Siège de Malmö

bataille de 1677
Siège de Malmö
Description de cette image, également commentée ci-après
La bataille de Malmø, par Johan Philip Lemke.
Informations générales
Date Du 10 juin au 5 juillet 1677
Lieu Malmö
Issue Victoire suédoise
Belligérants
Flag of Sweden.svg SuèdeFlag of Denmark.svg Danemark-Norvège
Commandants
Fabian von FersenChristian V
Forces en présence
2 000 soldats
5 000 habitants
14 000 soldats
Pertes
1 000 morts3 000 à 4 000 morts

Guerre de Scanie

Batailles

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 55° 35′ 40″ nord, 13° 01′ 05″ est
Géolocalisation sur la carte : Suède
(Voir situation sur carte : Suède)
Siège de Malmö

Le siège de Malmö est livré du au pendant la guerre de Scanie.

PréludeModifier

La ville fortifiée de Malmö étant la dernière ville suédoise à ne pas être tombée aux mains des Danois, celle-ci sert de base pour les opérations suédoises dans le sud-ouest de la Scanie durant les années 1676 et 1677. Pour gagner la guerre, le roi Christian V doit capturer Malmö. Le siège débute le , lorsque la marine danoise mouille dans la rade nord de la ville et que l'armée danoise s'installe dans la plaine au sud de la ville. Les ingénieurs danois commencent rapidement à creuser des tranchées conduisant au château à l'ouest et aux portes est et sud du mur d'enceinte de la ville. L'administration suédoise n'est pas certaine de la loyauté des citoyens de la ville, ceux-ci n'étant sous le contrôle de la Suède que depuis 1658. Mais des rapports de Kristianstad indiquant que le roi Christian V avait autorisé ses soldats à piller la ville durant trois heures après sa capture en convainc les habitants que leur meilleure option est de soutenir les Suédois.

L'assautModifier

Le bombardement devient plus intense dans la matinée du 25 et, à une heure du matin, l'assaut débute par une première attaque de diversion des Danois sur le château, suivie par deux attaques frontales sur la ville, l'une à la porte sud (Söderport) et l'autre à la porte est (Österport). Les Danois utilisent des fascines, des échelles et des pontons pour traverser les douves. Après un combat acharné, la garde danoise commandée par Siegfried von Bibow parvient à percer les défenses de la porte est. Cependant, tandis que les assaillants atteignent le haut du mur de la ville, l'artillerie danoise cesse de tirer ce qui permet aux Suédois d'utiliser leurs canons. Ils mitraillent les troupes qui traversent les douves, leur infligent des pertes sensibles et bloquent leur progression les empêchant ainsi de renforcer les hommes de von Bibow. Trop peu nombreux, ceux-ci sont submergés et anéantis par les soldats suédois et les habitants de la ville. Une nouvelle attaque de la porte est parvient une fois de plus à atteindre le sommet des remparts, mais elle ne va pas plus loin pas plus loin. Les attaques sur la porte sud échouent également, les Danois ne parvenant même pas à traverser les douves.

ConséquencesModifier

Le , l'armée danoise lève le siège et se replie vers Landskrona, au nord. Les Danois ne perdent pas seulement l'initiative des opérations dans la guerre, mais également leurs meilleures troupes et certains de leurs commandants les plus capables. Il est parfois soutenu que la perte de ces officiers est l'une des principales raisons de la défaite danoise à Landskrona quelques semaines plus tard.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier