Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Melun (homonymie).

Simon de Melun
Illustration.
Sceau de Simon de Melun.
Fonctions
Maréchal de France
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Lieu de décès près de Courtrai
Père Adam II de Melun
Mère Constance de Sancerre
Conjoint Marie de la Salle de Viesvy

Simon de Melun (1250-11 juillet 1302), maréchal de France, sire de La Loupe et de Marcheville, fils d'Adam III de Melun[1] et de Constance de Sancerre-St-Brisson (fille du Grand-bouteiller Etienne (II) de Sancerre-St-Brisson, lui-même fils du comte de Sancerre Etienne Ier [2] (La Loupe et Marcheville en Chartrain ou en Perche semblent venir des Sancerre, eux-mêmes issus des comtes de Blois, de Dunois et de Chartres, comme fiefs tenus de l'évêque de Chartres).

Il suivit le roi Saint Louis en Tunisie en 1270 avec quatre chevaliers de sa suite. Sous Philippe le Hardi, il commanda comme maître des Arbalétriers en Catalogne et lors de la croisade d'Aragon de 1285. En récompense de ses services, le roi lui fit présent en 1285 du château de Montlaur (qu'il vend en 1290 à l'abbaye de La Grasse). Il est qualifié de chevalier et maréchal de France dans l’acte de vente de ce château en 1290. Il meurt en Flandre (Belgique) à la bataille de Courtrai, le 11 juillet 1302, appelée aussi bataille des éperons d'or.

Mariage et descendanceModifier

En 1265/1275, Simon (Ier) épouse Marie de Meung de la Salle (née en 1255, + ap. 1302[3]), fille de Jean Ier de Meung[4], dame de La Salle-lès-Cléry ; elle est aussi qualifiée dame du Bouchet et de Viesvy. Simon et Marie eurent pour enfant(s) :

(Remarié à Marie (Anne) de la Sableiges ? : ou est-ce plutôt une confusion avec Marie de la Salle ?).

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
  1.  
  2.  
  3.  
  4.  
Simon de Melun aurait porté au moins cinq versions des armes de Melun[9] :
  1. De Melun ; au chef d'or chargé de trois merlettes de sable (Saint-Allais) ;
  2. De Melun ; au chef de gueules chargé de trois merlettes de gueules (Armorial du Héraut Vermandois) ;
  3. De Melun ; au chef d'or chargé de quatre merlettes de sable (Rietstap) ;
  4. De Melun ; au chef d'or chargé de quatre merlettes gueules (Armorial Wijnbergen) ;
  5. Comme maréchal de France : De Melun ; au chef d'or chargé d'un lion naissant de gueules (Herald's Roll (n°476) et Dering Roll (n°306)[10]) ;

Notes et référencesModifier

  1. « Maison de Melun, p. 6 et 9 », sur Racines & Histoire (consulté le 7 décembre 2019)
  2. Informations généalogiques
  3. Louis JARRY, op. cit., p. 40.
  4. « La famille de Meung et ses alliances, un lignage orléanais du XIe au XVe siècle, p. 32-33, par Jean Mesqui », sur Bulletin de la Société archéologique et historique de l'Orléanais, n° 171, 2014 (consulté le 7 décembre 2019)
  5. Louis JARRY, op. cit., p. 52.
  6. « Comtes de Sancerre, p. 3 et 9 », sur Racines & Histoire (consulté le 7 décembre 2019)
  7. a b et c Père Anselme - Anselme-V/247
  8. « Famille de Mornay, p. 3 », sur Racines & Histoire (consulté le 7 décembre 2019)
  9. « racineshistoire.free.fr », Famille de Melun (consulté le 17 mars 2011)
  10. « roglo.eu », Simon de Melun, seigneur de Marcheville 1245-1302, & Marie de La Sableiges, dame de La Salle-lès-Cléry (consulté le 17 mars 2011)