Ouvrir le menu principal
Siphonophorae
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification selon WoRMS
Règne Animalia
Embranchement Cnidaria
Sous-embr. Medusozoa
Classe Hydrozoa
Sous-classe Leptolinae

Ordre

Siphonophorae
Eschscholtz, 1829

Synonymes

Siphonophora Eschscholtz (attention il existe aussi un genre d'insectes du même nom)

Les siphonophores (Siphonophorae, du grec ancien, siphōn, tube et pherein, porter, transporter) forment un ordre d'organismes zooplanctoniques de l'embranchement des cnidaires qui vivent en colonies pouvant atteindre une quarantaine de mètres de long.

Sommaire

Description et caractéristiquesModifier

Ces cnidaires des eaux chaudes sont composés de milliers d'individus, qui vivent en colonie arrangée en chaîne, chacun des membres étant morphologiquement et fonctionnellement spécialisé dans une des différentes tâches nécessaires : chasse, digestion, flottabilité, défense[1]. Les scientifiques le considèrent donc comme un superorganisme unique.

Il existe quatre types d'individus spécialisés : le flotteur (pneumatophore), ceux aidant à la locomotion (cloches natatoires), à la nutrition (cloche de chasse, possédant des filaments urticants), ainsi qu'à la reproduction. La plupart des siphonophores sont bioluminescents, ce qui leur permet d'attirer leurs proies : poissons et crustacés, entre autres. Ils possèdent des nématocystes extrêmement urticants permettant de se protéger et de capturer massivement des petites proies planctoniques et nectoniques. Certaines espèces de grandes profondeurs pourraient atteindre de grandes dimensions et vivre plus d'un siècle.

De nombreuses espèces sont abyssales, mais certaines comme la physalie ont leur flotteur émergé. Suivant les espèces, elles peuvent vivre en bancs ou de manière extrêmement dispersée.

Liste des sous-ordresModifier

 
Galère portugaise (Physalia physalis)

La classification des siphonophores est assez variable en fonction des sources. En voici quelques possibilités :

Selon World Register of Marine Species (13 avril 2016)[2] :

Selon ITIS[3] :

Selon ADW[4] :

Selon CoL[5] :



AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Références taxinomiquesModifier

RéférencesModifier