Siège de Gênes (1747)

1747
Deuxième siège de Gênes

Informations générales
Date 1747
Lieu Gênes
Issue Victoire génoise
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Drapeau de la République de Gênes République de Gênes
Royaume de Sardaigne Royaume de Sardaigne
Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Commandants
Louis Charles Armand Fouquet de Belle-Isle
Joseph Marie de Boufflers
Prince de Masa
Général Pallavicini
Comte Schulemberg

Guerre de Succession d'Autriche

Batailles

Campagnes italiennes
Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 44° 24′ 26″ nord, 8° 56′ 02″ est

Le second siège de Gênes, pendant la guerre de Succession d'Autriche marque la résistance de la ville en 1747.

CirconstancesModifier

Le siège de Gênes eu lieu en 1747 quand une armée autrichienne sous le commandement du comte Schulenberg lance une tentative de reprise de la capitale de la République de Gênes.

En effet, les Autrichiens avaient capturé puis perdu Gênes en 1746 et voulaient la reprendre avant d'envisager d'autres opérations contre Naples ou la France. Les forces de Schulenberg atteignirent la périphérie de la ville en avril, avant de se rendre compte qu'il avait besoin de plus de troupes. Douze bataillons d'infanterie sardes sont arrivés en juin. Le retard avait permis aux troupes françaises et espagnoles d'arriver sous le commandement de Joseph Marie, duc de Boufflers pour renforcer la garnison.

Une force franco-espagnole du maréchal de Belle-Isle et du général Las Minas arrivant, les Sardes se retirèrent. Schulenberg abandonna le siège tout en blâmant les Sardes.

SuitesModifier

La prise manquée de la ville mit une pression entre les alliés britanniques, sardes et autrichiens.

BibliographieModifier

  • (en) Sir Richard Lodge, Studies in Eighteenth Century Diplomacy 1740-1748, John Murray, .

Liens externesModifier