Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seuil.

Seuil de Naurouze
Image illustrative de l’article Seuil de Naurouze
Plaque du bief de partage des eaux
Altitude 189 m
Massif Pyrénées / Massif central
Coordonnées 43° 21′ 03″ nord, 1° 49′ 07″ est
PaysDrapeau de la France France
ValléeBassin de la Garonne
(nord-ouest)
Bassin de l'Aude
(sud-est)
AccèsA 61, D 813, canal du Midi A 61, D 6113, canal du Midi

Géolocalisation sur la carte : Aude

(Voir situation sur carte : Aude)
Seuil de Naurouze

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Seuil de Naurouze

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Seuil de Naurouze

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Seuil de Naurouze
Obélisque de Riquet au seuil de Naurouze.

Le seuil de Naurouze, parfois appelé aussi seuil du Lauragais, est un seuil géographique (ou col) de 189 mètres d’altitude du sud-ouest de la France, situé sur la commune de Montferrand dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Sommaire

ToponymieModifier

GéographieModifier

Le seuil de Naurouze est situé à la frontière du département de la Haute-Garonne et du département de l'Aude sur la ligne de partage des eaux entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, il constitue le point le plus élevé du canal du Midi, qui permet de relier l'Atlantique à la Méditerranée, et sépare le Massif central (au nord), des Pyrénées (au sud). Il est proche d'Avignonet-Lauragais et de Labastide-d'Anjou, dans la commune de Montferrand.

Les écluses les plus proches du seuil de Naurouze sont l'écluse de l'Océan côté océan Atlantique et l'écluse de la Méditerranée côté mer Méditerranée.

HistoireModifier

Ce seuil est connu depuis l'Antiquité. Strabon, géographe grec, avait appelé ce passage l'isthme gaulois, et la Via Aquitania, voie romaine reliant Narbonne à Toulouse, y passait.

Il est la pierre angulaire du projet de construction du canal du Midi de Pierre-Paul Riquet. C'est en effet le point le plus élevé du parcours (bief de partage), qui nécessite un apport en eau continu pour alimenter le canal. L'ingénieur Riquet a l'idée de récolter les eaux de la Montagne Noire et de les amener jusqu'au seuil. Il fait construire le lac de Saint-Ferréol près de Revel et la rigole de la plaine qui amène l'eau depuis le lac jusqu'au canal au seuil de Naurouze.

Les deux parties du canal aboutissaient au bassin de Naurouze par deux écluses : l'écluse de l'Océan et l'écluse de la Méditerranée. Quand le bassin fut abandonné, on creusa le bief de partage et les écluses de l’Océan et de la Méditerranée furent reportées plus loin.

La rigole de la plaine débouche dans le canal du Midi au niveau du seuil de Naurouze.

En 1825, les héritiers de Riquet firent ériger un obélisque au seuil de Naurouze (43° 21′ 08″ N, 1° 49′ 37″ E) pour marquer la symbolique du lieu. Il est dressé près de l'emplacement de l'ancien réservoir hexagonal abandonné quelques années après la construction du canal à cause de son ensablement récurrent. L'obélisque possède une dédicace : « À Pierre-Paul Riquet, baron de Bonrepos, auteur du canal des Deux Mers en Languedoc »[1].

Le bassin de Naurouze, le bief de partage des eaux et l'obélisque ont été inscrits au titre des monuments historiques en 1996[2].

Notes et référencesModifier

  1. Michel Cotte, « Canal du Midi, merveille de l'Europe », édition Belin Herscher, 2003, (ISBN 2-7011-2933-8), page 114
  2. « Seuil de Naurouze », notice no PA11000005, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :