Ouvrir le menu principal

Siège de Narbonne (719)

719
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Narbonne.
Siège de Narbonne

Informations générales
Date 719
Lieu Narbonne (Septimanie wisigothe)
Issue Victoire omeyyade
Belligérants
Umayyad Flag.svg Califat omeyyadeSeptimanie wisigothique
Commandants
Al-Samh ibn Malik al-Khawlani
Forces en présence
InconnuesInconnues
Pertes
InconnuesLa ville est saccagée.

Batailles


Coordonnées 43° 12′ nord, 3° 00′ est

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Siège de Narbonne

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Siège de Narbonne

Le premier siège de Narbonne a lieu en 719. Il est mené par les forces arabo-berbères d'Al-Samh ibn Malik al-Khawlani, qui capturent la ville à la fin du siège.

ContexteModifier

Les musulmans commencent leur première campagne militaire annuelle et leur première traversée des Pyrénées. Ils attaquent Narbonne qui leur résiste. Malik passe l'hiver dans la province et revient l'année suivante ; Al-Samh continue à attaquer et conquérir le territoire dont les défenseurs sont tous massacrés. Selon les sources médiévales, les habitants ne sont probablement pas massacrés, mais la ville est mise à sac[1].

ConséquencesModifier

La province fait immédiatement sa soumission aux musulmans[2]. Le wali installe une garnison de soldats dans la ville[3]. Les villes voisines de Béziers, Lodève, Agde et Villeneuve-lès-Maguelone sont prises la semaine suivante mais Nîmes résiste.

RéférencesModifier

  1. Célestin Port, Essai sur l'histoire du commerce maritime de Narbonne, Durand, , 208 p. (lire en ligne), p. 16
  2. (en) George Moir Bussey et Thomas Gaspey, The Pictorial History of France and of the French People : From the Establishment of the Franks in Gaul, to the Period of the French Revolution, vol. 1, W. S. Orr and Company, , 726 p. (lire en ligne), p. 184
  3. Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales, vol. 12, Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales, , 350 p. (lire en ligne), p. 282