Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trigano.
Shmuel Trigano
Shmuel Trigano par Claude Truong-Ngoc avril 2013.jpg
Shmuel Trigano en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Site web

Shmuel Trigano, en hébreu : שמואל טריגנו, né à Blida (Algérie) en 1948, est un sociologue, philosophe et professeur émérite de l'Université Paris-Nanterre où il a occupé la chaire de sociologie de la connaissance, de la religion et de la politique. Il a été Visiting professor à la Benjamin N. Cardozo School of Law (en) de l’Université Yeshiva, à New York (2009), Templeton Fellow de l'Institut Herzl de Jérusalem.

BiographieModifier

Shmuel Trigano est Bachelor of Arts de l'Université hébraïque de Jérusalem (sciences politiques, relations internationales), diplômé d'études approfondies en science politique (1977)[1] et docteur en sociologie (1981)[2]. Habilité à diriger des recherches en 1990 (mémoire "Les fondements d'une morphologie du judaïsme"[3]).

Shmuel Trigano a développé une méthode qui allie la connaissance de la pensée juive et du monde juif à la métaphysique, la philosophie politique et les sciences sociales. Conjuguant travaux spéculatifs et académiques, une pensée originale en est née, qui se déploie dans tous ces domaines.[4] La question de la modernité juive et de l'actualisation de la pensée juive est au cœur de son œuvre. Il est le co-fondateur avec Annie Kriegel (1926-1996) et le directeur de la revue européenne d'études juives, Pardès (créée en 1985 et depuis 2001 aux Editions In Press) (http://www.inpress.fr/pardes-2/ ; https://www.cairn.info/revue-pardes.htm ). Il a fondé et dirigé le Collège des études juives de l’Alliance israélite universelle (1986-2013). Il est le président-fondateur de l'Observatoire du monde juif créé en 2001 obs.monde.juif.fr), du Bulletin de l'Observatoire du monde juif (2001-2003) et de la revue Controverses (controverses.fr) (2003-2011).

Il crée en 2013 l'Université populaire du judaïsme ( http://www.unipopu.org) qui s'allie au campus numérique juif Akadem (http://akadem.org) pour créer l'Université en ligne du judaïsme (http://universitedujudaisme.akadem.org) qui compte plus de 2000 inscrits. En 2015, il s'installe en Israël et y crée l'association Dialogia qui a pour objectif de créer un « pont intellectuel » entre les immigrants venus de France et la société et la culture israéliennes (http://dialogia.co.il), le site Menora.fr (http://menora.info) consacré à l'étude de la société israélienne.

OuvragesModifier

  • Le récit de la disparue, essai sur l'identité juive; Gallimard Les Essais 1977, Tel-Gallimard, 2001
  • La nouvelle question juive ; Gallimard, Idées 1982
  • La République et les Juifs ; Les Presses d'aujourd'hui 1982
  • La demeure oubliée, genèse religieuse du politique; Lieu Commun 1984, Tel- Gallimard 1994, Traduction Italienne Alle radici della modernità, ECIG, 1999
  • Philosophie de la loi, l'origine de la politique dans la Tora ; Cerf 1991, Philosophy of the Law, The political in the Torah (Shalem Press, 2011)
  • Un exil sans retour?, Lettres à un Juif égaré; Stock 1996
  • La séparation d’amour, une éthique d’alliance; Arléa, 1998
  • L’idéal démocratique a l’épreuve de la Shoa; Odile Jacob ed. Paris 1999, in English (Democratic Ideal: the Unthought in Political Modernity, SUNY Press, 2009), in Hebrew (Haideal hademokrati bemivhan hashoa), (Ben Gurion University Press, 2010).
  • Le monothéisme est un humanisme; Odile Jacob ed. 2000, Livre de Poche-Hachette, 2006.
  • Le temps de l’exil; Manuels-Payot, 2001. In italian, Il Tempo dell’esilio, La Giuntina, 2001).
  • Qu’est-ce  que la religion?, Flammarion, 2001, Champs Flammarion, 2004.
  • L’ébranlement d’Israël. Philosophie de l’histoire juive; Seuil, 2002. Italian, Il terremoto di Israele, Guida Judaica, 2007.
  • L’e(xc)lu, entre Juifs et Chrétiens; Denoël, 2002
  • La démission de la République, Juifs et Musulmans en France; P.U.F., 2003
  • Les  frontières d’Auschwitz. Les ravages du devoir de mémoire, Livre de Poche-Hachette, 2005
  • L’avenir des Juifs de France, Grasset, 2006.
  • L’intention d’amour, Désir et sexualité dans Les maîtres de l’âme de R. Abraham Ben David de Posquières, Éditions de l’Éclat, 2007.
  • Le judaïsme et l’esprit du monde, Editions Grasset, 2011
  • La Nouvelle Idéologie dominante. Le Post-modernisme, Hermann, coll. "Hermann Philosophie", 2012.
  • Politique du peuple juif. Les Juifs, Israël et le monde, Bourin, 2013
  • L'Hébreu, une philosophie, coll. Hermann-Philosophie, 2014
  • Quinze ans de solitude. Juifs de France 2000-2015, Berg international, 2015
  • Le Nouvel État Juif, Berg international, 2015

Édition (liste non exhaustive)

  • Le second Israël ;  Les Temps Modernes, n° 394 bis, Mai 1979
  • Penser Auschwitz; Pardès n°9-10, 1989
  • La société juive à travers l'histoire ; Fayard, 1992-1993, 4 volumes :
  1. La fabrique du peuple
  2. Les liens de l’alliance
  3. Le passage d’Israël
  4. Le peuple monde
  • L'école de pensée juive de Paris ; Pardès 23, 1997
  • Le sionisme face à ses détracteurs ; Éditions Raphaël, 2002
  • L’exclusion des Juifs des pays arabes ; Pardès 33, 2003
  • L’identité des Juifs d’Algérie ; Nadir, 2004
  • La Cité biblique, Pardès, 40, 2006
  • Le monde sépharade, en deux volumes aux Editions du Seuil (2007)
  1. L’Histoire
  2. La Civilisation
  • Noirs et Juifs, mythes et réalités, Pardès (42/2007)
  • La civilisation du judaïsme, L’Eclat, 2012.
  • La mémoire sépharade ; In Press, 2000
  • Voulons-nous encore être humains ? Possibilités et limites d’un nouvel humanisme occidental; Diogene, 2001. (English version: “Do we still want to be Human?”)

DistinctionsModifier

  • Prix Edmond Tenoudji pour l'éducation, 1993
  • Prix Francine et Antoine Bernheim de la Fondation du judaïsme français pour les sciences 2011
  • Prix des Impertinents 2013, pour "La Nouvelle idéologie dominante"[5]

Notes et référencesModifier

  1. http://www.sudoc.fr/01760642X.
  2. Dir. Annie Kriegel, président Emmanuel Levinas, et Charles Touati (jury) : http://www.sudoc.fr/041124197 [archive]. Publication en 1984 sous le titre La demeure oubliée. Genèse religieuse du politique dans le judaïsme, ed. Lieu Commun; réédition en Tel Gallimard en 1994. Traduction italienne: Alle radici della modernità, genesi religiosa del politico, ECIG, 1999.
  3. Sous la présidence de Jean Séguy.
  4. Roger-Pol Droit, « Voir le judaïsme du dehors et du dedans », Le Monde, 4 février 2011, p. 8 (lire en ligne [archive]).
  5. ActuaLitté, 24/10/2013

Liens externesModifier