Silene latifolia

espèce de plante herbacée vivace de la famille des Caryophyllaceae

Le Compagnon blanc (Silene latifolia), appelé aussi Lychnis à grosses graines et Silène à larges feuilles, est une plante herbacée vivace de l'ordre des Caryophyllales et de la famille des Caryophyllaceae.

DescriptionModifier

Silene latifolia est une plante dioïque pouvant mesurer jusqu'à environ 100 cm.

Ses feuilles ovales sont très velues.

Ses fleurs blanches peuvent être jusqu'à dix par pied. L'hybridation avec le Compagnon rouge (Silene dioica) donne des fleurs avec toute une teinte de rose. Espèce dioïque également, on peut distinguer les fleurs mâles par leurs étamines proéminentes, des fleurs femelles aux corolles plus largement ouvertes[1].

Comme beaucoup d'autres Silènes qui ne s'ouvrent pas avant le crépuscule, elles dégagent un fort parfum qui attire sur une relative grande distance les papillons de nuit qui viennent sucer le nectar[1]. Selon le principe de l'allocation des ressources, il existerait un compromis évolutif entre différents traits d'attractivité : les fleurs blanches pollinisées principalement par les papillons nocturnes pour qui la vue est accessoire, n'investissent pas dans la coloration des pétales mais émettent des odeurs florales (en) qui contribuent à l'attraction de ces pollinisateurs et leur guidage vers les organes reproducteurs[2],[3].

Les fruits sont des capsules loculicides surmontées d'une couronne dentée qui se ferme par temps humide et s'ouvre en période sèche : ces mouvements assurent la dissémination des graines par autochorie[1].

UtilisationModifier

Les jeunes pousses sont comestibles. A maturité, la plante devient amère et potentiellement toxique en raison de sa teneur en saponine[4].

HabitatModifier

On trouve le Compagnon blanc jusqu'à 1 400 m d'altitude au bord des routes et des chemins, au bord des haies, dans des sols humides à secs et calcaires surtout.

SystématiqueModifier

L'espèce Silene latifolia a été décrite par le botaniste français Jean-Louis Marie Poiret en 1789[5].

SynonymesModifier

  • Silene pratensis (Rafn) Godron in Gren. & Godron
  • Melandrium album (Mill.) Garcke

Noms vernaculairesModifier

  • Lychnis à grosses graines
  • Silène à larges feuilles

TaxinomieModifier

Il existe quatre sous-espèces
  • Silene latifolia subsp. latifolia Poir.
  • Silene latifolia subsp. alba (Mill.) Greuter & Burdet
  • Silene latifolia subsp. eriocalycina (Boiss.) Greuter & Burdet
  • Silene latifolia subsp. mariziana (Gand.) Greuter & Burdet

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) A. R. Clapham, Thomas Gaskell Tutin, E. F. Warburg (en), Flora of the British Isles, Cambridge University Press, , p. 87
  2. (en) P.G. Kevan & H.G. Baker, « Insects as Flower Visitors and Pollinators », Annual Review of Entomology, vol. 28, no 1,‎ , p. 407-453 (DOI 10.1146/annurev.en.28.010183.002203)
  3. (en) Danny Kessler et al., « How scent and nectar influence floral antagonists and mutualists », eLife,‎ (DOI 10.7554/eLife.07641)
  4. Plants for a future.
  5. Poir. [1789, Voy. Barb., 2 : 165]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) McCauley D.E., The relative contributions of seed and pollen movements to the local genetic structure of Silene alba, J. Hered. 88 (1997) 257-263