Sinikka Sipilä

Sinikka Sipilä est une bibliothécaire finlandaise, présidente de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques - IFLA [1] – supervisant la pétition mondiale Déclaration de Lyon reliant les associations de bibliothécaires et bibliothécaires avec les priorités des objectifs de développement durable des Nations Unies. Sipila a été présidente élue de l'IFLA 2011 – 2013 et membre du conseil d'administration de 2007 – 2011 et a occupé le poste de secrétaire générale de la Finnish Library Association [2] 1997 – 2015.

Sinikka Sipilä
Image dans Infobox.
Fonction
Présidente de la IFLA (d)
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

JeunesseModifier

Sipilä a étudié à l'Université de Tampere pour obtenir un Master en sciences sociales, bibliothéconomie et informatique.

CarrièreModifier

Sipilä a travaillé comme bibliothécaire à la bibliothèque de la ville de Hämeenlinna [3] et à l'Université de Tampere et plus tard en tant que gestionnaire de la coopération en matière de bibliothèques avec des pays comme la Tanzanie, les Philippines, l'Afrique du Sud, la Namibie, le Sénégal et le Ghana et a représenté le domaine de la bibliothèque finlandaise au niveau mondial. Sommet sur la société de l'information - SMSI [4] .

Association des bibliothèques finlandaisesModifier

Sipilä a occupé le poste de secrétaire générale de l'Association des bibliothèques de Finlande – [2] et a été co-présidente du Congrès mondial des bibliothèques et de l'information 2012 à Helsinki [5],[3].

La Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèquesModifier

Sipilä a occupé de nombreux rôles de comité pour la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA), y compris membre du comité permanent et présidente de la section de gestion des associations de bibliothèques (MLAS); Délégation de l'IFLA au Sommet mondial des Nations Unies sur la société de l'information (SMSI); sur le conseil d'administration de l'IFLA 2007-2013; et en tant que présidente de l'IFLA 2013-2015.[3]

 
Membre honoraire de l'IFLA, Sinikka Sipilä (au centre) avec le secrétaire général de l'IFLA, Gerald Leitner, et le président de l'IFLA, Glòria Pérez-Salmerón, à la Conférence mondiale sur la bibliothèque et l'information, Kuala Lumpur, 2018

En tant que présidente [6] de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques, Sipilä a choisi le thème Bibliothèques fortes, sociétés fortes [7] pour promouvoir l'égalité des chances et l'accès équitable à l'éducation et à la formation tout au long de la vie et pour promouvoir des citoyens informés du monde entier qui activement participer à leur communauté et promouvoir le développement durable, la croissance intellectuelle et économique ainsi que le bien-être général[8].

Pendant le mandat de Sipilä en tant que président de l'IFLA, le Programme des Nations Unies pour les objectifs de développement durable à l'horizon 2030 a commencé et l'IFLA a rejoint cette initiative [9]. Cela a encouragé toutes les bibliothèques du monde entier à viser les 17 objectifs en donnant accès à l'information à leurs communautés. Sipilä a représenté le domaine de la bibliothèque lors d'événements tels que la Conférence internationale Internet et les transformations socioculturelles dans la société de l'information [10]. Sipilä était présidente de l'IFLA lorsque la Déclaration de Lyon [11] été lancée et soutenue par plus de 600 institutions à travers le monde pour améliorer l'accès à l'information et le développement [12], sur la base de l'idée que l'accès à l'information est un pilier fondamental du développement durable. développement [13] .

Les réunions de son président ont eu lieu à Helsinki (2014) [14] et à Istanbul (2015) [15] et les sujets abordés étaient " Des bibliothèques fortes - Des sociétés fortes: impact des bibliothèques sur la société " pour la première et " L'art de transformer les bibliothèques "dans le second [16] .

Sipilä a terminé son mandat de présidente de l'IFLA en 2015 au Congrès mondial de l'information sur les bibliothèques au Cap [17] et a été remplacée par Donna Sheeder. Sipilä a souligné le rôle des bibliothèques dans la société, en particulier en Afrique, fondé sur la participation active, la liberté d'expression et l'accès à l'information, mentionné dans la Déclaration du Cap [18] . Elle a encouragé les associations de bibliothécaires et les bibliothécaires à chercher à être entendus par les politiciens et les décideurs, afin non seulement de montrer les avantages des bibliothèques à la société, mais comme élément clé pour aider à remplir leurs mandats de favoriser le développement communautaire [19] . Sinikka Sipilä a été nommée membre honoraire de l'IFLA en reconnaissance de ses services distingués à l'IFLA.[3]

RéférencesModifier

  1. « IFLA Presidents », IFLA (consulté le 2 octobre 2019)
  2. a et b « Finnish Library Association », In English - Suomen kirjastoseura (consulté le 14 janvier 2020)
  3. a b c et d IFLA, « Honorary Fellow Citation for Sinikka Sipilä », IFLA
  4. « Toiminnanjohtaja Sinikka Sipilästä kirjastoneuvos », Suomen kirjastoseura (consulté le 25 janvier 2020)
  5. Ruhanen, « Behind the scenes of the IFLA 2012 Helsinki Conference. », Signum,‎ (lire en ligne)
  6. Karhula, « Strong libraries = strong societies: democratizing access to knowledge through libraries. », Signum,‎ (lire en ligne)
  7. « Sinikka Sipilä (2013-2015) », IFLA (consulté le 14 janvier 2020)
  8. (en) Sipilä, « Strong libraries, strong societies », IFLA Journal, vol. 39, no 1,‎ , p. 79 (ISSN 0340-0352, DOI 10.1177/0340035213477061)
  9. (en-US) « IFLA President's Program Reunites Leaders », American Libraries Magazine (consulté le 24 janvier 2020)
  10. « International Conference Internet and the socio-cultural transformations in information society », UNESCO (consulté le 25 janvier 2020)
  11. Burnett, « The Lyon Declaration on Access to Information and Development », Presentations,‎ (lire en ligne)
  12. « Signatories | The Lyon Declaration », lyondeclaration.org (consulté le 25 janvier 2020)
  13. « L'accès à l'information "est un pilier essentiel du développement durable" », www.actualitte.com (consulté le 26 janvier 2020)
  14. (en-US) « IFLA President's Meeting 2014 », IFLA President's Meeting 2014, (consulté le 29 janvier 2020)
  15. « IFLA President's Meeting 2015 - Istanbul, TURKEY », meetings.ankos.org.tr (consulté le 29 janvier 2020)
  16. « IFLA -- Sinikka Sipilä (2013-2015) », www.ifla.org (consulté le 29 janvier 2020)
  17. (en-US) « Rewarding the Past and Looking to the Future », American Libraries Magazine (consulté le 24 janvier 2020)
  18. « BUCM :: La biblioteca informa al bibliotecario :: Biblioteca Complutense », webs.ucm.es (consulté le 26 janvier 2020)
  19. (en) Sipilä, « Strong libraries, strong societies », El Profesional de la Información, vol. 24, no 2,‎ , p. 95–102 (ISSN 1699-2407, DOI 10.3145/epi.2015.mar.02)