Shin Saburi

acteur
Shin Saburi
Description de cette image, également commentée ci-après
Shin Saburi en 1951 sur le tournage de Fusetsu 20nen.
Nom de naissance Yoshio Ishizaki
Surnom Gen Shimazu
Naissance
Utashinai (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Décès (à 73 ans)
Itabashi (Japon)
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables Le Goût du riz au thé vert
Les Fossiles
Les Frères et Sœurs Toda

Shin Saburi (佐分 利信, Saburi Shin?) est un acteur et réalisateur japonais, né le à Utashinai dans la préfecture de Hokkaidō et mort le dans l'arrondissement d'Itabashi à Tokyo. Son vrai nom est Yoshio Ishizaki (石崎 由雄, Ishizaki Yoshio?). Au début de sa carrière à la Nikkatsu, il a utilisé le nom de scène de Gen Shimazu (島津 元, Shimazu Gen?).

BiographieModifier

Yoshio Ishizaki est fils de mineur, il étudie tout en travaillant puis entre à la Nikkatsu en tant qu'acteur en 1930[1]. Il apparait pour la première fois à l'écran dans Miss Japon (日本嬢, Misu Nippon?, 1931) de Tomu Uchida, sous le nom de scène de Gen Shimazu[1],[2]. En 1935, il passe à la Shōchiku et change son nom de scène pour Shin Saburi[1]. Il devient rapidement un jeune premier populaire avec des films comme Rêve (あこがれ, Akogare?, 1935) et Le Fardeau de la vie (人生のお荷物, Jinsei no onimotsu?, 1935) de Heinosuke Gosho ou encore Les Trois Prétendants (婚約三羽烏, Konyaku sanbagarasu?, 1937) de Yasujirō Shimazu[1].

En dehors du Japon, il est surtout connu pour les rôles qu'il a tenus dans un grand nombre de films de Yasujirō Ozu.

Shin Saburi est apparu dans près de 190 films entre 1931 et 1982, il a aussi réalisé 14 films dans les années cinquante[2].

Filmographie sélectiveModifier

 
Shūji Sano, Shin Saburi et Ken Uehara dans Les Trois Prétendants (1937).
 
Shin Saburi et Michiko Kuwano dans Les Frères et Sœurs Toda (1941).
 
Shin Saburi et Hiroko Kawasaki dans Le Chœur de l'aube (1941).

ActeurModifier

RéalisateurModifier

  • 1950 : Josei tai dansei (女性対男性?)
  • 1950 : Sursis (執行猶予, Shikko yuyo?)
  • 1951 : Aa seishun (あゝ青春?)
  • 1951 : Fusetsu 20 nen (風雪二十年?)
  • 1952 : Lamentations (慟哭, Dōkoku?)[3]
  • 1952 : Jinsei gekijō: dai ichi bu (人生劇場 第一部 青春愛欲篇?)
  • 1953 : Jinsei gekijō: dai ni bu (人生劇場 第二部 残侠風雲篇?)
  • 1953 : Hiroba no kodoku (広場の孤独?)
  • 1954 : Révolte (叛乱, Hanran?), film terminé par Yutaka Abe
  • 1955 : Kokoro ni hana no saku hi made (心に花の咲く日まで?)
  • 1956 : Aijō no kessan (愛情の決算?)
  • 1957 : Yoru no kamome (夜の鴎?)
  • 1958 : Akutoku (悪徳?)
  • 1959 : Otome no inori (乙女の祈り?)

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Saburi (Shin) », sur www.larousse.fr (consulté le 2 février 2020)
  2. a et b (ja) « Filmographie », sur JMDb (consulté le 5 mai 2018)
  3. « Lamentations », sur Maison de la culture du Japon à Paris, (consulté le 5 mai 2018)
  4. (ja) « Mainichi Film Awards - 5th (1950年) », sur mainichi.jp (consulté le 30 janvier 2020)
  5. (ja) « Mainichi Film Awards - 7th (1952年) », sur mainichi.jp (consulté le 30 janvier 2020)
  6. (ja) « Mainichi Film Awards - 30th (1975年) », sur mainichi.jp (consulté le 30 janvier 2020)
  7. (en) Stuart Galbraith, Japanese Filmography: A Complete Reference to 209 Filmmakers and the Over 1250 Films Released in the United States, 1900 Through 1994, Mcfarland, , 509 p. (ISBN 9-780786-400324), p. 477

Liens externesModifier