Sikhote-Aline
Localisation du Sikhote-Aline en Russie.
Géographie
Altitude 2 077 m, Tordoki Iani
Longueur 1 350 km
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Kraïs Primorié, Khabarovsk
Géologie
Âge Crétacé

Sikhote-Aline central *
Image illustrative de l’article Sikhote-Aline
La végétation dense de la taïga dans le kraï du Primorié
Coordonnées 45° 20′ nord, 136° 10′ est
Pays Drapeau de la Russie Russie
Subdivision Kraï du Primorié
Type Naturel
Critères (x)
Superficie 1 553 928 ha
Zone tampon 65 250 ha
Numéro
d’identification
766
Région Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2001 (25e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Le Sikhote-Aline (en russe : Сихотэ-Алинь, ISO 9 : Sihotè-Alin', signifiant en mandchou les « monts du seigneur ») est une cordillère dans les kraïs du Primorié et de Khabarovsk, en Sibérie, s'étendant sur 900 km au nord-est de Vladivostok. Les sommets les plus élevés sont les monts Tordoki Iani (2 077 m) et Ko (2 003 m) dans le kraï de Khabarovsk et le mont Anik (1 933 m) dans le kraï du Primorié.

Le Sikhote-Aline forme une zone tempérée particulière : par exemple, au niveau de la faune abritant plusieurs espèces typiques de la taïga ou de la toundra, le renne et l'ours brun coexistent avec des espèces ordinairement tropicales, dont le tigre de Sibérie, l'ours noir d'Asie, et la panthère de l'Amour. L'arbre le plus vieux de la région est un if du Japon millénaire[1].

Tigre de Sibérie

Histoire

modifier

Après une première exploration en 1857-1858 par Mikhail Ivanovitch Veneioukov[2], dans les années 1910 et 1920, la région est intensivement explorée par Vladimir Arseniev, qui décrira ses aventures dans plusieurs livres, notamment Dersou Ouzala.

En 1935, les réserves naturelles de Sikhote-Aline et Lazo ont été créées pour préserver la faune et la flore de la région.

Le 12 février 1947, une météorite est tombée sur la région : la météorite de Sikhote-Aline. L'évaluation de l'énergie dissipée par sa chute pourrait avoir atteint 10 à 20 kt dont la plus grosse partie se serait dissipée dans l'atmosphère. Il en a résulté la formation de dizaines de cratères (le plus grand mesurant 28 mètres de diamètre) et la chute de plus de 100 tonnes de fragments métalliques de tailles diverses[3].

 
Météorite de Sikhote-Aline (fragment).

Le Sikhote-Aline central est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2001[4] et le site est une réserve de biosphère depuis 1978[5].

Notes et références

modifier
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sikhote-Alin » (voir la liste des auteurs).
  1. (ru) Туристические комплексы
  2. Vladimir Arseniev, Aux confins de l'Amour, Actes Sud, 1994, p. 17.
  3. (fr) « Une météorite géante s'écrase en Sibérie », Le monde des météorites
  4. « Sikhote-Aline central », sur Unesco (consulté le )
  5. (en) « Biosphere Reserve Information SIKHOTE-ALIN », sur Unesco (consulté le )

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier