Silhac

commune française du département de l'Ardèche

Silhac
Silhac
Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Intercommunalité Communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche
Maire
Mandat
Philippe Gibaud
2020-2026
Code postal 07240
Code commune 07314
Démographie
Population
municipale
375 hab. (2018 en augmentation de 2,18 % par rapport à 2013)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 56″ nord, 4° 36′ 27″ est
Altitude Min. 270 m
Max. 880 m
Superficie 22,71 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Rhône-Eyrieux
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Silhac
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Silhac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Silhac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Silhac

Silhac est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

Silhac est limitrophe de huit communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Silhac est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1995 mars 2008 André Reyne    
mars 2008 mars 2014 Jacky Reyne    
mars 2014 avril 2017[réf. nécessaire] Arlette Allard[6] SE  
2017[réf. nécessaire] En cours Philippe Gibaud   Agriculteur

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2018, la commune comptait 375 habitants[Note 2], en augmentation de 2,18 % par rapport à 2013 (Ardèche : +1,94 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4711 4671 3931 5431 6711 6461 6871 5951 714
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7181 6251 6081 5801 5801 6471 5961 5381 519
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5061 4221 3251 1011 052954934768771
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
603487353337286312338342370
2017 2018 - - - - - - -
368375-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Temple de la Faurie.
  • Temple de la Faurie.
  • Château du Hautvillard.

Personnalités liées à la communeModifier

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Marie Reyne, veuve de Samuel Reyne décédé en 1943, décide de se charger de quatre enfants juifs. Trois d'entre eux sont transférés, l'une, Suzanna, reste avec Marie. Suzanna épouse, plus tard Maurice Reyne. Marie Reyne est décédée en 1981, et c'est à titre posthume qu'elle reçoit en juin 2002 la " Médaille des Justes" attribuée par l'Etat d'Israël.[11]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr, (consulté le 19 décembre 2011).
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 30 août 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. « La "Médaille des Justes" remise à titre posthume », Terre Vivaroise,‎