Sinus frontal

Les sinus frontaux sont l'une des quatre paires de sinus paranasaux situés derrière les arcades sourcilières. Les sinus sont des espaces aériens tapissés par la muqueuse dans les os de la face et du crâne. Chacun débouche dans la partie antérieure du méat nasal moyen correspondant à travers le canal frontonasal qui traverse la partie antérieure du labyrinthe de l'ethmoïde.

Sinus frontal
Gray1199 en.svg
Contour des os de la face montrant la position des sinus pneumatiques, le sinus frontal est montré en vert.
Illu nose nasal cavities.jpg
Le nez et les cavités nasales.
Détails
Type
Chiral anatomical space type (d), classe d'entité anatomique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Système
Vascularisation
Innervation
Identifiants
Nom latin
sinus frontales
MeSH
D005626Voir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A06.1.03.004, A02.1.03.029Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
3179Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
57417Voir et modifier les données sur Wikidata

Structure anatomiqueModifier

 
Sinus Frontal

Les sinus frontaux sont rarement symétriques et le septum (la cloison séparant les deux sinus droit et gauche) entre eux dévie fréquemment vers l'un des côtés de la ligne médiane.

DimensionsModifier

Leurs mesures moyennes sont comme suit :

  • La hauteur : 28 mm,
  • La largeur : 24 mm,
  • La profondeur : 20 mm,
  • Créant un espace de 6-7 ml[1].

Innervation et vascularisationModifier

La membrane muqueuse de ce sinus est innervée par le nerf supra-orbitaire (en), qui transporte les fibres nerveuses parasympathiques postganglionnaires pour la sécrétion du mucus venant du nerf ophtalmique, et elle est irriguée par l'artère supra-orbitaire et l'artère ethmoïdale antérieure.

DéveloppementModifier

Les sinus frontaux sont absents à la naissance, mais ils sont généralement bien développés et fonctionnels entre la sixième et la huitième année, bien qu'ils continuent à croître plus lentement jusqu'à atteindre leur taille maximale après la puberté[2]. C'est d'ailleurs la raison pourquoi de nombreux enfants subissent une augmentation soudaine de la production de mucus à cet âge et apprennent à réagir en conséquence. L'os frontal est membraneux à la naissance et la région des sinus est occupée par un récessus en développement jusqu'à ce que le développement corporel s'accélère et que les os commencent à s'ossifier à l'âge de deux ans. Par conséquent, cette structure n'apparaît pas sur les radiographies avant cette âge. Le développement des sinus commence dans l'utérus, les sinus maxillaires et ethmoïdaux sont présents dès la naissance, les sinus sphénoïdaux sont également présents à la naissance mais sont très petits. Environ 5% des personnes ont des sinus frontaux absents[3].

FonctionModifier

Par sa production abondante de mucus, le sinus est un élément essentiel de la défense immunitaire/filtration de l'air réalisée par le nez. Les muqueuses nasales et sinusales sont ciliées et elles déplacent le mucus vers les choanes et enfin vers l'estomac. Les couches supérieures épaisses du mucus nasal piègent les bactéries et les petites particules dans des tissus abondamment pourvus de cellules immunitaires, d'anticorps et de protéines antibactériennes.

Importance cliniqueModifier

InfectionsModifier

L'infection du sinus frontal provoquant une sinusite peut entraîner de graves complications, car il se trouve à proximité de l'orbite et de la cavité crânienne : cellulite orbitaire, abcès épidural et sous-dural, méningite[2].

FracturesModifier

Les fractures du sinus frontal surviennent à la suite d'un traumatisme subi par la partie de l'os frontal qui recouvre le sinus, souvent à la suite d'accidents de la voie publique et de chutes. La caractéristique d'une fracture du sinus frontal est une dépression frontale dans la table antérieure de l'os. De plus, une fuite de liquide clair du nez peut indiquer que des fractures de la table postérieure se sont déchirées vers la dure-mère, créant une fuite de liquide céphalo-rachidien (LCR)[4].

Reconstruction esthétiqueModifier

Dans le cas de la chirurgie de féminisation faciale, des modifications du sinus frontal peuvent être apportées pour rendre le visage plus féminin, en plus d'adoucir les bords orbitaires. Les opérations du front pour la féminisation ont été décrites pour la première fois par Dr. Douglas Ousterhout dans les années 1980.

Notes et référencesModifier

Cet article comprend du texte dans le domaine public issu de la 20e édition de Gray's Anatomy (1918).

  1. University of Texas Medical Branch
  2. a et b Human Anatomy, Jacobs, Elsevier, 2008, page 210
  3. « The University of Texas Medical Branch, Department of Otolaryngology/Head and Neck Surgery » [archive du ] (consulté le )
  4. Anthony Echo, Jared Troy et Larry Hollier, « Frontal Sinus Fractures », Seminars in Plastic Surgery, vol. 24, no 4,‎ , p. 375–382 (PMID 22550461, PMCID 3324222, DOI 10.1055/s-0030-1269766)

Liens externesModifier