Sinfra
Administration
Pays Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Marahoué
Maire Adama DIOP (depuis le 18 décembre 2018 et décédé le 27 décembre 2019)

puis GORE BI Vouebou Clément depuis le 09 avril 2020.

Démographie
Gentilé Gouros
Population 90 711 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 6° 37′ 18″ nord, 5° 54′ 37″ ouest
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
Voir sur la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Sinfra
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
Voir sur la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Sinfra

Sinfra est une ville et un chef-lieu de département de Côte d'Ivoire, dans la région de Marahoué.

AdministrationModifier

Une loi de 1978[1] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti
1980 François Niamien Goourey PDCI-RDA
1985 François Niamien Goourey PDCI-RDA
1990 Adama Diop PDCI-RDA
1995 Guessan Bi Kouassi (puis Boti Bi Zoua par intérim) PDCI-RDA
25 mars 2001 Houga Bi Gohorey Jacques RDR
21 avril 2013 Bamba Drissa RDR
13 octobre 2018 Adama Diop indépendant

SociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographique
1920 1946 Rec. 1975 Rec. 1988 1998 Est. 2010
17 569 33 971 66 943
Nombre retenu à partir de 1920 : Population sans doubles comptes

ÉducationModifier

Enseignement professionnel
Public

  • École de la Faune et des Aires protégées

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne
  • Lycée municipal

Collège public

  • Collège moderne

ReligionModifier

La ville dispose d'une paroisse catholique, la paroisse Saint-Michel, au sein du diocèse de Daloa. La ville dispose dune grande Mosquée construite depuis les années 1970

SportsModifier

La ville comporte un club de football, l'Athletic Club de Sinfra, qui évolue en Championnat de Côte d'Ivoire de football de 3e division après une saison passée en MTN Ligue 2.

PersonnalitésModifier

  • Alphonse Seya, juge, avocat, conseiller économique ;
  • Pierre Thizier Seya, Ph.D. ; Sociologue, Expert en éducation, ex-fonctionnaire international de la Banque africaine de développement, consultant international résidant aux USA ;
  • Jonas Gnegbo, stratège en défense à l'École militaire de Paris, capitaine de l'armée de terre, DEA en relations internationales et diplomatie, Master en Études Stratégiques et Politique de Défense ;
  • Emmanuel Vami Bi Zahi, ingénieur des Travaux Publics, premier Directeur de l'Autoroute du Nord, ancien Directeur Régional de l'Environnement, la Construction et l'Urbanisme ;
  • Épiphane Zoro, ancien magistrat, spécialiste des Droits de l'Homme, fonctionnaire au Bureau conjoint des Nations unies aux Droits de l'Homme (HCDH-MONUSCO) en République Démocratique du Congo ;
  • Jems Robert Koko Bi, sculpteur ;
  • Bernard Niamien Bi Gole, inspecteur d'éducation en chef, officier de l'ordre du mérite national, chargé de cours à l'école nationale d'administration (ENA) ;
  • Moustapha Almamy Touré, ingénieur-docteur spécialiste des travaux publics, enseignant à l'ENSTP et à l'université d'Abidjan ;
  • Paul Toboe Bi Critié, inspecteur de l'enseignement primaire, doyen des cadres, commandeur du mérite de l'éducation nationale.

Villes voisinesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978