Sinus sphénoïdal

un des sinus de la face
Sinus sphénoïdal
Gray856.png
Paroi latérale de la cavité nasale ; les trois cornets nasaux ont été enlevés. (Le sinus sphénoïdal est visible en haut et à droite, dans un cercle noir)
Détails
Élément de
Innervation
Identifiants
Nom latin
Sinus sphenoidalisVoir et modifier les données sur Wikidata
MeSH
D013101Voir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A06.1.03.003, A02.1.05.016Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
600Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
54683Voir et modifier les données sur Wikidata

Le sinus sphénoïdal ou le sinus sphénoïde est l'un des quatre sinus paranasaux appariés, il est contenu dans le corps de l'os sphénoïde. Les sinus sphénoïdes varient en taille et en forme, et en raison du déplacement latéral du septum intermédiaire (la cloison séparant les deux sinus droit et gauche), ils sont rarement symétriques. Ils ne peuvent pas être palpés lors d'un examen extra-oral[1].

Le nez et les cavités nasales (le sinus sphénoïdal est légendé en haut et à droite)
Les sinus paranasaux


Structure anatomiqueModifier

Lorsqu'ils sont exceptionnellement grands, les sinus sphénoïdes peuvent s'étendre vers les racines des processus ptérygoïdes ou les grandes ailes de l'os sphénoïde, et peuvent envahir la partie basilaire de l'os occipital.

Chaque sinus débouche dans le toit de la cavité nasale via des ouvertures sur la paroi postérieure du récessus sphéno-ethmoïdal (en) directement au-dessus de la choane. Les ouvertures sont situées haut sur les parois antérieures des sinus[2].

DimensionsModifier

Leurs mesures moyennes sont comme suit :

  • la hauteur verticale, 2,2 cm ;
  • la largeur transversale, 2 cm ;
  • la profondeur antéro-postérieure, 2,2 cm.

Rapports anatomiquesModifier

Le sinus sphénoïdal a des rapports avec plusieurs structures importantes :

InnervationModifier

La membrane muqueuse reçoit de l'innervation sensorielle par des nerfs ethmoïdaux postérieurs (en) (branche du nerf ophtalmique) et des fibres parasympathiques postganglionnaires du nerf facial qui se synapsent au niveau du ganglion ptérygopalatin qui contrôle la sécrétion de mucus.

DéveloppementModifier

Les sinus sphénoïdes ne sont pas présents à la naissance, ils se développent lentement avec la croissance du crâne. Après la puberté, les sinus finissent leur développement[2].

Importance cliniqueModifier

Une complication potentielle de la sinusite sphénoïdale est la thrombose du sinus caverneux (en).

Si une tumeur à croissance rapide érode le plancher du sinus, le nerf du canal ptérygoïdien (appelé également nerf vidien en ancienne nomenclature) pourrait être en danger.

Si la tumeur s'étend latéralement, le sinus caverneux et tous les nerfs qu'il contient pourraient être en danger. Une intervention chirurgicale endonasale appelée sphénoïdotomie peut être réalisée pour agrandir le sinus sphénoïde, généralement afin de le drainer[3].

Utilisation en neurochirurgieModifier

Étant donné que seulement des minces tablettes osseuses séparent les sinus sphénoïdaux des cavités nasales en bas et de la fosse hypophysaire en haut, la glande pituitaire peut être approchée chirurgicalement par le toit des cavités nasales en passant d'abord par la face antéro-inférieure de l'os sphénoïde et à l'intérieur des sinus, puis l'entrée par le haut de l'os sphénoïde dans la fosse hypophysaire (la selle turcique).

Notes et référencesModifier

Cet article comprend du texte dans le domaine public issu de la 20e édition de Gray's Anatomy (1918).

  1. Illustrated Anatomy of the Head and Neck, Fehrenbach and Herring, Elsevier, 2012, page 64
  2. a et b Human Anatomy, Jacob, Elsevier, 2008, page 211
  3. Z Kozłowski, M Mazerant, W Skóra et K Dabrowska, « [Sphenoidotomy--the treatment of patients with isolated sphenoid sinus diseases]. », Otolaryngologia Polska = the Polish Otolaryngology, vol. 62, no 5,‎ , p. 582–6 (PMID 19004262, DOI 10.1016/S0030-6657(08)70319-6)

Liens externesModifier