Siège

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Le siège, du latin sedes et de l’italien sedere, qui en français signifie verbalement être assis, s’asseoir, siéger ou anatomiquement le séant ou postérieur sur lequel on s’assoit. Par extension, le siège est devenu objet ou lieu administratif ou l’on s’assoit, seul ou à plusieurs pour une raison quelconque.

AnatomieModifier

  • le siège est la partie postérieure du corps qui permet de s'asseoir
  • un siège désigne une présentation podalique pour une naissance
  • le siège est le lieu de naissance d'un phénomène dans le corps, par exemple : le siège d'une maladie, le siège de la parole est le cerveau

TechniqueModifier

  • le siège désigne un meuble ou tout autre objet disposé pour qu’on puisse s’y asseoir.
  • Siège, maçonnerie en contrehaut du sol d'un cabinet d'aisance, sur laquelle on s'appuie.

Lieu du pouvoirModifier

  • Le siège ou siège social d'une entreprise est le lieu où se trouve sa direction centrale.
  • Le siège, subdivision territoriale bénéficiant d'un statut spécifique au sein de l'ancien Royaume de Hongrie et de la Principauté de Transylvanie, jusqu'en 1876.

Le siège est le lieu de résidence ou de réunion d'une institution (administration, ambassade, gouvernement, justice...). Par métonymie, on dit qu'une personne « siège » quand elle exerce sa fonction. Exemples :

Stratégie militaireModifier

AutresModifier

Cinéma et télévisionModifier

Sens figuréModifier

  • « Avoir une mentalité de siège » se dit d'une mentalité défensive qui engendre le repli sur soi
  • « Lever le siège », signifie s’en aller.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :