Siège de Paris (856-857)

bataille (856)
Siège de Paris

Informations générales
Date 856-857
Lieu Paris
Issue Ville pillée
Belligérants
Vikings danoisFrancs

Invasions vikings en France

Batailles


Coordonnées 48° 51′ 24″ nord, 2° 21′ 07″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Siège de Paris
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Siège de Paris
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Siège de Paris

Le siège de Paris par les Vikings qui a eu lieu en 856 et 857 est le second siège viking de la future capitale de la France[1].

HistoriqueModifier

En 856, les Normands de la Loire prennent et pillent Orléans. D'autres entrent dans la Seine, ravagent les monastères situés sur les deux rives, et se fortifient à Jeufosse pour y passer l'hiver. Le 28 décembre, ils arrivent devant Paris[2]. La ville est prise et dans le courant du mois de janvier 857[1].

Les annales de Saint-Bertin indiquent que les Danois envahirent Lutèce, brûlèrent la basilique du bienheureux Pierre et de Sainte-Geneviève et toutes les autres églises à l'exception de celle de Saint-Étienne, de Saint-Vincent et Saint-Germain et de Saint-Denis, qui se rachetèrent de l'incendie par de grosses sommes d'argent[3].

Cette seconde invasion, marquée par plus de ruines que celle de 845, inspira des plaintes amères à Paschase Radbert, abbé de Corbie : « Qui eût jamais pu croire, que des pirates ramassés de différentes nations seraient venus humilier un royaume si glorieux, si puissant, si populeux? Aucun roi n'aurait espéré, aucun habitant de la terre n'aurait cru que jamais un ennemi pût entrer dans notre Paris ».

Trois siècles plus tard, Étienne de Tournai adresse une série de lettres à Knut VI de Danemark[4] dans lesquelles il demande réparation pour les crimes de guerre et les dommages causés à l'abbaye Sainte-Geneviève[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Abbon de Saint-Germain-des-Prés : Le siège de Paris par les Normands, en 885 et 886, page 243-244
  2. Abbon de Saint-Germain-des-Prés : Le siège de Paris par les Normands, en 885 et 886, page 10
  3. Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, vol.  13.
  4. Patrologie latine de Migne, Vol.211, col.437-441.
  5. (en) Frederik Pedersen, « Payment for past crimes: 12th-century French cleric who called on Denmark to pay for Viking raids », The Conversation,‎ (lire en ligne)

Articles connexesModifier