Ouvrir le menu principal

Sifflet

instrument qui produit un son créé par un flux d'air comprimé
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Sifflet (navire).

Un sifflet est un petit instrument à vent permettant de produire un sifflement strident équivalant à un signal fort.

Sifflets de police : à gauche à roulette, à droite un sifflet droit.

FactureModifier

Les sifflets partagent avec les flûtes le mécanisme d'induction de l'air par biseau pour produire un son.

Certains sifflets sont dits à roulette : une cavité cylindrique située en sortie du biseau permet de loger une bille ou un petit cylindre. En tournoyant sous la pression de l'air, la roulette vient périodiquement fermer la sortie du biseau, ce qui permet d'obtenir un roulement dans le son produit. Certains modèles de sifflets sans roulette permettent cependant d'obtenir cette modulation du son, par un jeu de perturbations induites dans le flux d'air sortant par la forme même du biseau.

Certains sifflets, dit sifflets à ultrasons, émettent des sons à très haute fréquence, inaudibles par l'oreille humaine. Ils sont utilisés dans le dressage de certains animaux, tels les chiens, dont l'oreille est sensible à ces fréquences. Il existe également des sifflets à infrasons.

Certains sifflets, dit sifflets à membrane, émettent des sons grâce à la vibration de leur membrane dans l'air, produit par un souffle sur cette dernière.

De nombreux appeaux fonctionnent à partir de sifflets améliorés.

JeuModifier

Ce type d'instrument est employé dans différentes disciplines :

  • Musicales, comme dans la musique brésilienne, où on le trouvait, jusque dans les années soixante comme instrument à part entière, l'apito, dans une forme à trois tons (généralement associée à une roulette), dans le genre musical du samba. Les trois tons sont obtenus en bouchant une ou deux des sorties latérales avec les doigts, modifiant ainsi le volume d'air dans la cavité centrale selon le même principe que sur une flûte ou un ocarina.
Sa version de sifflet d'arbitre (type Fox40) est également employée comme instrument de direction musicale dans les batteries de percussions, car sa sonorité perçante et puissante (environ 110 dB(A)) lui permet d'être entendu malgré le niveau sonore ambiant très élevé.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

On trouve aussi une flûte à une seule note, de type sifflet, en bois ou en pierre taillés, en argent[1] ou en os (dans l'antiquité), dans la musique traditionnelle du peuple Mapuche au Chili ː c'est la pifilca (es) ou pifilka ou encore Pifüllka[2],[3] ; elle est utilisée pour créer des effets rythmiques (parfois hors rythme) ou harmoniques (car elles ne sont pas toutes accordées pareil). Elle a aussi une fonction rituelle dans la cérémonie du Nguillatún[3] ou Guillatún (es). Cette flûte est d'origine précolombienne ː on la trouve illustrée dans le grand-œuvre du chroniqueur indigène Felipe Guamán Poma de Ayala du XVIe siècle ː El primer nueva corónica y buen gobierno[4]. Elle est aussi au centre d'un conte traditionnel recréé par Osvaldo Torres dans 15 contes d’Amérique latine ː La pifilka magique[5].
  • Réglementaires :
    • Sportives pour l'arbitrage ;
    • Coercitives, par les services de police et de secours, pour la surveillance des baignades.
  • Ludiques, comme dans certains jouets ;
  • Artistiques, par exemple, lors de représentations de siffletistes de tunnel.

Notes et référencesModifier

  1. On pourra voir ici une image d'une pifilka ancienne en argent ː (es) « Pifilka, Biblioteca Pública Municipal de [[Chiguayante]] », sur flickr (consulté le 5 juin 2019).
  2. Voir ici une autre image de cet instrument encore achetable aujourd'hui, puisqu'il est à l'inventaire de plusieurs sites dont ː (es) « Pifilka – Flauta Mapuche » [« Pifilka – Flûte Mapuche »], sur ARTE NEWEN (consulté le 5 juin 2019).
  3. a et b On pourra entendre un exposé (en espagnol) sur la musique mapuche, avec des extraits musicaux de pifilka, ici (la pifilka apparaît à 1'18") ː (es) Sergio Llanes, « Pifilka, in ː Instrumentos musicales mapuches » [« Pifilka, in ː Instruments musicaux mapuches »], sur didactéca musical, sergiodelica.com (consulté le 5 juin 2019).
  4. On pourra voir en fac-simile la page où il a dessiné des joueurs de pifilka de l'époque incaïque ici ː (es + en) Guaman Poma, « FIESTA DE LOS COLLA SVIOS, HAVISCA MALLCO, CAPACA COLLA [aymara: [?] rey, sagrado Qolla.] » [« Fête des habitants du Qulla Suyu (partie sud de l'Empire Inca, en l'honneur du roi sacré des Qolla (en Aymara ?) »], sur Det Kongelige Bibliotek, Bibliothèque Royale du Danemark, Copenhague (consulté le 5 juin 2019), p. 326.
  5. Osvaldo Torres, « La pifilka magique », sur CDI du Collège Jean Monnet à Versailles (consulté le 5 juin 2019).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier