Simone Greiner-Petter-Memm

biatlète allemande

Simone Greiner-Petter-Memm
Image illustrative de l’article Simone Greiner-Petter-Memm
Contexte général
Sport ski de fond
biathlon (à partir de 1992)
Période active 1987-1990
1992-2000
Biographie
Nom de naissance Simone Greiner-Petter
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne de l'Est Est-allemande puis Drapeau : Allemagne allemande
Nationalité Allemagne et République démocratique allemande
Naissance (53 ans)
Lieu de naissance Iéna
Taille 1,64 m
Poids de forme 57 kg
Club WSV Oberhof
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde 5 1 0
Coupe du monde de biathlon
(épreuves indiv.)
4 7 3
Coupe du monde de ski de fond
(épreuves indiv.)
1 0 1

Simone Greiner-Petter-Memm, née Simone Greiner-Petter le à Iéna, est une fondeuse et biathlète allemande. Elle est notamment quadruple championne du monde de relais.

BiographieModifier

Ski de fondModifier

Elle commence sa carrière sportive en tant que fondeuse au niveau international en 1987, remportant une médaille d'argent au quinze kilomètres aux Championnats du monde junior[1]. Aux Jeux olympiques d'hiver de 1988, elle représente l'Allemagne de l'Est, terminant cinquième du relais notamment. Elle remporte cette année son unique victoire dans la Coupe du monde à Dobbiaco.

BiathlonModifier

Elle commence le biathlon dans la Coupe du monde en 1992-1993. C'est au début de la saison suivante que l'Allemande monte sur son premier podium individuel à l'individuel de Bad Gastein.

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, elle remporte la médaille d'argent au relais avec Uschi Disl, Antje Harvey et Petra Schaaf, après notamment une huitième place sur le sprint. Sur son relais, elle tourne trois fois sur l'anneau de pénalité[2], mais les Allemandes finissent deuxièmes tout de même. En fin d'année, elle gagne le sprint de Pokljuka, premier de ses quatre succès en Coupe du monde. En 1996-1997, elle monte sur cinq podiums et établit son meilleur classement général dans cette compétition avec le troisième rang.

De 1996 à 1999, elle est quatre championne du monde de relais de manière consécutive et remporte le titre par équipes en 1996 aussi.

Après une saison 1999-2000 sans résultat important, elle prend sa retraite sportive.

En dehors du sportModifier

Après sa carrière sportive, elle devient professeure en école primaire, y enseignant diverses matières[2].

Palmarès en biathlonModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Résultats de Simone Greiner-Petter-Memm aux Jeux olympiques d'hiver
Épreuve / Édition Individuel Sprint Relais
JO 1994
  Lillehammer
36e 8e  

Légende :

  •   : deuxième place, médaille d'argent
  • — : pas de participation à l'épreuve.

Championnats du mondeModifier

Mondiaux \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Course par équipes
1993

  Borovets

41e     8e
1994

  Canmore

JO Lillehammer JO Lillehammer 4e
1995
  Antholz-Anterselva
12e 27e    
1996
  Ruhpolding
10e 10e    
1997
  Osrblie
14e 40e 19e  
1999
  Kontiolahti
   

Légende :
  : première place, médaille d'or
  : deuxième place, médaille d'argent
  : épreuve inexistante
— : pas de participation à cette épreuve

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 3e en 1997.
  • 14 podiums individuels : 4 victoires, 7 deuxièmes places et 3 troisièmes places.
  • 11 victoires en relais.

Détail des victoires individuellesModifier

Saison / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Total
1994-1995   Pokljuka 1
1995-1996   Hochfilzen 1
1996-1997   Lillehammer 1
1998-1999   Osrblie 1
Total 1 2 1 0 4

Classements annuelsModifier

Année Classement général final
1993 47e
1994 6e
1995 13e
1996 16e
1997 3e
1998 44e
1999 13e
2000 54e

Palmarès en ski de fondModifier

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 8e en 1988.
  • 2 podiums individuels : 1 victoire et 1 troisième place.

Championnats du monde juniorModifier

  • Médaille d'argent du quinze kilomètres en 1987.

RéférencesModifier

  1. (en) (de) JUNIORENWELTMEISTERSCHAFTEN(WORLD JUNIOR CHAMPIONSHIPS), sur wintersport-charts.info
  2. a et b (de) „Du warst mal Weltmeisterin, nicht?“, sur stuttgarter-nachrichten.de, le 6 mars 2012

Liens externesModifier