noir des Sith. Exar apprend alors l'existence d'un autre Seigneur Sith, Ulic Qel-Droma, et décide de se débarrasser de son rival en l'attaquant. C'est finalement l'apparition de l'esprit de Marka Ragnos qui met fin au duel en déclarant Exar Kun Seigneur Noir des Sith et Ulic Qel-Droma comme apprenti. Ainsi se forme la Confrérie des Sith en 3997 av.BY

La Guerre des Sith[16]Modifier

Le nouveau conflit, qui sera nommé Guerre des Sith, prend de l'ampleur quand Droma et Kun rallient plusieurs Jedi et une association de guerriers, les Mandaloriens. La Confrérie attaque Coruscant mais, trahie par Aleema, elle se retire en abandonnant Ulic aux Républicains. Exar Kun monte alors une opération pour libérer Qel-Droma et assassiner les maîtres des Jedi qui l'ont rejoint, partout dans la Galaxie. Les padawans et leurs maîtres s'affrontent, l'Ordre Jedi est déchiré. Les Sith se tournent alors vers la Bibliothèque Jedi d'Ossus et envoient la traîtresse Aleema dans une mission suicide pour provoquer une supernova près d'Ossus. Forcés d'évacuer, les Jedi ne sont pas préparés pour l'assaut des Sith. Exar Kun amasse tous les documents des Jedi et part sur Yavin IV victorieux. Mais pendant ce temps, Ulic est forcé d'avouer aux Jedi où se trouve la base d'Exar Kun. La rédemption d'Ulic coûte l'allégeance des Mandaloriens aux Sith, et quand la flotte de la République arrive sur Yavin, Exar Kun comprend que la fin est proche. Dans un grand rituel, il sacrifie nombre de ses partisans pour s'immortaliser en esprit Sith. Les Jedi, ne pouvant détruire l'esprit du Seigneur Noir, l'enferment dans un de ses Temples et mettent ainsi fin à la Guerre des Sith.

Les préparatifs du Second Empire[17]Modifier

Pendant près de 1000 ans l'Empire Sith de Dark Vitiate s'est développé. Toujours à sa tête, l'Empereur prépare sa revanche sur la République, il envoie donc un émissaire vers les Mandaloriens pour les convaincre d'attaquer la faible République. Commençant leurs attaques dans la Bordure Extérieure, les mandaloriens gagnent en force alors que la République tarde à intervenir ; alors qu'elle se décide enfin, les Jedi refusent de s'impliquer, s'interrogeant sur ce qui avait causé la chute d'Exar Kun et d'Ulic Qel-Droma menant à la Guerre des Sith. Les Guerres Mandaloriennes commencent et tournent rapidement en défaveur de la République, c'est alors que certains Jedi menés par Revan et Alek défient le Conseil Jedi et entrent en guerre. Sous le commandement de Revan, la République reprend l'avantage, mais la guerre est sanglante, et Revan et son apprenti font des choix difficiles et coûteux qui les font plonger au fur et à mesure du Côté Obscur. Vers la fin de la Guerre Revan bascule du Côté Obscur tout en continuant sa croisade contre les mandaloriens, il utilise alors la guerre à son avantage pour convertir les Jedi qui l'ont suivi et se débarrasser de ses opposants. La Guerre s'achève dans la Bataille apocalyptique de Malachor VRevan et Alek trouvent des traces de l'ancienne civilisation Sith en même temps qu'ils apprennent du nouveau Mandalore que l'Empire Sith est toujours présent. Prétextant chasser les derniers Mandaloriens, Revan garde le contrôle d'une partie de la Flotte qui lui est loyale, avec Alek ils trouvent finalement l'Empereur sur Dromuund Kaas mais celui-ci leur impose sa volonté pour les renvoyer en avant-garde de l'Empire avec pour mission de retrouver la Forge Stellaire, une ancienne station spatiale capable de produire une flotte très rapidement, : ils prennent alors le nom de Dark Revan et Dark Malak.

La Guerre Civile des Jedi[18]Modifier

Après leur intronisation en tant que Seigneurs Sith, Dark Revan et Dark Malak réintègrent l'espace de la République en secret pour trouver la Forge Stellaire à l'aide d'anciennes cartes éparpillées dans la Galaxie. Pendant leur quête, les deux Sith se libèrent de la volonté de l'Empereur et, une fois la Forge trouvée, ils décident de l'utiliser pour eux-mêmes et de construire leur propre Empire. Disposant d'une flotte immense grâce à la Forge Stellaire et de nombreux partisans, anciens soldats ou Jedi, qui lui sont restés loyaux, Dark Revan lance une invasion de l'espace républicain en gardant intact son infrastructure militaire qu'il compte utiliser plus tard contre l'Empereur. Revan semble inarrêtable jusqu'à l'arrivée de la Jedi Bastila Shan et sa méditation de combat qui permet à la République d'obtenir ses premières victoires, mais même les pouvoirs de la jeune Jedi ne peuvent rétablir la balance : l'issue de la guerre semble être déjà dessinée. Les Jedi tentent alors le plan de la dernière chance : capturer le Seigneur Noir lui-même. Bastila dirige l'opération et s'infiltre sur le vaisseau amiral de Revan. Dark Malak, voyant une occasion de se draper du titre de Seigneur Noir tout en éliminant ses ennemis, ordonne à son vaisseau d'attaquer celui de Revan. Le Seigneur Noir est inconscient et gravement blessé, mais Bastila le sauve, réussit à s'échapper et l'emmène devant le Conseil des Jedi qui décide d'effacer sa mémoire et de l'utiliser contre les Sith. Dark Malak continue son invasion de la République ; s'il n'a pas le don stratégique de son ancien maître, sa brutalité met la Galaxie à mal, ainsi Télos et Taris sont réduits à néant sous les bombardements de la flotte Sith. Se formant à nouveau aux arts Jedi, Revan est victime de visions de sa vie passée. Ne connaissant pas la vérité, il utilise ces visions pour découvrir l'existence de la Forge Stellaire et l'emplacement des cartes qui y mènent. Aidé par Bastila et d'autres compagnons, Revan revisite les mondes où se trouvent les cartes pour trouver et détruire la Forge, persuadé que c'est la clef de la victoire contre les Sith. Pendant son voyage, le groupe est capturé par Dark Malak qui apprend la vérité à son ancien maître. Revan décide alors de faire acte de rédemption en détruisant les Sith ; Bastila se sacrifie pour permettre à ses compagnons de fuir et devient la prisonnière de Malak qui la fera passer du Côté Obscur après une longue torture. Revan finit par trouver l'emplacement de la Forge sur Lehon et donne les coordonnées à la flotte de la République. La bataille s'engage mais Bastila utilise sa méditation contre la République qui se voit condamnée. Revan s'infiltre sur la station avec un contingent de Jedi ; après avoir défait Bastila et l'avoir ramenée du Côté Lumineux en lui avouant son amour, Revan fait face à son ancien apprenti Dark Malak dans un grand duel où il finit vainqueur. Sans chef et privés de la méditation de combat, les Sith sont vaincus et la Forge détruite. La République triomphe une fois de plus des Sith mais reste très affaiblie par le conflit, et les Jedi ont été saignés à blanc.

Triumvirat SithModifier

En l'an 3682 av. BY, les Sith, après leur défaite, ont été réduits et leur armée a été dissoute. Mais les Sith n'ont pas complètement disparu et préparent encore une nouvelle revanche.

Les siths subsistants sont Dark Traya, Dark Nihilus et Dark Sion. Pour réunir leurs facultés et mieux battre les Jedi, ils fondent le Triumvirat Sith. Leur ordre fondé, ils prirent la décision de commencer leur quête.

Ils commencèrent alors à agir dans l'ombre et le secret, pourchassant, coinçant puis éliminant les chevaliers Jedi un par un. Les Jedi, qui depuis leur ancienne guerre civile étaient dispersés et moins nombreux, réunirent leur Grand Conseil. Ils ne peuvent plus laisser les Sith agir ainsi et les supprimer un par un. Les Jedi se réunissent alors sur la planète Katarr dans la Bordure Extérieure. Là-bas, ils décident de ce qu'il adviendra du plan à élaborer. Dark Nihilus, craignant le retour en force des Jedi, part éliminer les Jedi avant leur soulèvement, ayant acquis tous les pouvoirs Sith nécessaires. Il part sur Katarr pour accomplir ce à quoi il consent. Il absorbe toute énergie vitale, provenant des êtres sensibles au pouvoir de la Force—par ailleurs les Jedi—anéantissant ainsi tous les Jedi présent sur la planète.

Suite à ces évènements, les seuls Jedi ayant réussi à résister au pouvoir de Nihilus dans toute la Galaxie sont très peu en nombre, à peine quinze. Les Jedi, ayant perdu trop de membres, décident de se cacher de la vue de tous pour forcer le Triumvirat Sith à se montrer aux yeux du monde.

Pendant ce temps-là, Dark Traya, le plus haut dans la hiérarchie du Triumvirat, dont le but ultime est de faire disparaître tout pouvoir de la Force et de le rendre inaccessible en détruisant et Sith et Jedi, en déduit que Nihilus et Sion — ses anciens adjoints — deviennent une menace pour la Galaxie—du moins de son point de vue.

Elle part donc à la recherche d'un Jedi vétéran : on l'appelle l'Exilée. Masquant sa réelle identité de Seigneur Sith, Traya, qui prend le pseudonyme de Kreia, fait connaissance avec le Jedi. Plus tard, après avoir presque acquis sa confiance, Traya forme l'Exilée pour anéantir tous les Sith restant, tout en retrouvant des Jedi cachés depuis longtemps ; après s'être assurée que l'Exilée effectuera son rôle comme il se doit, et localisé les Jedi cachés, Traya massacre tous les Jedi, sauf sa prétendue apprentie. Dark Traya fait alors venir Dark Nihilus dans un piège sur le système de Télos, où l'infortuné Sith doit combattre l'Exilée, qu'il ne peut battre en raison de ses capacités acquises grâce à Kreia. Nihilus est tué sans comprendre jamais le plan de Traya. Puis Traya part à l'Académie de Trayus pour reprendre Sion à l'apprentissage et le préparer à l'arrivée de l'Exilée. Finalement la Jedi trahie, après avoir découvert les plans de Traya, arrive à vaincre la surnommée Kreia et son apprenti Sion, et met ainsi fin à la Seconde Guerre Civile des Jedi.

Le Triumvirat Sith finit ainsi, en l'an 3681 av. BY.

La Grande Guerre[19]Modifier

Trois cents ans après la fin du Triumvirat Sith (en -3681 av. BY), l'Empire Sith est prêt à frapper, la Flotte est envoyée dans le Bras de Tingel et lance son invasion. La République est totalement prise au dépourvu et le Sénat s'enlise dans des débats sans fin ; les militaires et les Jedi reprennent alors les choses en main et utilisent des stratégies audacieuses qui finissent par payer et ralentissent l'offensive Sith. L'Empereur envoie alors les services secrets de l'Empire pour trouver un guerrier à leur botte qui pourrait prétendre au titre de Mandalore, une opération réussie puisque les Mandaloriens se réunissent à nouveau et font le Blocus de la Voie Hydienne qui menace la République. Celle-ci ne peut percer le Blocus sous peine d'affaiblir ses lignes face aux Sith et se retrouve rapidement en position de faiblesse ; c'est finalement une flottille de contrebandiers qui percera le Blocus et sauvera la République. Face à ce nouveau coup dur, l'Empereur propose un traité de Paix à ses ennemis ; la République accepte de négocier sur Alderaan où elle envoie de nombreuses forces, redoutant un piège. Mais c'est finalement Coruscant elle-même qui est attaqué, le Temple Jedi est pillé par Dark Malgus pendant que Dark Angral prend le Sénat en otage. La République est contrainte de signer le traité en sa défaveur (en 3653 av. BY) et la Galaxie se voit coupée en deux. Mais même si officiellement la paix est déclarée, ce n'est que le début d'une nouvelle guerre plus insidieuse qui commence : la Guerre Froide.

La Guerre Froide[20]Modifier

Après la signature du traité, l'Empereur se retire des affaires courantes et laisse le Conseil Noir gérer l'Empire. Celui-ci renforce son emprise sur les planètes conquises et se montre intraitable envers toute forme de résistance alors que, de son côté, la République panse ses plaies et entame la reconstruction de nombreux mondes. Même si les deux factions ont signé la paix, le conflit ne s'éteint pas, ainsi de nombreuses cellules de résistance à l'Empire sont appuyées par la République et des mouvements séparatistes sont supportés par les Impériaux ; parallèlement à ces conflits indirects, il y a de nombreux accrochages entre vaisseaux impériaux et républicains. Un des épisodes marquant la fragilité de la paix est celui de la trahison de l'Escouade du Chaos qui rejoint les Sith et qui menace les intérêts de la République ; même si les traitres sont finalement éliminés par le dernier des membres de l'escouade resté fidèle à la République, qui deviendra le nouveau Commandant de l'Escouade du Chaos, les relations diplomatiques entre l'Empire et le Sénat ne s'arrangent pas. Les tensions finissent par s'accélérer quand le fils de Dark Angral est tué par un jeune Jedi sur Coruscant. Le Seigneur Sith entame alors une croisade contre l'Ordre en retournant de nombreux projets militaires de la République contre elle. Pendant cette vendetta que l'Empire condamne officiellement, une planète entière d'un monde du Noyau, Uphrades, est ravagée et quand Angral se dirige vers Tython, bastion de l'Ordre, le jeune Jedi qui avait provoqué la colère du Sith se bat en duel contre celui-ci. Ainsi, celui que l'on allait appeler le Héros de Tython triompha contre Dark Angral et sauva l'Ordre Jedi. La Galaxie sent que la Guerre est de retour, les Sith atterrissent sur Taris alors en pleine reconstruction et incitent la République à briser le traité en les harcelant sur Quesh. C'est alors que, sous les ordres de Dark Vengean, membre du Conseil Noir, Dark Baras ordonne à son apprenti d'assassiner les généraux les plus talentueux de la République : la Paix vole alors en éclat et la Deuxième Grande Guerre galactique commence.

La Deuxième Grande Guerre galactique[21]Modifier

En 3642 av. BY la Guerre reprend, l'invasion de Taris est lancée alors que la libération des armureries de Balmorra s'effectue. C'est alors que la République apprend l'existence d'une prison impériale secrète et décide d'envoyer un groupe composé de Barsen'thor, du Héros de Tython, d'un contrebandier et de l'Escouade du Chaos, pour libérer le précieux prisonnier qui se révèle être Revan. L'ancien Jedi apprend alors à la République que trois cents auparavant, après sa rédemption, il recouvra peu à peu sa mémoire et il partit à la recherche de l'Empire Sith pour éliminer l'Empereur, malheureusement il fut trahit par un allié de circonstance et fut capturé par l'Empereur qui le maintenu en vie pour avoir accès à ses visions par le biais du Côté Lumineux, cependant Revan profita de ce lien pour entrer dans l'esprit de l'Empereur et le persuada de proposer la paix qui allait mener au traité de Coruscant. Revan retrouve alors une ancienne usine Rakata qui complétait autrefois la Forge Stellaire et tente de l'utiliser contre l'Empire, le Conseil Noir envoie un groupe d'intervention composé de l'apprenti implacable de Baras, de l'inquisiteur sith ex-apprenti de Dark Zash alors en pleine ascension, d'Opérateur 9 le meilleur agent des Services Secrets Impériaux et du Chasseur de Prime récent vainqueur de la Grande Traque. Revan encore affaibli par sa longue détention livrera sa dernière bataille contre ses quatre adversaires qui triompheront.

Les Impériaux s'attaquent alors, en plus de quelques escarmouches, aux Mondes du Noyau et principalement à Corellia. Pourtant l'Empire ne profite pas totalement de sa position de force et les Sith se préoccupent plus de s'élever dans la hiérarchie que de gagner la Guerre. Ainsi l'inquisiteur sith et Dark Thanaton utilisent leurs troupes l'un contre l'autre et finissent leur querelle devant le reste du Conseil Noir dont fait partie Thanaton qui finit vaincu, l'inquisiteur sith devient alors Dark Nox membre du Conseil Noir.

L'Ordre Jedi se prépare alors à une mission folle : capturer l'Empereur Sith. Après avoir préparé minutieusement leur opération et trouvé la forteresse du Seigneur Noir, un groupe de Jedi comportant le Héros de Tython, Leeha Narezz, Warren Sedoru et Tol Braga s'infiltre sur la Station et fait face à l'Empereur qui les défait sans la moindre difficulté. Dark Vitiate utilise ses redoutables pouvoirs pour briser la volonté des Jedi, imposer la sienne et les envoie en conquérants face à la République ; seul le Héros de Tython se libère de son emprise et trouve alors un allié inattendu : Scourge, celui qui ne répond qu'à l'Empereur, la Furie de l'Empereur. En effet celui-ci lui explique que Vitiate est une menace pour la Galaxie entière, alors que la Guerre de l'Hyperespace se terminait il y a bien longtemps, l'Empereur avait utilisé un rituel et détruit tout vie sur une planète pour devenir immortel, et il comptait maintenant utiliser à nouveau ce rituel à l'échelle de la Galaxie.

D'un autre côté Dark Baras trahit son ancien maître pour prendre sa place au Conseil Noir et tente en vain d'éliminer son apprenti qui devient trop puissant à son goût, il mène alors l'Empereur en quête de pouvoir sur une fausse piste sur Voss où il finit emprisonné par une ancienne puissance, Baras en profite pour se faire passer pour la Voix de l'Empereur, le corps qu'habite l'Empereur pour dicter ses ordres. Cependant son ancien apprenti est recruté par la Main de l'Empereur, le cercle intime de Vitiate, qui le nomme Furie de l'Empereur (Dark Scourge ayant fait défection) et le charge de libérer la vraie Voix de l'Empereur sur Voss et de tuer Baras, une tâche qu'il accomplira avec brio.

L'Empereur, libre à nouveau, compte se servir de la guerre pour commettre le génocide nécessaire à l'accomplissement du rituel, il tente donc de faire détruire la planète Belsavis et d'utiliser une sombre puissance sur Voss tout en canalisant son rituel qui requiert toute son énergie. Le Héros de Tython met en échec tous ses plans et décide d'attaquer à nouveau l'Empereur en personne, il se rend donc sur Dromund Kaas et affronte Dark Vitiate dans un grand duel, mais l'Empereur est affaibli par son emprisonnement sur Voss et son rituel raté, la Voix de l'Empereur meurt et les Jedi pensent l'Empereur vaincu. Pourtant Vitiate n'est pas mort et intègre un nouveau corps, une nouvelle Voix de l'Empereur, mais reste trop affaibli pour se montrer au grand jour.

Alors que la bataille de Corellia est perdue pour les Sith, le Conseil Noir perd le contact avec l'Empereur et voit leur rêve de victoire imminente sur la République s'évanouir. La République est sauvée mais l'Empire semble encore avoir l'avantage, et c'est une trahison dans leurs rangs qui va rétablir la balance : Dark Malgus le Seigneur Sith qui dirige la Flotte décide de créer son propre Empire après la mort de l'Empereur en critiquant certaines traditions Sith qui empêchent selon lui la victoire des Sith. La Furie de l'Empereur et Dark Nox rassemblent alors le même groupe qui a terrassé Revan pour tuer Malgus et mettre fin à ce mouvement séparatiste, ils obtiennent la victoire mais les Sith sont alors dans une position difficile : ils se retrouvent sans chef et toutes ces trahisons ont mis leur flotte au même niveau que celle de la République…

Les Clans SithModifier

La fin de l'Empire marque le début de l'âge sombre des Sith, les survivants s'exilent aux quatre coins de la Galaxie et se rassemblent en clan pour préserver leurs traditions. Traqués par les Jedi et contraints à se cacher, la peur et le respect autrefois inspirés par les Sith s'éteignent. Pendant leur lent déclin certains Sith s'illustrent en menant une croisade contre les Jedi, ainsi des noms comme Dark Désolous ou Dark Phobos posent leur empreinte dans l'histoire, mais leur combat fait figure de baroud d'honneur devant la fin programmé de l'héritage Sith. La République pense alors que les Clans Sith ne représentent plus la moindre menace pour la Galaxie, pendant plus de mille cinq cents ans personne ne s'occupe plus des Sith. Mais en 2000 av. BY un Jedi avide de connaissances Phanius quitte l'Ordre pour embrasser les savoirs interdits et sombre rapidement du Côté Obscur. Désireux de ressusciter l'Empire Sith, il prend le nom de Dark Ruin et part unir les clans Sith sous sa bannière : un nouveau Seigneur Noir s'élève, les Nouveaux Sith sont nés.

Les Nouvelles Guerres SithModifier

Sous le règne de Dark Ruin les Nouveaux Sith se remettent en marche et lancent leur Guerre contre la République. Même si le Seigneur Noir meurt très tôt dans ce conflit, trahi par ses acolytes, le mal est fait et les Nouveaux Sith restent unis et tiennent tête à la République. Les Nouvelles Guerres Sith se ponctuent ainsi de périodes de paix et conflits sanglants, et pendant près de mille ans les Nouveaux Sith gagnent peu à peu du terrain. Pendant cette guerre de grands Seigneurs Noirs sont à l'origine de l'expansion des Sith. Ainsi, en 1750 av. BY, Dark Underlord mène un groupe d'élite Sith, les Chevaliers Noirs, contre les Jedi. Plus tard c'est Dark Rivan qui redonne de l'ampleur au conflit, et, en 1250 av. BY, Belia Darzu, Dame Noir des Sith, crée une armée de Technobeasts pour faciliter l'effort de Guerre. Si chacun de ces Seigneurs Noirs finissent par périr, après 900 ans de conflit les Sith occupent tout de même les deux tiers de la Galaxie mais leur avancée leur a coûté cher et les luttes internes gangrènent les Nouveaux Sith.

C'est à ce moment qu'un maître Jedi Skere Kaan tombe du Côté Obscur et rallie les nombreux Seigneur Sith en fondant la Confrérie des Ténèbres qui prône l'égalité entre les Seigneur Sith. En très peu de temps les Nouveaux Sith se rassemblent tous dans la Confrérie des Ténèbres, certains que leur nouvelle règle les empêchera de faire les mêmes erreurs de division qui leur avaient toujours couté la victoire. Kaan, qui dirige en fait la Confrérie, abolit le titre de Dark, symbole des anciennes traditions Sith et de l'affirmation du pouvoir sans partage. La Confrérie relance alors sa Guerre contre la République, certain que la victoire totale est proche ; face à la menace les Jedi forment l'Armée de Lumière composée uniquement de Jedi et dirigée par le Général Hoth et le conflit galactique se centralise sur Ruusan où la Confrérie fait face à l'Armée de Lumière.

Pendant ce temps un Sith en pleine formation sur Korriban, Bane, étudie les anciens textes Sith en parallèle de son entraînement martial avec le maître bretteur lui-même et son initiation aux pouvoirs du Côté Obscur par Gittany, une Jedi déchue. Bane prend alors conscience de l'hérésie promue par le Seigneur Kaan et son mythe égalitariste, après être devenu l'élève le plus talentueux de l'Académie il décide de suivre sa propre voie en s'inspirant des Seigneurs Sith ancestraux, persuadé que Kaan mène les Sith à la ruine en reniant l'essence même du Côté Obscur : il prend alors le nom de Dark Bane. Sur Ruusan, les prédictions de Bane commencent à se réaliser, et le conflit s'éternise alors que les partisans des Sith reculent partout ailleurs dans la Galaxie, Kaan appelle alors l'ensemble des Sith, qu'ils aient fini leur formation ou non, à venir sur Ruusan qui décidera de l'issue de la Guerre. De son côté Dark Bane arrive à Lehon où il étudie auprès de l'ancien Holocron que Dark Revan avait laissé alors qu'il était encore Seigneur Noir, c'est là qu'il décida de créer la Règle des Deux : un maître, un apprenti, un pour rechercher le pouvoir, l'autre pour l'incarner. Après avoir affronté son ancien instructeur venu l'assassiner sous les ordres de Kaan, Dark Bane décide alors de se débarrasser des hérétiques de la Confrérie des Ténèbres, il arrive sur Ruusan et fait mine de rejoindre leur cause en offrant à Kaan les secrets du rituel de Bombe Psychique, un rituel qui détruirait tous les êtres sensibles à la Force sur un grand rayon mais préservant les membres du rituel s'ils étaient assez fort. Après la dernière Bataille de Ruusan qui met les Sith en déroute, Kaan n'a plus le choix et emmène tous les Sith dans les cavernes pour préparer le sombre rituel, le Général Hoth lance l'évacuation de la planète et rassemble alors assez de Jedi pour s'assurer que les Sith lâchent leur bombe dans les cavernes. Kaan et ses fidèles libèrent la bombe et leurs esprits ainsi que ceux des Jedi présents finissent enfermés dans une sorte de bulle de Force dans l'endroit qu'on appellera plus tard la Vallée des Jedi, alors que Dark Bane se réfugie loin des cavernes, unique Sith survivant dans la Galaxie. En 1000 av. BY La République est victorieuse et les Jedi pensent alors les Siths totalement détruits et disparus à jamais.

La Règle de DeuxModifier

Dark Bane, héritier des Sith, crée l'Ordre Sith sous la Règle des Deux, l'apprenti devant tuer son maître une fois qu'il le surpasse en se drapant du titre de Seigneur Noir des Sith et en prenant un apprenti à son tour. Sur Ruusan, Bane rencontre une petite fille puissante dans la Force qu'il prend comme apprentie et nomme Dark Zannah. Au fil des ans, il la forme dans les voies du Côté Obscur et lui apprend le nouveau crédo de l'Ordre, basé sur le secret, le mensonge et la trahison. Le duo met alors en place un réseau d'espions dans la Galaxie pour instiller l'Ombre dans la République et profiter de la moindre opportunité. Ils rassemblent toutes les connaissances du Côté Obscur disponibles qui connaîtra son apogée quand Dark Bane retrouve l'Holocron de Dark Andeddu et le secret du transfert d'Essence qui permet de transférer son esprit d'un corps à un autre. Dark Zannah finit par défier son maître, et après avoir vaincu son maître en duel, elle devient Dame Noire des Sith et prend Dark Cognus comme apprentie. La lignée se poursuit alors durant des siècles, et les Sith deviennent à chaque génération plus puissants, alors que les Jedi s'affaiblissent en s'accrochant à la République qui décline en l'absence de conflit et avec l'aide des Sith[22]. Pourtant, alors que Dark Gravid est Seigneur Noir des Sith, en 450 av.BY, il renie le Côté Obscur et tente de se débarrasser des connaissances Sith, son apprenti assassine alors son maître mais plusieurs secrets comme le transfert d'Essence sont perdus. Les générations qui suivirent se concentrent alors sur l'expansion de leur réseau d'influence au niveau politique et financier, et la République sombre dans la corruption.

En 67 av.BY, Dark Plagueis devient Seigneur Noir des Sith après avoir tué son maître Dark Tenebrous.Il étend ses recherches sur l'immortalité et sur la Force en étudiant les midi-chloriens. Parallèlement, il étend son empire financier puisqu'il est un membre éminent du Clan Bancaire. Il prend alors un jeune noble Naboo, Palpatine, comme apprenti et le nomme Dark Sidious.

Finalement, ils se permettent de former un troisième Sith, Dark Maul, qui se charge des missions sur le terrain. Sidious devient Chancelier en 32 av.BY, où les Sith se montrent au grand jour avec la disparition de Dark Maul, cette ascension se situant après le Blocus de Naboo, orchestrée de toute part par les Sith pour favoriser l'élection de Palpatine. Sidious assassine alors Plagueis durant son sommeil devenant Seigneur Noir des Sith, et prend alors le Comte Dooku comme apprenti sous le nom de Dark Tyranus[23]. Il provoque alors la Guerre des Clones en faisant diriger un mouvement séparatiste par Dooku, et en passant commande d'une armée de clones pour la République sous le nom du défunt Maitre Jedi Sifo-Dyas. Ensuite, il sacrifie Dooku et fait croire aux clones et Anakin Skywalker que les Jedi sont des traîtres. Ainsi, Sidious élimine ses opposants et forme un Empire qui durera 25 ans.

Le Nouvel Ordre SithModifier

En 130 ap. BY, des guerriers se proclament « Nouvel Ordre Sith ». Menés par Dark Krayt, ils s'allient à l'Empire renaissant pour vaincre l'Alliance galactique (gouvernement dominant la plus grande partie de la galaxie).

Cet Ordre a remplacé la règle des Deux par la règle d'Un : il n'y a qu'un seul Ordre Sith, et tous les Sith lui vouent allégeance. La nouvelle solution pour éviter les conflits est donc que tous les Sith renoncent à leur personnalité pour n'obéir qu'à l'Ordre, et en pratique à Dark Krayt. L'avantage évident est que les Sith disposent cette fois d'une armée massive, suffisante pour attaquer frontalement leurs ennemis, au lieu de s'appuyer sur des stratégies comme celle de Palpatine. Du point de vue de Cade Skywalker, la faiblesse de cette doctrine est que l'Ordre Sith pourrait se retrouver tout à fait sans repère simplement en tuant son chef. À noter que malgré leur grand nombre, les Sith de ce nouvel ordre ont tous le titre de « Seigneur Sith » et un nom avec le préfixe « Dark ».

Liste de SithModifier

Univers officielModifier

Article détaillé : Univers officiel de Star Wars.

L'univers officiel de Star Wars ne cite ou ne met en scène que six Sith : Bane, Maul, Plagueis, Sidious, Tyranus et Vador. Tous les utilisateurs du côté obscur de la Force ou possesseurs d'un sabre laser à lame rouge comme les Jedi noirs (Asajj Ventress, Savage Opress), les Inquisiteurs de l'Empire galactique ou les membres du Premier Ordre (Suprême Leader Snoke, Kylo Ren, Chevaliers de Ren) ne sont pas forcément des Sith. Usuellement, les Sith possèdent le titre de Dark (Darth en version originale).

Titre Nom Dates Maître Apprenti(s) Mort Apparition(s)
Dark Bane Dessel 1026 av. BY - 980 av. BY (46 ans) Inconnu Inconnu Inconnue Série The Clone Wars
Dark Plagueis Hego Damask 164 av. BY - 32 av. BY (132 ans) Inconnu Dark Sidious Tué par Dark Sidious Mentionné dans l'épisode III
Dark Tyranus Dooku 102 av. BY - 19 av. BY (83 ans) Dark Sidious Asajj Ventress

Le Général Grievous

Tué par Anakin Skywalker Épisodes II, III et The Clone Wars, série The Clone Wars
Dark Sidious Sheev Palpatine 82 av. BY - 4 ap. BY (86 ans) Dark Plagueis Dark Maul
Dark Tyranus
Dark Vador
Tué par Dark Vador. Épisodes I, II, III, V, VI et The Clone Wars, série The Clone Wars
Dark Maul Inconnu 54 av. BY - 2 av. BY (52 ans) Dark Sidious Savage Opress Tué par Obi-Wan Kenobi Épisode I, séries The Clone Wars et Rebels, Solo: A Star Wars Story
Dark Vador Anakin Skywalker 42 av. BY - 4 ap. BY (46 ans) Dark Sidious L'Inquisiteur
Le 5e Frère
La 7e Sœur
Le 8e Frère
Tué par Dark Sidious Épisodes III, IV, V, VI, Rogue One, série Rebels

Notes et référencesModifier

  1. Le mot est invariable, et la majuscule est obligatoire.
  2. a b et c Terry Brooks, Star Wars, Épisode I : La Menace Fantôme, Pocket, (ISBN 978-2-266-26219-4), Pages 151 et 152
  3. a et b George LUCAS, Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith (film, 2005)
  4. George LUCAS, Star Wars, Épisode I : La Menace Fantôme (film, 1999)
  5. George LUCAS, Star Wars, Épisode II : L'Attaque des Clones (film, 2002)
  6. George LUCAS, Star Wars: The Clone Wars (série d'animation)
  7. George LUCAS, Star Wars, Épisode IV : Un Nouvel Espoir
  8. Irwin KERSCHNER, Star Wars, Épisode V : L'Empire contre-attaque (film)
  9. Richard Marquand, Star Wars, Épisode VI : Le Retour du Jedi (film)
  10. J.J. Abrams, Star Wars, Épisode VII : Le Réveil de la Force (film, 2015)
  11. Rian JOHNSON, Star Wars, Épisode VIII : Les Derniers Jedi (film, 2017)
  12. La Légende de Jedi, tome 1.
  13. La Légende de Jedi, tome 1 et 2.
  14. http://www.swtor.com/fr/holonet/galactic-history
  15. La Légende de Jedi, tome 3 et 4.
  16. La Légende de Jedi, tome 4 et 5.
  17. http://www.swtor.com/fr/holonet/galactic-history et Knight Of the Old Republic
  18. Knight Of the Old Republic et Knight of the Old Republic II : The Sith Lord
  19. The Old Republic et http://www.swtor.com/fr/holonet/galactic-history
  20. The Old Republic http://www.swtor.com/fr/holonet/galactic-history
  21. The Old Republic, http://www.swtor.com/fr/holonet/galactic-history et Knight Of the Old Republic et The Old Republic : Revan
  22. Dark Bane : La Règle des Deux et Dark Bane : La dynastie du Mal
  23. Dark Plagueis