Simon III de Montfort

Simon III, dit le Chauve, né en 1117 et mort en 1181, fut comte d'Évreux de 1140 à 1181 et seigneur de Montfort l'Amaury de 1137 à 1181. Il était fils d'Amaury III, seigneur de Montfort et comte d'Évreux, et d'Agnès de Garlande.

Simon III de Montfort
Titres de noblesse
Seigneur de Montfort
-
Prédécesseur
Successeur
Comte d'Évreux
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Père
Mère
Fratrie
Amaury IV de Montfort
Agnès de Montfort (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Amicie de Beaumont-Leicester (d) (à partir de )
Mathilde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Biographie

modifier

Vassaux du roi de France pour Montfort, et du roi d'Angleterre pour Évreux[1], les Monfort étaient l'enjeu des rivalités entre les deux rois. Amaury III avait tenté de résoudre le problème en léguant Évreux à Amaury IV son fils aîné et Montfort à son fils cadet Simon III, mais la mort d'Amaury au bout de trois ans réunit les deux domaines.

Simon III choisit le roi anglais et lui livre les places fortes de Montfort, Rochefort et Épernon. De ce fait, Louis VII le Jeune, roi de France, « ne put aller et venir librement de Paris à Orléans ou Étampes en raison des Normands établis par le roi Henri dans les châteaux du comte d'Évreux[2] ».

Par la suite, Simon III se réconciliera avec Louis VII le Jeune qui lui donnera la garde du château de Saint-Léger-en-Yvelines.

Mariages et enfants

modifier

Il épouse Mathilde (ou Mahaut) et Amicie de Beaumont-Leicester[3],[4]. L'existence d'un Simon supplémentaire entre Simon III le Chauve et Simon IV de Montfort n'est pas admise par tous les historiens.

De son mariage avec Amicie il a[5] :

Bibliographie

modifier

Notes et références

modifier
  1. En fait, le comte d'Évreux est vassal du duc de Normandie, lequel est également roi d'Angleterre.
  2. Robert de Torigni, Chronique.
  3. Yves Dossat, Paix de Dieu et guerre sainte en Languedoc, au XIIIe siècle, Toulouse, Privat, Cahiers de Fanjeaux, , 380 p. (ISBN 2-7089-3403-1, lire en ligne), p. 282
  4. Dominique Paladilhe, Simon de Montfort, Paris, Perrin, , 323 p. (ISBN 2-262-01291-1), p. 20-21 et 318-319 généalogie en fin d'ouvrage
  5. Dominique Paladilhe 1997, p. 21.