Ouvrir le menu principal
Sites & Cités remarquables de France

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Patrimoine, architecture, urbanisme
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 2000
Identité
Siège Drapeau de la France Bordeaux
Président Martin Malvy, ancien président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, ancien ministre
Trésorier Gérard Duclos
Membres 260 villes et territoires
Site web http://www.sites-cites.fr/

Sites & Cités remarquables de France - L'Association des Villes et Pays d'art et d'histoire et des Sites patrimoniaux (Jusqu'en 2016 : Association nationale des villes et pays d'art et d'histoire et des villes à secteurs sauvegardés et protégés - ANVPAH & VSSP ) réunit aujourd’hui 260 villes et territoires porteurs d’un label Villes et pays d'art et d'histoire ou classés Site patrimonial remarquable (ancien secteur sauvegardé ou ZPPAUP et AVAP), qui souhaitent partager leurs interrogations et leurs expériences sur les politiques de protection et de valorisation du patrimoine.

Sommaire

Objectifs et orientationsModifier

Les nombreux défis qu’elles ont à relever font des collectivités un terrain privilégié de l’innovation sociale et politique, pour mettre en œuvre des projets planifiés et ambitieux pour le cadre de vie. Au travers de ses membres, Sites & cités remarquables de France mobilise un réseau de compétences en matière de restauration, réglementation, formation des professionnels, recherches, sensibilisation des publics. Sites & cités remarquables de France travaille avec différents ministères, le Sénat et l’Assemblée nationale, pour faire évoluer le cadre législatif, juridique et financier de la protection et de la valorisation du patrimoine, de l’architecture et de l’urbanisme.

Ainsi, Sites & cités remarquables de France a pour objectifs, au niveau national et international, de :

  • mettre en réseau les compétences de tous les acteurs du patrimoine, élus et techniciens et favoriser les coopérations
  • développer la connaissance mutuelle et les échanges entre les villes et territoires
  • contribuer à la définition d’une économie d’ensemble de la ville ou du territoire et du patrimoine
  • participer à l’évolution du cadre législatif, des outils de la protection et de la valorisation du patrimoine
  • accompagner villes et territoires dans la mise en œuvre de leur politique patrimoniale
  • mobiliser les acteurs, élus et techniciens autour de la conservation, de la restauration et de la mise en valeur du patrimoine, notamment en structurant le dialogue avec les instances nationales et en assurant une veille sur l’actualité du patrimoine

Un réseau nationalModifier

Villes et pays d'art et d'histoire

Fin 2016, 186 villes et pays ont signé une convention avec le ministère de la Culture et de la Communication pour développer une démarche de connaissance approfondie de leur territoire, de mise en valeur de leur patrimoine et de sensibilisation des publics (habitants, public jeune, touristes). Elles ont recours à un personnel qualifié : animateur de l’architecture et du patrimoine, guides conférenciers.

Sites patrimoniaux remarquables

Créés par la loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine (loi LCAP) promulguée le 7 juillet 2016, les sites patrimoniaux remarquables concernent les villes, villages ou quartiers ainsi que leurs paysages et espaces ruraux dont la conservation, la restauration, la réhabilitation ou la mise en valeur présente, au point de vue historique, architectural, archéologique, artistique ou paysager, un intérêt public. 

Ils sont dotés d’un plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) et/ou d’un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine (PVAP).

Les secteurs sauvegardés, ZPPAUP, AVAP, deviennent automatiquement des sites patrimoniaux remarquables et conservent leurs règlements. Les ZPPAUP et les AVAP peuvent être modifiées. En cas de révision elles doivent être transformées en PSMV et/ou en PVAP.

Plan de sauvegarde et de mise en valeur

André Malraux crée en 1962 les secteurs sauvegardés dotés d’un règlement : le PSMV qui fixe les conditions de conservation, de protection, de transformation, d’évolution des immeubles et des espaces. C’est une démarche d'urbanisme qualitatif dont l'objectif est autant de conserver le cadre urbain et l'architecture ancienne que d'en permettre l'évolution harmonieuse au regard des fonctions urbaines contemporaines et en relation avec l'ensemble de la ville. Élaborés conjointement par l’État et la collectivité, il en existe 111 en 2016.

Plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine

Servitude d’utilité publique pilotée par la collectivité, avec l’assistance technique et financière de l’État, le PVAP identifie les immeubles, espaces publics, monuments, sites, cours, jardins, plantations et mobiliers urbains à protéger et à conserver, à mettre en valeur ou à requalifier pour des motifs d'ordre culturel, historique ou architectural. Il fixe les prescriptions permettant d'assurer leur conservation ou leur restauration, de promouvoir la mise en valeur durable de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage, de l’histoire, de l’archéologie…

Actions internationalesModifier

Sites & Cités remarquables de France propose aux collectivités territoriales de créer ou renforcer des partenariats avec des villes des pays d’Europe de l’Est, mais également au Mali, en Inde, au Liban et en Amérique latine et d’intégrer des programmes transnationaux, sur les problématiques liées au patrimoine comme outil de développement. Elle participe au niveau européen à la mise en place d’un réseau de villes et territoires soucieux de renforcer leur identité et de se développer en s’appuyant sur la diversité de leurs patrimoines dans une démarche de qualité.

Ainsi elle travaille sur la gouvernance urbaine, la restauration du patrimoine architectural et urbain, la revitalisation de métiers, l’essor du tourisme culturel, la création de maisons du patrimoine, la sensibilisation des publics, l’échange de méthodes et de pratiques.

Sites & Cités remarquables de France a pour mission de :

  • accompagner les collectivités et développer les coopérations décentralisées sur le thème du patrimoine
  • mettre en réseau les collectivités, pour qu’elles ne soient pas isolées dans leur démarche et qu’elles travaillent en complémentarité
  • organiser des rencontres et des formations
  • développer des échanges entre tous les niveaux de gouvernance
  • proposer des expertises et des diagnostics
  • monter des projets et programmes pour la revitalisation sociale et économique des territoires à partir du patrimoine
  • échanger avec des réseaux nationaux de villes

AnnexesModifier