Shūkotsu Togawa

Shūkotsu Togawa
Image dans Infobox.
Togawa Shūkotsu
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
Tokyo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
戸川秋骨Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Togawa Shūkotsu (戸川 秋骨, Togawa Shūkotsu?, nom véritable Togawa Meizō (戸川 明三, Meizō Togawa)), - , est un essayiste, spécialiste d'études anglaises et critique littéraire japonais.

BiographieModifier

Né dans le village d'Iwasaki, district de Tamana - (aujourd'hui Tamana) - dans la préfecture de Kumamoto, Shūkotsu Togawa est diplômé de l'université Meiji Gakuin en 1891 et devient professeur à l'école de filles de la même université. En 1893, il fonde avec Shimazaki Tōson, Tōkoku Kitamura et d'autres qu'il a rencontrés à l'université, la revue littéraire Bungakukai. Il est également en contact avec Ichiyō Higuchi.

Après avoir suivi des cours à la faculté d'études anglaises de l'université impériale de Tokyo, il part en Europe et en Amérique et à son retour au Japon en 1910, est finalement nommé professeur à l'université Keiō à Tokyo.

Il publie de nombreux essais et critiques et possède une connaissance approfondie des genres et kabuki du théâtre japonais. En 1917, Il publie avec Tokuboku Hirata une édition complète des œuvres de Ralph Waldo Emerson (エマーソン全集, Emāson zenshū) et édite seul une traduction annotée de la collection d'œuvres du même auteur (エマーソン論文集, Emāson rombunshū). Il nomme d'ailleurs sa fille Ema, apparemment en l'honneur d'Emerson.

Shūkotsu Togawa se fait connaître très tôt comme traducteur. Outre les œuvres mentionnées ci-dessus, ses traductions les plus connues et devenues des références au Japon sont Tōka monogatari (十日物語, Décaméron) et Aishi (哀史, Les Misérables) entre autres.

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier