Ouvrir le menu principal

Siehe, es hat überwunden der Löwe

cantate de Georg Philipp Telemann précédemment attribuée à Johann Sebastian Bach

Siehe, es hat überwunden der Löwe (BWV 219) est une cantate de Georg Philipp Telemann précédemment attribuée à Johann Sebastian Bach et a ainsi reçu une numéro de catalogue BWV.

Elle a été composée à Eisenach en 1723 pour la messe de Saint Michel. Elle fut jouée de nouveau à Hambourg quelques années plus tard. Le texte est de Erdmann Neumeister.

Structure et instrumentationModifier

La cantate est écrite pour deux trompettes, deux violons, alto et basse continue, trois solistes vocaux (soprano, ténor, basse) et en chœur en quatre parties.

Il y a six mouvements :

  1. chœur : Siehe! Es hat überwunden der Löwe
  2. aria (basse) : Gott sturzt den Hochmut des wutenden Drachen
  3. récitatif (soprano) : Mensch, willt du nicht dein Heil verscherzen
  4. aria (alto) : Wenn in meinen Letzen Zugen Sund und' Satan mich bekriegen
  5. chœur : Lass deine Kirch' und unser land
  6. chœur : Zuletzt lass sie an unserm End' den Satan von uns jagen

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier