Sextus Appuleius (consul en -29)

consul romain en 29 av. J.-C.
Sextus Appuleius
Fonctions
Consul
Sénateur romain
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Haut Empire romain, République romaine tardive (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Sextus Appuleius (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Fratrie
Marcus Appuleius (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Quinctilla Varilla (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Appuleia Varilla (en)
Sextus Appuleius (d)
Publius Appuleius Varus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Octavie la Jeune (tante)
Auguste (oncle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens

Sextus Appuleius est un sénateur romain de la fin de la République romaine et du règne d'Auguste.

FamilleModifier

Il est le fils de Sextus Appuleius et d'Octavie l'Aînée, la demi-sœur aînée d'Auguste[1].

Marcus Appuleius, consul en , est probablement son frère.

Il se marie avec Quinctilia, la sœur de Publius Quinctilius Varus[2], consul en et vaincu à la bataille de Teutobourg en 9 apr. J.-C.

De son épouse, il a un fils, Sextus Appuleius, consul en 14 apr. J.-C. ainsi qu'une fille nommée Appuleia Varilla[3]. Celle-ci sera accusée par Tibère en 17 apr. J.-C. de propos insultants envers l'empereur et sa famille ainsi que d'adultère, et sera condamnée à l'exil pour ce dernier motif[a 1].

BiographieModifier

Appuleius est consul en aux côtés de l'empereur et est remplacé à la mi-année par Potitus Valerius Messalla[a 2].

Il devient ensuite proconsul d'Hispanie en À la suite de Calvisius Sabinus, il combat les Cantabres et les Astures[4]. Il obtient un triomphe en l'an après son retour d'Hispanie[3].

 
Ara Pacis. Procession du côté sud.

Il est ensuite proconsul d'Asie en 23-22 av. J.-C.[3]

Appuleius semble aussi avoir servi comme gouverneur d'Illyrie en l'an , succédant à Tibère à ce poste[3].

Il est membre du collège des augures[1] depuis l'an 31 av. J.-C.[5] On ignore si c'est lui ou son père qui est Flamen Iulialis[a 3],[6],[7]

Sextus Appuleius est peut-être un flamine d'âge moyen présent sur l'autel de la paix Auguste en tant que Flamen Iulialis[8] [voir en ligne].

RéférencesModifier

  • Sources modernes
  1. a et b D. Braund, Augustus to Nero: A Source Book on Roman History 31 BC - AD 68, 1985, p. 129.
  2. R. Syme, Augustan Aristocracy, 1989, p. 316.
  3. a b c et d R. Syme, Augustan Aristocracy, 1989, p. 317.
  4. R.Syme, L'Aristocrazia Augustea, Milan, 1993, p. 61.
  5. T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, 1952, vol. II p. 424.
  6. R. Syme, Augustan Aristocracy, 1989, p. 152.
  7. J. Pollini, « Ahenobarbi, Appuleii and Some Others on the Ara Pacis », pp. 457-458.
  8. J. Pollini, « Ahenobarbi, Appuleii and Some Others on the Ara Pacis », p. 458.
  • Sources antiques
  1. Tacite, Annales, II, 50.
  2. Dion Cassius, Histoire romaine, LI, 21.
  3. ILS 8963 (Carthage).

Voir aussiModifier